Faut-il acheter un moniteur 4K, maintenant ?

le mardi 24 février 2015
Depuis l'Asus PQ321, premier moniteur 4k grand public que nous testions en octobre de l'année 2013, de l'eau a coulé sous les ponts. Si les 3 500 € demandés à l'époque réservaient ce pionnier aux early adopters fortunés, on peut aujourd'hui dégoter des moniteurs Ultra HD « premier prix » autour des 400 €. Mais attention, il y a quelques petites choses à savoir avant de se laisser tenter.

Ceux qui s'apprêtent à changer de moniteur ont peut-être noté que les écrans 4K ou Ultra HD sont désormais abordables. En excluant le Dell P2815Q, qui fait figure d'exception à 335 € sur le Marketplace d'Amazon, notre comparateur indique que le ticket d'entrée se situe en général autour des 400 €. Le choix devient plus conséquent vers les 500 €. Dans tous les cas, la 4K se décline essentiellement dans des diagonales assez grandes, rarement sous les 28 pouces. De quoi hésiter face à certains Full HD de 27 pouces à peine moins chers ? Oui, mais pas forcément pour les raisons suspectées, ni en la faveur de celui que l'on croit.

L'Ultra HD ça change quoi ?

012c000005712044-photo-d-finition-d-affichage.jpg
Sans trop s'étendre dans cette partie, nous allons simplement rappeler les tenants et aboutissants de l'Ultra HD, aussi dite 4K. L'appellation vient faire face à celle de Full HD, bien ancrée dans les esprits et les foyers. Elle désigne tout simplement une définition, quatre fois supérieure : 3 840 x 2 160 pixels contre 1 920 x 1 080 pixels. En multipliant par deux le nombre de points dans la largeur et dans la hauteur, on quadruple bien la définition.

L'écran 4K affiche ainsi 8,3 mégapixels quand le Full HD fait avec 2,07 mégapixels. Le résultat, c'est une finesse largement accrue, suffisamment pour qu'une vue normale (10/10e) ne soit plus capable de distinguer deux pixels contigus, une fois installé en face de son moniteur de PC, à une distance moyenne d'une soixantaine de centimètres. Sur un écran de 27 pouces en Full HD, en revanche, il faut plus d'un mètre de recul pour dépasser les limites d'un œil normal.

0280000007918793-photo-acuit-illustration-2.jpg
Crédit photo apops (Fotolia) - infographie Clubic.com


En théorie, que vous promet un écran Ultra HD ?
  • Photo :
Avec des résolutions d'appareil photo où le gros du panier se situe entre 12 et 20 mégapixels, utiliser un écran 4K permet d'afficher une portion plus grande de l'image à zoom équivalent. C'est très appréciable quand on se met en taille réelle pour effectuer ses retouches ou contrôler des détails. La finesse du point sert davantage le rendu global, bref, c'est assurément mieux.

  • Bureautique :
Avec une densité d'affichage quasi doublée (environ 157 dpi sur un 28'' en 4K contre 82 dpi sur un 27'' en Full HD) sur une surface physique équivalente, on affiche beaucoup plus d'informations. Donc de fenêtres, de tableaux Excel, de pages Web, etc. C'est du confort, que les habitués du multi-écran connaissent, sauf qu'il faut ajuster l'affichage de ses polices pour que les yeux ne forcent pas trop. Et comme nous le verrons plus tard, ce n'est pas aussi simple que cela.

  • Film :
Regarder des vidéos en 4K sur un écran 4K, c'est beau ! Reste à trouver ces vidéos 4K... Le contenu commence à se développer, sur YouTube, via des services comme Netflix, ou par le biais des smartphones, qui filment de plus en plus en Ultra HD ; mais ce n'est pas encore la panacée. Et l'upscaling de films en 1080p donne plus un rendu Full HD que 4K. En même temps, quand on regarde un film, on prend souvent du recul : au-delà d'un petit mètre, on ne fait plus la différence entre du 4K ou du Full HD en 24 pouces. On a fait le test avec deux écrans côte à côte.

  • Jeu vidéo :
C'est le domaine où la 4K fait le plus parler d'elle. Quand on joue, on reste près de son écran : le bénéfice d'une définition accrue est réel. Un moniteur 4K garantit une immersion plus réaliste et des détails plus précis et fins, ce qui dans certains jeux de précision (FPS et simulateurs notamment) peut apporter un avantage non négligeable. Mais nous verrons aussi que jouer en 4K n'est pas à la portée de toutes les configurations, et donc de toutes les bourses.

Ces promesses peuvent être tenues si les conditions nécessaires sont bien remplies, mais, malgré tout, quelques bémols persistent, comme nous allons le voir.

TV 4K : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top