Le DisplayPort 2.0 se dévoile et offre un affichage jusqu'à 16K

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
30 juin 2019 à 17h03
0
Connecteur DisplayPort

Évoluant sous le regard bienveillant du consortium VESA (Video Electronics Standards Association), l'interface DisplayPort s'oriente tranquillement vers une mise à jour technologique majeure... qui vient tout juste d'être officialisée.

Au travers de sa version 2.0, annoncée cette semaine et attendue en fin d'année 2020, le standard DisplayPort profitera notamment d'une bande-passante trois fois plus importante qu'avec sa mouture actuelle (1.4a), lancée en mars 2016. Cette amélioration conséquente des débits permet à la VESA d'annoncer une technologie DisplayPort capable d'aller bien au-delà de la 8K. Comme le note Neowin, le DisplayPort 2.0 devrait aussi délivrer d'importantes avancées en matière de réalité virtuelle, avec notamment le support des définitions 4K et supérieures.

Le DisplayPort 2.0 bat les derniers standards HDMI

Avec des pointes enregistrées à 77,37 Gbps, la nouvelle norme DisplayPort se paye en outre le luxe de dépasser la bande-passante du standard HDMI 2.1 (lancée en 2017), qui se limite pour sa part à un maximum de 48 Gbps. De quoi offrir au DP 2.0 la 8K/60 Hz/4:4:4 /30 bits par pixel sans compression sur un plateau et lui ouvrir les portes de la 16K/60 H/4:4:4/30 bpp, mais cette fois en passant par la technologie DSC (Display Stream Compression). Une première.

La norme DisplayPort 2.0 supporte aussi l'affichage en 10K à 60 Hz sans compression, mais en 24 bpp, a précisé la VESA. Ce nouveau standard sera enfin capable de prendre en charge plusieurs écrans à la fois. Parmi les configurations possibles, l'affichage sur deux dalles 8K en 120 Hz, 30 bpp et structure couleur 4:4:4 HDR (via le DSC) ; ou sur deux écrans 4K en 144 HZ, 24 bpp et 4:4:4 (sans compression, indique Neowin).

Pour diffuser sur trois écrans avec un seul câble (dans le cas d'une installation en chaîne), il faut en revanche se « contenter » de 10K en 60 Hz, 30 bpp et 4:4:4 HDR (via DSC là aussi) ou de 4K en 90 Hz, 30 bpp et 4:4:4 HDR sans compression.

Un support capable d'être embarqué avec l'USB Type-C

Autre atout du DisplayPort 2.0, il peut une nouvelle fois être embarqué sur des connecteurs USB Type-C. Dans certains cas, l'USB Type-C combiné au DP 2.0 sera ainsi capable de réserver une partie de la bande-passante pour le transfert de données et le reste pour la diffusion d'un signal vidéo.

Voici quelques unes des configurations possibles avec le DisplayPort 2.0 en passant par le canal USB Type-C :

  • Trois écrans 4K en 144 Hz, 30 bpp et 4:4:4 HDR (avec DSC)
  • Deux écrans 4K x 4K (4096 x 4096, destinés aux casques de VR ou d'AR) en 120 Hz, 30 bpp, 4:4:4 HDR (via DSC)
  • Trois dalles QHD en 120 Hz, 24 bpp et 4:4:4 (sans compression)
  • Un écran 8K en 30 Hz, 30 bpp et 4:4:4 HDR (sans compression)

Outre son impressionnante bande-passante, l'interface DP 2.0 prodiguera une nouvelle technologie. Baptisée Panel Replay, elle permet de ne rafraîchir que certaines parties de l'affichage, uniquement là où l'image diffusée a changé. Cette nouveauté devrait permettre de belles économies d'énergie, ainsi qu'une meilleure efficacité thermique sur laptop, entre autres.

Source : Neowin
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
Le navigateur Microsoft Edge s'enrichit de nouvelles fonctionnalités
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Clap de fin pour Hadopi ? Le Conseil constitutionnel déclare ses pouvoirs contraires à la Constitution
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
Siemens Gamesa annonce une éolienne d'une puissance de 14 MW pour l'offshore
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Le responsable des vols habités à la NASA démissionne, une semaine avant le vol de Crew Dragon

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top