Test Nacon MG-X Pro : du bluetooth pour une manette smartphone, rédhibitoire ?

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
10 juillet 2022 à 12h12
2
Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Les manettes de jeu adaptées aux smartphones se suivent… mais ne se ressemblent pas. Concurrente des Razer Kishi et Kishi V2 que nous testions récemment, la Nacon MG-X Pro opte pour une formule un brin différente.

Comme la manette MG-X avant elle, ce modèle MG-X Pro de chez Nacon (anciennement BigBen) ne se connecte pas en USB-C mais bien en Bluetooth. Un choix curieux, d'autant plus que le produit se destine avant tout à une utilisation avec le Xbox Game Pass Ultimate et son option de cloud gaming. La latence est-elle perceptible ? Et quid de l'autonomie ? Nos réponses dans ce test.

Nacon MG-X Pro
  • Très bonne prise en main
  • De bonnes sensations en jeu
  • Boutons agréables
  • Latence imperceptible
  • Autonomie généreuse
  • Compatible avec pratiquement tous les smartphones Android du marché
  • Plus abordable que les concurrents
  • Pas de bouton programmable
  • Ne fonctionne pas sous iOS

Test réalisé sur une manette prêtée par le constructeur. Elle n'est disponible que pour les smartphones Android et coûte 89,99€.

Nacon MG-X Pro : la fiche technique

La Nacon MG-X Pro n'est compatible qu'avec les smartphones Android (Android 6 et ultérieur) et accepte tous les modèles pour peu qu'ils restent sous les 6,7". Une affirmation sujette à caution, en cela que notre vivo X80 Pro rentre sans souci dans la manette.

  • Connectique : Bluetooth 4.2 Low Energy
  • Batterie : 600 mA, autonomie annoncée 20h
  • Nombre de boutons : 15 et deux joysticks clickables
  • Boutons programmables : non
  • Dimensions (déplié) : 236 x 105 x 49 mm
  • Poids : 272 grammes
  • Application mobile : Non
  • Câble USB-A vers USB-C de 80 cm inclus

Une manette ergonomique

Il convient d'abord d'expliquer en quoi cette manette est « pro ». Vous allez voir, ça va être rapide. Concrètement, la MG-X Pro se distingue de la MG-X standard par ses poignées dites ergonomiques, par opposition au design beaucoup plus angulaire et classique du modèle de base. Voilà, c'est tout. Pour l'écrire autrement, la MG-X Pro emprunte davantage aux pads PlayStation qu'aux manettes de la Nintendo Switch.

Alors, oui, c'est vrai, on y gagne en confort. C'est indéniable : la Nacon MG-X Pro est très agréable à prendre en main. Si elle est bien plus lourde qu'une Razer Kishi à cause de sa batterie, on ne le ressent pas vraiment en jeu.

Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
La prise en main est très confortable © Pierre Crochart pour Clubic

Sur le même principe que la Kishi V2, la manette dispose d'une glissière dans laquelle on va venir insérer son smartphone. Ce dernier reposera alors sur une surface caoutchouteuse qui prévient les rayures, et des renforts latéraux l'empêcheront de basculer. En bref, votre smartphone ne craint rien.

Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic

Contrairement à la concurrence, la Nacon MG-X Pro dispose donc de courtes poignées qui favorisent une bonne prise en main. Attention, ce design nous demande aussi de compenser un centre de gravité plus haut que chez les marques rivales. En effet, nos mains sont situées un peu plus bas que sur d'autres modèles, et le poids du téléphone aura tendance à nous faire pencher vers l'avant.

Aussi, et c'est souvent le cas dans les manettes pour smartphones, le stick droit est un peu trop proche des boutons A/B/X/Y pour offrir le même confort qu'une manette Xbox Series par exemple.

Ceci étant dit, nos doigts trouvent tout naturellement leur place sur les différents boutons de la manette. Les gâchettes, en particulier, offrent un feedback agréable − même si le « clic » mécanique de la Kishi V2 nous manque.

Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
Les gâchettes sont larges et tombent bien sous les doigts © Pierre Crochart pour Clubic

Les boutons d'action principaux sont par ailleurs très larges et d'autant plus faciles à atteindre d'une flexion du pouce droit. Les sticks sont également très précis ; leur rotation est fluide et les dômes retenus par Nacon très agréables sous les doigts. Dommage que le D-Pad paraissent un peu bas de gamme, en comparaison.

On retrouve sur la MG-X Pro les mêmes boutons que sur une manette Xbox, y compris le bouton Guide. Le port de charge USB-C se situe sous la partie gauche de la manette, et le bouton d'appairage Bluetooth sous la partie droite.

Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
Les finitions sont de qualité © Pierre Crochart pour Clubic
Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
Les boutons principaux sont très larges © Pierre Crochart pour Clubic

Conçue pour le cloud gaming

La Nacon MG-X Pro est certifiée par Microsoft. Cela signifie qu'elle est reconnue comme particulièrement fiable pour profiter du cloud Xbox disponible aux abonnés Xbox Game Pass Ultimate. Pourtant, alors même que la latence peut s'avérer importante dans de mauvaises conditions, Nacon a fait le choix d'une manette en Bluetooth. Préjudiciable ? Pas le moins du monde.

Si nous partions avec un a priori, force est de constater que soit notre œil n'est pas assez affûté pour remarquer la latence, soit celle-ci est imperceptible. En l'occurrence, que ce soit sur des jeux comme Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder's Revenge, Outriders ou le compétitif Naraka: Bladepoint.

Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
La Nacon MG-X Pro est idéale pour le cloud gaming © Pierre Crochart pour Clubic

Bien entendu, la manette de Nacon est également compatible avec des jeux Android natifs. Diablo Immortal reconnaît immédiatement le périphérique dès qu'il est connecté en Bluetooth. Mais, attention : certains titres comme Apex Legends Mobile ou Call of Duty Mobile n'acceptent que les manettes officielles PlayStation et Xbox. La Nacon MG-X Pro, comme les Razer Kishi, ne sont pas reconnues sur ces jeux. Pour le moment ? La balle est dans le camp des éditeurs.

C'est une évidence mais autant le préciser : la Nacon MG-X Pro ne propose pas de vibrations. Enfin, concernant l'autonomie de 20 heures annoncée, elle correspond effectivement à ce que nous avons constaté à l'utilisation. Par ailleurs, on peut poursuivre la partie même lorsque la manette est en cours de charge.

Nacon MG-X Pro test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Nacon MG-X Pro : l'avis de Clubic

8

La Nacon MG-X Pro fait le choix d'une connectivité Bluetooth plutôt qu'USB-C… et ça lui réussit ! Si l'on a pu craindre une certaine latence, surtout en cloud gaming, il n'en est rien. La manette est très réactive, et offre un confort de jeu indéniable sur les titres compatibles.

Plus abordable que ses concurrents directs, la MG-X Pro pèche toutefois par sa contrainte d'être rechargée pour fonctionner. Certes, son autonomie est très généreuse (20h), mais on aime autant une manette auto-alimentée par le smartphone pour plus de polyvalence.

Les plus

  • Très bonne prise en main
  • De bonnes sensations en jeu
  • Boutons agréables
  • Latence imperceptible
  • Autonomie généreuse
  • Compatible avec pratiquement tous les smartphones Android du marché
  • Plus abordable que les concurrents

Les moins

  • Pas de bouton programmable
  • Ne fonctionne pas sous iOS
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
flonc
Une vidéo pour combattre les idées reçues: Controller input lag test and comparison - Rocket Science #17 - YouTube<br /> Cela fait des années que les manettes les plus rapides sont wireless
Dark_King
un mot shaks i5b ! tout os ! autonome sur bat rien d emeiux ! meilleure manette mobile pc ou smartphone !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test MSI MEG CoreLiquid S360 : l'efficacité, le design et l'écran LCD 2,4'' en prime
Test Cooler Master MasterLiquid ML240L V2 RGB : nouvelle version cherche copie parfaite ?
Test be quiet! Pure Loop 280 : radiateur imposant pour un AiO plutôt bon marché
Test Corsair Vengeance RGB DDR5-6000 CL36 : l'Américain baisse le tarif de sa DDR5, pas les performances
Test Oppo Find X5 Lite : un smartphone aussi performant que séduisant ?
Test be quiet! Shadow Rock 3 : une valeur sûre pour refroidir sans se ruiner
Test realme Narzo 50i Prime : sur tous les fronts, mais n'excelle nulle part
Test NZXT Kraken 120 : tout simplement le meilleur kit AiO 120 mm ?
Test Noctua NH-D15 : la référence absolue du ventirad est toujours au top
Test Cooler Master MA612 Stealth : un ventirad d'une rare élégance, mais pas si discret que ça
Haut de page