E3 2016 : nos impressions sur Lawbreakers, futur concurrent d'Overwatch

15 juin 2016 à 15h45
0
Développé par Boss Key Productions, le nouveau studio de Cliff Bleszinski, Lawbreakers pourrait-il faire de l'ombre à Overwatch ? La rivalité entre les deux titres pourrait bien être illusoire tant ils sont différents.

Difficile, en abordant Lawbreakers, de ne pas penser à Overwatch. Sur le papier, les deux jeux sont similaires : des arènes, des héros, et des affrontements dans des modes de jeux variés. Mais en pratique, les deux titres n'ont finalement pas grand-chose à voir.

L'E3 est l'occasion de tester un nouveau mode de jeu, nommé Turf War. Deux équipes de joueurs s'affrontent pour capturer des bases, qui sont au nombre de 3 : l'une se situe dans le camp ami, l'autre dans le camp ennemi, et la troisième est entre les deux. La capture d'une base rapporte un point, et la première équipe qui arrive à 13 points gagne la partie. Lorsque les trois bases sont capturées, un compte à rebours de 30 secondes commence, une période propice à un petit carnage de l'équipe adverse pour l'empêcher de capturer les bases dès leur remise en jeu.

0320000008473144-photo-lawbreakers-e3.jpg

Fun mais select

A l'heure actuelle, seuls quatre héros sont proposés - le menu affiche une cinquième icône, verrouillée pour le moment - on est donc loin des pléthores de personnages proposés par un Overwatch ou un Battleborn. Pourtant, les quatre personnages de Lawbreakers affichent des classes essentielles, allant de l'attaquant volant au bon bourrin, en passant par l'adepte du corps-à-corps. Par contre, pas de classe de soin ici : il est possible de remonter sa vie en accédant à une zone de soin présente sur la carte.

Le titre de Boss Key va droit au but, évite les fioritures - pas d'humour à foison - et privilégie les affrontements directs. L'une des originalités du jeu, comme son nom l'indique, c'est de défier les lois. En l'occurrence, ce sont celles de la gravité qui sont défiées en Turf War : chaque base capturée se transforme en zone Zero-G où les affrontements se font dans les airs, d'une manière aussi amusante que chaotique. Au début, on a du mal à s'y faire, mais une fois le pli pris, difficile de ne pas apprécier le moment le plus jouissif de chaque manche.

0320000008473146-photo-lawbreakers-e3.jpg

Lawbreakers peut être considéré comme un concurrent d'Overwatch. Mais ce n'est cependant pas un rival frontal à proprement parler : les jeux sont différents, et les adeptes de l'un ne seront pas nécessairement fans de l'autre. Reste que, dans tous les cas, le jeu de Boss Key mérite que l'on s'y intéresse. Lawbreakers fera bientôt l'objet d'une alpha, d'abord fermée, et ensuite ouverte : huit personnages seront alors jouables. Ce sera l'occasion pour les joueurs intéressés de s'y essayer pour se faire une idée relativement concrète de ce FPS centré PVP qui a de la suite dans les idées.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top