E3 2016 : découverte musclée de Ghost Recon Wildlands

15 juin 2016 à 11h14
0
Le retour de la franchise Ghost Recon chez Ubisoft se traduit par Wildlands et son immense monde ouvert, avec la promesse d'une liberté d'action totale jusqu'à quatre joueurs. Nous nous sommes essayés au bottage de fesses de narcotrafiquants.

La Bolivie est un bien bel endroit, le problème c'est que dans Ghost Recon Wildlands, le pays regorge de narcotrafiquants. C'est donc aux « Ghosts » que revient la lourde tâche de faire le ménage en s'attaquant aux différentes têtes pensantes du cartel de la drogue, en commençant par le menu fretin pour remonter petit-à-petit le réseau.

Le terrain de jeu est immense, et heureusement, pour le parcourir, les joueurs ont de multiples véhicules à disposition, de la moto à l'hélico en passant par une collection de véhicules blindés et lourdement armés. Jouable jusqu'à quatre joueurs en coop, Wildlands propose une très grande liberté, et offre une multitude d'approches pour toutes ses missions. Le principe est simple : un objectif est donné, et c'est ensuite au(x) joueur(s) de décider comment procéder pour l'atteindre.

0320000008473040-photo-ghost-recon-wildlands.jpg

Coopération et coordination

Wildlands sera jouable en solo et en hors-ligne : dans ce cas, le joueur sera accompagné par trois compagnons dirigés par une IA. Mais après avoir essayé le jeu à quatre, on imagine difficilement prendre plaisir à jouer avec des coéquipiers artificiels. Une bonne partie de l'intérêt consiste à préparer son approche, et à se coordonner. La cohésion de groupe peut rapidement faire la différence entre une mission menée avec doigté et un carnage en règle, qui peut même entraîner l'échec de ladite mission.

Dans celle où nous avons pu nous illustrer, il s'agissait de recueillir des informations auprès d'un membre du cartel. Cela nécessitait donc de le capturer vivant. Il y a évidemment différentes manières de faire, mais il y a aussi des moyens de louper la mission, en tuant (accidentellement) la cible par exemple.

0320000008473038-photo-ghost-recon-wildlands.jpg

Les joueurs peuvent décider d'emblée d'utiliser la manière forte, ou bien tenter une méthode plus discrète, par exemple en synchronisant leurs tirs au fusil sniper. Une attaque bien coordonnée peut amener à une interception de la cible en douceur. Néanmoins, si cette dernière remarque un assaut, elle prend la fuite. Il faut alors parvenir à l'arrêter, tout en la préservant.

La communication est donc importante, et c'est à ce prix que Ghost Recon Wildlands semble véritablement prendre tout son sens : la liberté d'action est là, mais elle doit tout de même être bien orchestrée pour être efficace. Comment jouer avec des IA avec ce constat ? Difficile à imaginer.

0320000008473042-photo-ghost-recon-wildlands.jpg


Un éventail de possibilités

Le jeu offre cependant un large éventail de possibilités : sur une seule mission, on peut jouer la discrétion totale, varier les plaisir, ou décider d'éliminer absolument tous les ennemis. On peut sniper de loin, caché dans les montagnes, ou débouler à quatre dans un hélicoptère, en arrosant la zone à la mitraillette. Mais on peut également tenter de ne tuer personne : difficile, mais pas forcément impossible.

Wildlands s'annonce prometteur, mais néanmoins exigeant : la version finale du titre devrait être appréciée par les amateurs de défis, les joueurs qui aiment expérimenter les possibilités les moins évidentes pour parvenir à leurs fins. Pour les autres, l'immensité de la Bolivie devrait être un terrain de jeu favorable à un très honnête divertissement. Mais mieux vaut se préparer à y jouer à plusieurs, entre amis de préférence, pour une complémentarité plus efficace. S'il continue sur cette lancée, Ubisoft pourrait bien proposer avec ce nouveau Ghost Recon l'une des expériences en multijoueur les plus intéressantes de l'année à venir, le titre étant daté pour une sortie le 7 mars sur PC, PS4 et Xbox One.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top