Watch Dogs 2 : drone, piratage de masse et gunfights au programme

08 juin 2016 à 18h49
0
Ubisoft a officiellement levé le voile sur Watch_Dogs 2, le nouveau volet de sa franchise initiée en 2014. L'occasion de découvrir certaines des orientations prises par le développeur pour ce titre attendu en novembre prochain.

Watch Dogs est de retour, et on l'espère, pour le meilleur. En une vingtaine de minutes, Ubisoft a tâché de convaincre en direct les spectateurs de sa présentation sur YouTube. Il faut dire que l'enjeu est de taille puisque ce jeu AAA sortira à la place du traditionnel Assassin's Creed de fin d'année.

Comme prévu, au revoir Chicago et bonjour l'ensoleillée San Francisco, ou les hackers s'en donnent vraisemblablement à cœur joie. La ville vient d'adopter un nouveau système informatique nommé ctOS 2.0, qui contrôle et connecte les infrastructures urbaines. Après tout, San Francisco est un lieu très accueillant en matière de nouvelles technologies : il n'est pas étonnant d'en faire un paradis pour hackers.

0320000008466558-photo-watch-dogs-2.jpg

Marcus Holloway est le nouveau protagoniste que les joueurs pourront contrôler. A cause de ctOS 2.0 et de ses algorithmes prédictifs, il se trouve accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, et espère bien se venger en utilisant cet intrusif système en sa faveur. Une base qui n'est clairement pas éloignée de celle du premier volet de Watch_Dogs dans lequel le personnage principal, Aiden Pearce, manipulait le systèm CtOS.

Des possibilités étendues

Les premières fonctionnalités liées au gameplay montrent un univers totalement piratable : chaque passant est désormais une cible potentielle. Il en va de même pour l'environnement qui est plus que jamais au cœur de la démarche de hack. Les voitures, les robots de sécurité, les grues et autres drones peuvent être exploités. Il est également possible de prendre le contrôle de plusieurs éléments en même temps, pour créer des effets de masse ou des réactions en chaîne. Par exemple, tous les smartphones d'une foule peuvent soudainement sonner en même temps pour créer une diversion.

0320000008466556-photo-watch-dogs-2.jpg

Parmi les nouveaux accessoires à exploiter, on trouve un drone quadricoptère qui permet à Marcus d'aller faire du repérage ou manipuler un objet tout en étant à distance. Les développeurs promettent d'autres gadgets pour varier l'expérience.

Un monde ouvert aux possibilités multiples

Les premières images de San Francisco donnent l'impression que les développeurs d'Ubisoft ont mis le paquet pour être fidèles à la réalité. Graphiquement, le jeu apparaît très réussi, mais la méfiance est forcément de mise après les fausses promesses liées à Watch Dogs. Pour autant, on retrouve une ambiance qui rappelle un GTA V, et on sent que le studio a puisé du côté de The Division et bien évidemment d'Assassin's Creed en matière de level design et déplacements.

0320000008466560-photo-watch-dogs-2.jpg

A ce stade, on nous promet un gameplay varié aux multiples possibilités : si le joueur veut attaquer frontalement, il peut le faire, mais il peut aussi choisir l'infiltration totale ou encore l'unique utilisation de méthodes de hacking pour arriver à ses fins.

En somme, les ambitions sont là, et il reste maintenant à Ubisoft à les concrétiser. Sachant que le jeu est prévu pour une sortie le 15 novembre prochain et que le studio a d'ores et déjà annoncé des éditions collector sur PC, Xbox One et PS4, il a grandement intérêt à convaincre à l'E3 et à la Gamescom. Watch_Dogs 2 est assurément attendu au tournant.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top