Test Resident Evil 3 Remake : quand trop d’action, tue le survival ?

30 mars 2020 à 17h30
0
La note de la rédac
Après une refonte exceptionnelle de Resident Evil 2 l'an dernier, Capcom nous propose une relecture de Resident Evil 3 Némesis. Un opus qui offre son lot de moments extraordinaires, de surprises... mais aussi quelques passages bien décevants.

Officialisé en fin d'année dernière, avec une annonce gâchée par les très (trop) nombreux leakers qui ont clairement flingué le reveal de ce nouveau remake, Resident Evil 3 arrive enfin en boutiques. Évidemment, il s'agit de profiter d'un remake (au moins) aussi beau et fin que celui de Resident Evil 2 l'an dernier. Certes, l'effet de surprise (techniquement parlant) n'est plus là, mais cela doit-il vous empêcher pour autant de craquer pour ce Resident Evil 3 ? Clairement pas, même si...

RE3

Un "nouveau" Resident Evil 3 !

Avec le remake de Resident Evil 3, Capcom avait prévenu les joueurs, concernant une refonte très travaillée, avec de nouveaux environnements, de nouvelles rencontres, quitte à s'éloigner quelque peu du modèle de base.

Il faut le savoir, ce Resident Evil 3 n'est donc pas une version moderne du jeu PSOne de 1999, mais plutôt une « nouvelle » version, qui partage certes de nombreuses similitudes (et heureusement), tout en proposant quelques nouveautés et en s'offrant quelques libertés, avec quelques bonnes surprises, et quelques franches déceptions...

Resident Evil 3 Remake

Sans vous spoiler (même si vous devinez sans doute ce qui se passe à un moment du jeu), il faut savoir qu'après un démarrage absolument époustouflant, parfaitement revisité et réalisé, le rythme de ce Resident Evil 3 Remake est assez inégal. En effet, si la section au cœur de Raccoon City (celle de la démo) est juste magistrale, on jongle par la suite avec des séquences inédites parfois réussies, mais il faudra également se farcir des passages 100% action bien ratés... avec des (amers) relents de campagne de Chris Redfield dans Resident Evil 6. Aïe...

Technique, gameplay et surprises en pagaille

Techniquement (sur PS4 Pro), Resident Evil 3 Remake est assez sublime, et Capcom fait à nouveau la démonstration des capacités offertes par son RE Engine. Compatible HDR, le jeu offre des effets de lumière d'une beauté sidérante, avec notamment un rendu des flammes et des éclairages vraiment époustouflants.



Certes, on remarque ça et là quelques menus défauts sur certaines textures, des zombies à l'animation hachée lorsqu'ils sont hors de portée, mais la fluidité est au rendez-vous, certains décors sont bourrés de détails et la modélisation des visages est à tomber à la renverse.

Quid de la version PC ?

Si ce test a été effectué sur PS4 PRO, nous avons bien entendu fait tourner Resident Evil 3 sur PC pour vous présenter les spécificités de cette version.

Resident Evil 3 Remake Screenshot 2020.03.30 - 16.06.19.92.png
Resident Evil 3 Remake Screenshot 2020.03.30 - 16.06.27.20.png

Resident Evil 3 Remake Screenshot 2020.03.30 - 16.06.34.53.png
Resident Evil 3 Remake Screenshot 2020.03.30 - 16.06.42.50.png


Capcom nous gratifie de nombreux réglages permettant de configurer le jeu en profondeur, et de le faire tourner sur des machines modestes. De notre coté nous avons lancé le jeu avec tous les réglages au maximum en 1440p à plus de 90 images/secondes en moyenne sur une configuration plutôt musclée : GeForce RTX 2080 Ti, Core i7 8700K et 32 Go de RAM.

En 4K (2160p), tous les réglages au maximum, le jeu tourne a 60 images/secondes de façon stable sur cette même configuration.

Certains scripts sont également très (très) visibles, comme ces zombies qui retournent tranquillement sur leurs pas car « non autorisés » par le jeu à pénétrer une zone, ou encore ceux qui restent immobiles jusqu'à ce que l'on dépasse la zone qui les "active", mais c'était déjà le cas sur RE2.

Côté gameplay, pas de mauvaise surprise, puisque l'on retrouve ici un copier-coller de ce qui a été proposé avec Resident Evil 2. On profite toutefois d'une esquive (via R1), pas forcément simple à appréhender côté timing, mais très efficace lorsque l'on parvient à effectuer un mouvement parfait.

RE3
Le début de l'aventure est une pure réussite !

Dommage en revanche que Capcom n'ait pas « pensé » à inclure de nouveaux mouvements, comme éclater la tête des zombies au sol, comme c'était le cas jadis ou encore utiliser certains objets "on the go". L'inventaire reste le même, tout comme la gestion des coffres et des sauvegardes. Ceux qui ont saigné Resident Evil 2 évolueront donc en terrain (très) connu.

RE3


Un remake fidèle ? Pas vraiment...

En revanche, ceux qui s'attendent à découvrir une refonte fidèle du jeu d'origine seront très (voire trop) surpris. En effet, ce remake s'autorise quelques libertés assez énormes par rapport au jeu original, si bien que certains auront bien du mal à reconnaître tel ou tel segment du jeu... tout simplement car ces derniers n'existent pas dans le jeu de base.

Si certaines idées sont vraiment (vraiment) excellentes, d'autres sont en revanche nettement moins inspirées, et ceux qui apprécient le côté stressant et oppressant de Resident Evil, pesteront forcément face à des séquences 100% action, à la fois longuettes, bourrines et (souvent) franchement inutiles... À noter que les choix proposés dans l'opus original ont eux aussi disparu dans ce remake.

RE3

De même, si évoluer dans Raccoon City est une expérience extraordinaire, cette dernière est finalement de courte durée, et on se retrouve rapidement à évoluer dans des environnements nettement plus classiques, plus gris, sans grande originalité... Dommage. Difficile également de ne pas distinguer très nettement ces quelques passages qui ont été ajoutés dans le seul et unique but de gonfler un peu la durée de vie.

Breaking Brad...

En ce qui concerne l'autre star de ce Resident Evil 3, le géant Némesis, là aussi, Capcom a souhaité apporter d'importantes nouveautés. Ainsi, après une première apparition juste extraordinaire de tension (mais vraiment !), le gros bébé d'Umbrella évoluera au fil de l'aventure et viendra souvent se frotter à la coriace Jill Valentine.

Des combats assez intenses pour la plupart, avec parfois des courses poursuites assez épiques, mais des combats qui deviennent aussi de plus en plus prévisibles au fil du temps... et aussi de plus en plus bourrins.

RE3
On met trop rapidement la main sur un véritable arsenal de guerre...

À titre purement personnel, si les premières rencontres avec le colosse d'Umbrella sont vraiment très réussies, dès la moitié du jeu, je trouve que ces dernières deviennent à la fois prévisibles, et même parfois carrément « clichés », avec un côté grand spectacle (raté) et une mise en scène beaucoup trop explosive.

Comme toujours, dans les premiers instants de jeu, le stress du joueur, armé d'un simple revolver et d'un couteau, est palpable. Toutefois, très rapidement, la peur change de camp, dès lors que l'on met la main (et c'est assez rapide) sur un arsenal plus conséquent. À tel point qu'à partir de la moitié du jeu, un groupe de zombies, un duo de Hunters Gamma, ou même le géant Némésis en personne, n'effraieront plus grand monde. Une orientation très « action » déjà présente dans l'opus PSOne, mais qui a été renforcée ici, avec en prime une progression qui devient très linéaire une fois passé le premier tiers de l'aventure.

Une durée de vie très (trop) limitée

Côté durée de vie, il m'a fallu un peu plus de 5 heures de jeu pour venir à bout de ce Resident Evil 3 Remake en mode Normal, et en farfouillant un minimum les environs. Pour un second run, comptez entre 2 et 4 heures pour en (re)voir le bout.

RE3
Un clin d'oeil très appuyé (et plutôt drôle) à la jaquette américaine de Mega Man sur NES, ainsi qu'à Ghouls'n Ghosts

Comme dans RE2, il y a bien divers bonus à retrouver, on peut également passer à côté de quelques armes et améliorations si on rushe un peu trop, mais l'ensemble reste assez (voire très) guidé, avec en prime une difficulté somme toute très relative, le jeu n'hésitant pas à abreuver le joueur de munitions et de soins à intervalles réguliers.

RE3
Comptez 5 à 7 heures pour terminer l'aventure lors du premier run...

À cela s'ajoute l'absence de plusieurs scénarios ou même d'une aventure/fin alternative. On pourra certes recommencer l'aventure en mode Hardcore, ou simplement pour redécouvrir certaines séquences, mais ce Resident Evil 3 ne jouit pas d'un énorme potentiel de rejouabilité. Certes, on pourra toujours se rabattre sur la version multijoueur Resistance (incluse avec le jeu), mais ceux pour qui Resident Evil est un jeu solo, seront forcément un peu déçus à ce niveau.

RE3

On regrette d'ailleurs parfois la vitesse à laquelle se déroulent certains évènements, avec bien souvent l'impossibilité de revenir en arrière, la faute à un (énième) éboulement ou une voiture qui nous bloque le passage après une (énième) explosion. En effet, certaines séquences, pourtant intéressantes de prime abord, sont expédiées en quelques minutes à peine.

Pire encore, certains personnages, pourtant emblématiques, sont mis de côté quelques instants seulement après avoir été affichés à l'écran. Dommage également de ne pas retrouver certaines zones emblématiques de l'épisode original, au profit de nouvelles séquences, nettement moins mémorables...

Resident Evil 3 Remake, l'avis de Clubic

Moins surprenant que Resident Evil 2 l'an dernier, cette refonte de Resident Evil 3 reste (globalement) une réussite. Plutôt que de proposer un remake fidèle à l'opus original, cette version 2020 offre de très nombreuses nouveautés et s'autorise d'importantes libertés, quitte à surprendre, à choquer, et même à décevoir parfois. Toujours aussi renversant techniquement, le jeu pêche toutefois par des séquences très orientées action, qui ne sont pas du tout en phase avec le côté stressant/oppressant que l'on recherche dans un Resident Evil. A l'instar du jeu en lui-même, le Némésis affiche une classe folle durant la première partie du jeu, mais l'intensité des rencontres et des affrontements s'amoindrit rapidement au fil de l'aventure.

Globalement, l'aventure reste prenante, avec (et heureusement) une première partie juste exceptionnelle, mais certains seront sans doute un peu déçus de la trop forte orientation « action » empruntée ici, et de quelques séquences très (trop) vite expédiées. Petite déception donc...

Resident Evil 3

Les plus
+ Une première partie PHENOMENALE !
+ Graphiquement irréprochable (sur PS4 Pro)
+ Beaucoup (beaucoup) de nouveautés/libertés par rapport à l'opus originel
+ Quelques moments inédits très réussis...
Les moins
- Mais aussi quelques passages très médiocres...
- Quelques mécaniques de gameplay bien vieillottes et des zones absentes...
- Ces séquences 100% action...
- Aucune vraie énigme, aucun vrai challenge
- Trop d'action ? Trop linéaire ?
3

Modifié le 30/03/2020 à 19h35
14
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Xiaomi produira une Mi Stick TV, sa clé TV tout-en-un
scroll top