Test NFS Heat : tout ça, pour ça ?

Stéphane Ficca
Expert Gaming
12 novembre 2019 à 12h00
0
La note de la rédac
Après Need for Speed Payback (Brrr...) en fin d'année 2017, Electronic Arts et le studio suédois Ghost Games sont de retour, avec un tout nouvel épisode baptisé Heat.

Un Need for Speed Heat qui prône évidemment le fameux "retour aux sources" tant attendu (depuis quelques années maintenant) par les fans, avec la promesse de courses haletantes face à des pilotes rivaux, mais aussi face à la police, sans oublier un tout nouveau système de cycle jour/nuit censé bouleverser totalement l'approche même de cet épisode.

Décrit officiellement comme (prenez une grosse voix) : "un jeu palpitant où vous devrez intégrer l'élite de la course urbaine malgré une police corrompue", Need for Speed Heat promet de ne pas réitérer les erreurs commises par les opus précédents, avec un opus qui se refocalise sur la course et l'exploration de Palm City, une cité balnéaire fictive (mais qui ressemble beaucoup à Miami quand même).

Jour, nuit, jour... Arrêtez, franchement ça devient pénible

En ce qui concerne la progression de ce Need for Speed Heat, en journée, le joueur peut explorer assez librement l'aire de jeu, avec de nombreux bonus à dénicher comme des panneaux, des peintures et autres bonus à collecter.

La conduite de jour permet notamment d'accumuler de l'argent, via des courses "légales" sur routes fermées, tandis que les épreuves de nuit vont davantage permettre de faire gonfler la réputation du joueur, via des courses clandestines et des duels mécaniques face à la police locale, ce qui ouvrira l'accès à davantage de défis, de véhicules, de pièces détachées...

NFS Heat
Au lancement du jeu, il faudra sélectionner une ou un pilote parmi une ribambelle de champions

A noter que, contrairement à un Forza Horizon 4 pour ne citer que lui, cette transition jour/nuit (et inversement) n'impose aucunement au joueur de patienter un certain temps, puisque le tout est paramétrable depuis un simple bouton. Une pression sur la touche, et la journée (souvent pluvieuse d'ailleurs) laisse aussitôt place à une ambiance nocturne très différente (mais toujours aussi humide).

L'occasion d'apprécier un jeu de lumière plutôt réussi dans l'ensemble, mais aussi une nouvelle forme de gameplay, avec des courses bien spécifiques et une police nettement plus présente.

NFS Heat
NFS Heat propose plus de 130 bolides, dont la BMW M3 Evolution, accessible au début du jeu

À ce sujet, pour empocher la totalité des points de réputation et du cash engrangés durant les courses, il est impératif de se rendre dans une planque. Le fait de se faire arrêter par la police fait automatiquement perdre une bonne dose de points et d'argent, un peu comme lorsque l'on se crashe dans Forza Horizon 4, ou lorsque l'on meurt dans Bloodborne (pour ne citer que lui).

NFS Heat
De jour comme de nuit, ce NFS Heat est très (très) vide globalement...

Acheter Need for Speed : Heat

Ni Fast, ni même franchement Furious

En ce qui concerne le pilotage, on sent qu'un réel effort a été consenti chez Ghost Games, avec toutefois toujours ce côté arcade indéniable et cette (sur)tendance à la glisse parfois. Les travers sont donc légion, tout comme les coups de nitro et autres freinages ultra-tardifs, avec en prime une impression de vitesse plutôt correcte ici, mais un feeling général assez étrange, difficilement appréciable.

En d'autres termes, ne cherchez pas la moindre logique ici en termes d'adhérence ou même en termes de pilotage tout court. De même, les barrières, pilonnes et autres arbres (y compris les plus gros) peuvent allègrement être pulvérisés sur notre passage, même à très basse vitesse. C'est un peu ridicule parfois à l'écran, mais soit.

NFS Heat
De nuit, outre la présence de patrouilles de police, on profite de quelques superbes effets visuels

Un peu comme dans le récent (et moyen) GRID, la conduite est assez aléatoire ici, en fonction du véhicule piloté. Si certains se révèlent assez "agréables" à piloter, d'autres ne procurent en revanche pas la moindre (bonne) sensation. Idem du côté de la glisse avec parfois un drift joliment restitué, et parfois une adhérence subitement retrouvée, qui flingue aussitôt un drift qui paraissait pourtant si bien lancé... Frustrant...

NFS Heat

Cela n'empêche pas quelques (rares) bons moments parfois, mais aussi quelques collisions très étranges, mais c'est surtout une terrible impression de "vide" (dans tous les domaines) qui se fait sentir dans Need for Speed Heat. Pire même, au bout de quelques missions à peine, l'ennui et la solitude viennent confortablement s'installer sur le canapé, de part et d'autre du joueur... Après quelques sessions de jeu, on a même pu voir la tristesse passer devant la fenêtre, je vous jure...

On s'fait ch*** non ?

En effet, que ce soit en pleine journée, ou en pleine nuit, difficile de passer à côté de cette circulation qui semble totalement absente ici, avec un Palm City désespérément vide...

NFS Heat
On vous a dit que ce NFS Heat était très vide ?...

Difficile également de passer sous silence la mise en scène assez ridicule (limite parodique) du mode Histoire, avec en prime une VF absolument catastrophique... Heureusement, le scénario n'occupe pas une place trop importante ici (contrairement à d'autres opus), mais cela ne l'empêche pas d'être assez gênant globalement...

NFS Heat
Il est possible de briser de nombreux éléments du décor, y compris à très faible allure

Côté garage, ce nouveau Need for Speed Heat compte pas moins de 130 bolides à piloter, avec quelques jolis trésors comme la Ferrari F40, la BMW M3 Evolution, la Ford Mustang (1965), la VW Golf GTI de 1976, la Chevrolet Bel Air de 1955, mais aussi quelques bolides plus modernes comme la Nissan GT-R, une pelletée de Lamborghini, de BMW et de Porsche, la Giulietta Quadrifoglio, la Koenigsegg Regera ...

Bien sûr, NFS oblige, le jeu accorde une très large place à la personnalisation, avec la possibilité de modifier les différents éléments de son bolide, d'ajouter des stickers, de changer les jantes, sans oublier de modifier la sonorité moteur.

NFS Heat
La section Personnalisation est ultra complète, et très bien fichue visuellement parlant

Bref, si vous êtes du genre à apprécier passer des heures à modifier et bichonner votre monture dans un garage interactif, à défaut de prendre un vrai plaisir à le piloter, vous serez sans doute comblés avec ce Need for Speed Heat. Les amateurs de photo pourront également se régaler avec un mode dédié particulièrement complet lui aussi.

NFS Heat
L'indispensable mode Photo est de la partie

Visuellement réussi

Techniquement, l'ensemble est assez solide, avec des voitures magnifiquement modélisées, et une multitude de détails qui raviront les detailers et autres passionnés de jantes propres, de capot ciré et de pneus lustrés.

Le HDR est également de la fête, et fait des merveilles sur les nombreux effets de lumière et autres reflets qui surchargent Palm City. A noter que le jeu est également locké en 30 fps, y compris sur Xbox One X et PS4 Pro.



Cela n'empêche pas Need for Speed Heat d'accuser quelques bugs de collisions, quelques soucis d'affichage, quelques plantages, mais également quelques chargements qui semblent désespérément bloqués... Bref, vous l'aurez compris, il y a nettement mieux à faire en cette fin d'année 2019 que de perdre votre temps sur ce Need for Speed Heat.

Need for Speed Heat, l'avis de Clubic

On pouvait s'y attendre, ce nouveau Need for Speed Heat est une énième déception. Plutôt agréable à l'oeil, avec quelques effets très réussis et une alternance jour/nuit bien gérée, difficile de faire l'impasse sur le côté "vide" de ce nouvel opus, tant au niveau de la circulation que des sensations procurées. A cela s'ajoute une IA parfois très frustrante, une police bien trop agressive et quelques petits bugs et autres freezes pour couronner l'ensemble.

Bref, le nouveau Need for Speed, c'est un peu comme le Beaujolais nouveau, on essaie d'en faire un évènement chaque année, et chaque année on est un peu (voire très) déçu dès la première gorgée... Erk.

Need for Speed Heat

Les plus
+ Le côté jour/nuit
+ Une customisation ultra poussée
+ Quelques très beaux effets visuels
Les moins
- Ce vide...
- La physique et l'adhérence, très aléatoires
- La police trop présente/agressive...
- Cet ennui...
- Ohé... Y a quelqu'un ?
2

Acheter Need for Speed : Heat
9
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top