Test de LEGO Jurassic World, les dinosaures sont de sortie

02 juillet 2015 à 09h00
0
Indiana Jones, Star Wars, Harry Potter, de nombreuses sagas ont déjà eu droit à leur transposition en jeu LEGO. Avec la sortie de Jurassic World, ce sont les dinosaures de Steven Spielberg, le célèbre T-Rex en tête, qui débarquent sur toutes les plateformes du moment dans un jeu LEGO du même nom, un titre qui mélange habilement exploration, action, plateforme et énigme.

Une recette qui fonctionne

Toujours développé par TT Games, ce nouveau jeu LEGO permet de revivre quelques-unes des scènes cultes des films de la saga Jurassic Park (Jurassic Park, Le Monde Perdu : Jurassic Park, Jurassic Park 3, et le tout récent Jurassic World), comme la première rencontre avec le brachiosaure ou le tricératops malade, l'apparition du T-Rex, la partie de cache-cache dans la cuisine avec les vélociraptors et bien d'autres encore. Mais ici, aux côtés d'Alan Grant, Ellen Sattler, John Hammond ou Ian Malcolm, pour les personnages les plus connus du film, pas question de se prendre trop au sérieux, car comme souvent, l'humour est omniprésent. En effet, il ne faudrait surtout pas choquer tous les jeunes joueurs qui vont sans doute se laisser tenter par le jeu (LEGO Jurassic World est tout de même déconseillé aux enfants de moins de sept ans).

01A4000008091740-photo-lego-jurassic-world.jpg
01A4000008091742-photo-lego-jurassic-world.jpg

LEGO Jurassic World propose une vaste zone faisant le lien entre les différents niveaux


Fait de briques de couleurs et de décors plus ou moins proches de la réalité, LEGO Jurassic World s'articule autour d'une vaste zone qu'il est possible de parcourir librement, point de départ vers les différents parcs du jeu. Entièrement ouverte, cette zone est parsemée de petites pièces LEGO, la monnaie du jeu (nécessaire pour débloquer de nouveaux personnages et véhicules), que le joueur aura le loisir de récupérer, mais aussi et surtout, elle est le point d'entrée vers les nombreux niveaux tirés des différents films.

Chacun d'eux est basé sur une scène ayant marqué l'histoire de la saga, un évènement durant lequel seuls quelques-uns des personnages peuvent intervenir parmi plus d'une centaine disponible ; des petits bonshommes qui disposent de caractéristiques propres : réparer des objets, prendre des photos, suivre une piste, utiliser une arme, etc. Alternant entre deux à trois figurines LEGO, le joueur parcourt différents niveaux fermés (impossible de se perdre) proposant une multitude de challenges : si la construction d'objets en tous genres est toujours omniprésente, il va également devoir utiliser les talents de ses personnages pour résoudre des énigmes, franchir un ravin, explorer une grotte, actionner un mécanisme, ou encore, éliminer les empêcheurs de tourner en rond.

Pour échapper au vélociraptors, les figurines LEGO doivent apprendre à collaborer.


Même joueur joue encore !

Comme dans tous les jeux LEGO, la découverte d'un niveau se fait avec des personnages imposés, mais une fois l'aventure terminée, il est possible de parcourir les lieux en « Jeu Libre » en compagnie de toutes sortes de figurines. Il s'agit là du seul moyen pour en explorer les moindres recoins et bien entendu trouver tous les objets bonus disséminés.

Rien de très nouveau à se mettre sous la dent, si ce n'est la présence des dinosaures. Bien qu'ils donnent régulièrement du fil à retordre au joueur - par exemple, les vélociraptors ou le T-Rex -, ils sont aussi là pour lui venir en aide. Tout comme les nombreuses figurines proposées, ils disposent de talents uniques qu'il faut savoir utiliser pour progresser (destruction d'objets, ouverture de passage, attaque, etc.). Une fois débloqués, les dinosaures peuvent être d'une grande utilité en « Jeu Libre » ou dans cette fameuse zone ouverte qui fait le lien entre les différents niveaux.

01A4000008091736-photo-lego-jurassic-world.jpg
01A4000008091746-photo-lego-jurassic-world.jpg

Une multitude de personnages sont à débloquer et peuvent être utiliser en Jeu Libre


Rien de tape-à-l'œil

Suivant la trame scénaristique de tous les films, LEGO Jurassic World reprend également à son compte l'ambiance visuelle de ces derniers, et glisse de-ci de-là les principaux thèmes musicaux, si chers à tous les fans. Sans réellement innover visuellement parlant - une brique LEGO, ça reste une brique LEGO - le titre de TT Games réussit tout de même à faire voyager le joueur au travers de niveaux tous plus variés les uns que les autres.

Mais malheureusement, ce voyage n'est pas de tout repos. La caméra, souvent capricieuse, est régulièrement à l'origine d'un saut raté, tandis que lors d'une petite balade en voiture, il n'est pas rare de voir s'afficher tardivement des éléments de décor. A l'heure de la PlayStation 4 ou de la Xbox One, pour un jeu qui affiche à l'écran de nombreux objets faits de LEGO, c'est inadmissible. D'autant plus que ceux-ci sont relativement bien intégrés dans des décors assez simplistes et qu'il n'y a donc pas de quoi mettre à mal la puissance de ses machines.

En résumé

LEGO Jurassic World reprend avec succès ce qui a fait le charme des jeux LEGO, sans réellement innover. Teinté d'une bonne dose d'humour, parfois en décalage avec l'ambiance oppressante des films, il permet, seul ou avec un ami, de revivre de nombreuses scènes cultes, en compagnie d'une multitude de personnages LEGO, humains ou de dinosaures. Offrant une bonne rejouabilité, tout de même un peu forcée, la faute à des niveaux qu'il faut sans cesse rejouer afin de pouvoir tout débloquer, le titre de TT Games est là pour faire passer au joueur de longs et bons moments devant sa console ou son PC.

Attention ! un dinosaure peut en cacher un autre...


A voir également en vidéos :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top