Blizzard : des anciens employés et des joueurs se rebiffent contre la suspension de Blitzchung

Bastien Contreras Contributeur
09 octobre 2019 à 11h49
0
hearthstone

Après les sanctions prises contre le joueur professionnel de Hearthstone, Blitzchung, Blizzard s'est attiré les foudres d'une grande partie de la communauté. Ainsi, des joueurs, mais également des anciens employés de l'éditeur, ont appelé au boycott du jeu de cartes, mais également d'autres titres de l'entreprise américaine.

Rappel des faits : ce week-end, lors d'un live sur une chaîne Twitch officielle de Blizzard, Ng Wai Chung, connu sous le pseudo de Blitzchung, a clamé : « Libérez Hong Kong, révolution de notre époque ! » Une phrase qui n'a pas du tout plu à l'éditeur, soucieux de préserver ses relations avec la Chine. L'entreprise a alors immédiatement décidé de suspendre le joueur professionnel de compétition pendant un an et de lui retirer ses gains (environ 10 000 euros).

Solidarité des joueurs

Depuis, la sanction a énormément fait parler et entraîné de vives réactions de la communauté de Hearthstone. Sur le forum officiel du jeu, un sujet a été ouvert pour soutenir le joueur banni : « Solidarité avec Blitzchung, censuré par Blizzard ». Certains utilisateurs y expriment clairement leur indignation : « Je ne jouerai plus jamais à un jeu de Blizzard à partir de maintenant, à moins qu'ils ne présentent leurs excuses à Blitzchung et au peuple hongkongais ».

Car la grogne s'étend aussi aux autres jeux d'Activision Blizzard (les deux éditeurs ayant fusionné en 2008). Par exemple, un joueur de l'incontournable World of Warcraft a fait part de sa déception, sur le même forum : « J'ai vraiment beaucoup aimé WoW Classic. J'ai atteint le niveau 45 ce soir, donc quand j'ai appris la nouvelle, j'étais extrêmement triste. Je peux supporter beaucoup de choses, mais s'il faut choisir entre la liberté de quelqu'un et mon argent, je renoncerai volontiers à mon jeu préféré, pour que d'autres puissent profiter des mêmes libertés que moi ».

Blizzard boycotté par d'anciens employés

De plus, d'anciens employés de l'entreprise se sont joints à la protestation. C'est le cas de Mark Kern, qui a contribué au développement de plusieurs jeux de Blizzard, dont World of Warcraft ou Diablo 2. Sur Twitter, il a insisté sur la nécessité de « garder la politique en dehors des jeux vidéo » et s'est adressé à son ancien employeur en ces mots : « Fuck Blizzard. Vous avez foiré et échangé vos joueurs contre des dollars ».


Kern est enfin allé jusqu'à rendre son abonnement à World of Warcraft. Il a posté sa décision sur Twitter, capture d'écran à l'appui, en y ajoutant un hashtag de plus en plus répandu sur le réseau social : #BoycottBlizzard.


Source : Bloomberg
13 réponses
12 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top