G2A, le très controversé site de vente de clés de jeux au cœur d'un nouveau scandale

Thibaut Popelier Contributeur
11 juillet 2019 à 06h41
0
G2A Logo 2
© G2A

Vivement critiqué par les développeurs et accusé de fraude, le site G2A a bien du mal à blanchir sa réputation et les récents événements ne devraient pas arranger les choses.

La firme polonaise a tenté de convaincre plusieurs médias de plaider en sa faveur dans une opacité la plus totale. Sauf que sur les réseaux sociaux, tout finit par se savoir...

G2A veut s'immiscer « discrètement » dans les médias

Rappelons que G2A est une boutique en ligne polonaise spécialisée dans le commerce de clés d'activation pour des jeux vidéo. Les utilisateurs peuvent y obtenir de nombreux titres pour des tarifs bien en deçà que ceux appliqués sur des boutiques plus traditionnelles comme Steam par exemple. Au fil des années, des studios indépendants ont critiqué publiquement les pratiques commerciales de G2A. Les propos sont assez évocateurs puisque des développeurs appelaient même les joueurs à pirater leurs jeux plutôt qu'à les acheter sur le site polonais.

Soucieux de son image, G2A a tenté de répandre sa vision des choses mais là encore, les pratiques sont plus que douteuses. En effet, des médias ont reçu un mail (voir le tweet ci-dessous) assez ahurissant de la part de l'entreprise. Cette dernière propose sans détour aux sites en question de publier un article visant à rétablir « la vérité » au sujet des clés de jeux volées. Sauf que l'article en question a déjà été rédigé par G2A...




Une propagande bien mal organisée

Voici un extrait du mail envoyé par G2A aux médias : « Nous avons rédigé un article impartial sur le fait que vendre des clés volées sur les marketplaces est presque impossible et nous voulons le publier sur VOTRE site sans qu'il ne soit mentionné comme étant sponsorisé ou en partenariat avec G2A. C'est une critique juste et transparente du problème au sujet de la revente des clés volées ».

Face à un tel scandale, G2A a rapidement pris la parole afin d'expliquer que cet email avait été envoyé par « un employé sans la moindre autorisation », avant d'ajouter qu'il s'agissait d'une pratique « inacceptable ». G2A a été accusé de nombreux délits par le passé, comme l'obtention de clés via des cartes bancaires volées ou encore l'achat de publicités sur Google afin de faire passer sa fiche du jeu Descenders devant la page officielle du jeu (dont le créateur ne touche aucune commission pour les ventes réalisées sur la boutique polonaise).

Selon le site Kotaku, l'employé mentionné dans la réponse officielle n'a pas souhaité être interrogé pour le moment. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas avec cette nouvelle affaire que G2A va marquer des points auprès des professionnels du milieu comme auprès des joueurs.

Source : Kotaku
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top