Le papa de Shadow pas convaincu (du tout) par la présentation de Google Stadia

le 20 mars 2019
 0
Stadia cloud gaming

Hier soir, Google a présenté officiellement Stadia, son service de jeu en streaming... qui n'a pas du tout convaincu un certain Emmanuel Freund, co-fondateur de Shadow.

Si ce dernier est, comme Google, convaincu que le Cloud va révolutionner la vie des joueurs (et des autres), il estime que la conférence de google ressemblait plus à « une opération séduction de développeurs qu'au lancement d'un produit ».


Google Stadia a encore (beaucoup) à prouver


Bien que Google se soit appuyé sur quelques titres forts (Assassin's Creed Odyssey, Doom Eternal...) pour promouvoir son service Stadia, force est d'admettre que ce dernier reste encore assez mystérieux. Impossible de connaitre son prix, ni même le débit minimal nécessaire pour profiter d'une expérience de jeu satisfaisante, et rien concernant les jeux disponibles au lancement...

Shadow cloud computing test

Du côté de chez Emmanuel Freund, on se dit ravi d'accueillir Google sur le terrain du Cloud, et on précise : « Chez Shadow, nos utilisateurs dans le monde peuvent déjà accéder à n'importe quel jeu, utiliser n'importe quel logiciel, quel que soit l'écran (ordinateur, tablette, mobile ou télévision) sans compromis sur la qualité et sans différence avec un PC local ».

Les deux services ne sont pas tout à fait identiques (Stadia est axé sur le gaming, contrairement à Shadow), mais pour le co-fondateur de Shadow, le service de Google a encore beaucoup à prouver. Google a promis de dévoiler davantage de détails dans le courant de l'été, avec une disponibilité du service attendue pour la fin d'année 2019.

Stadia cloud gaming

A voir maintenant si la toute puissance de Google suffira à imposer le service Stadia aux joueurs du monde entier, certains étant particulièrement attachés aux consoles et aux jeux physiques, et pas forcément friands de ce côté « 100% dématérialisé » qui conditionne la pratique du jeu vidéo (connexion obligatoire, pas de console à déballer, pas de jeux physiques...).

Pour certains, le service Stadia sera forcément un énorme succès, pour d'autres, Google pourrait se casser les dents sur un marché encore dominé par Sony, Microsoft et Nintendo.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
scroll top