Gamescom : on a essayé Fallout 4 et Doom en VR

le 18 août 2016 à 09h13
0
A défaut d'avoir pu s'y essayer durant l'E3, c'est durant la Gamescom que nous avons pu nous essayer à Doom et Fallout 4 en réalité virtuelle chez Bethesda. Les choses sérieuses commencent ?

Pour tester Doom ou Fallout 4 en VR durant l'E3, il fallait s'armer de patience et attendre plusieurs heures devant les rares salles de démos disponibles. A la Gamescom, un rendez-vous nous a permis d'expérimenter les deux dans la foulées, pour une expérience gloable d'environ 20 minutes.

C'est donc armé d'un HTC Vive et des contrôleurs associés que nous avons commencé par pénétrer dans le monde post-apocalyptique de Fallout 4, avant de nous frotter au méchant bestiaire de Doom. Dans les deux cas, l'expérience proposée actuellement est similaire : il s'agit d'un shooter dans lequel les déplacements sont verrouillés et doivent se faire en se “téléportant” à l'aide du contrôleur gauche, tandis que le contrôleur droit permet de sélectionner les armes et tirer avec. On peut donc jouer assis dans les deux cas mais il faut tout de même pouvoir tourner sur soi-même, donc dans cette configuration, il faut disposer d'un siège pivotant.

Une nouvelle expérience de jeu



Du côté de Fallout 4, on trouve cependant des commandes supplémentaires, qui permettent de looter des objets sur les corps des ennemis morts, ou encore de déplacer les objets et les cadavres. Dans la version finale, il sera possible de faire « tout ce que Fallout 4 propose déjà » nous assurent les développeurs, c'est-à-dire qu'on pourra construire des batîments et bidouiller son armure comme si on jouait sur sa console ou son PC. La perspective est enthousiasmante, car la maniabilité s'avère suffisamment intuitive pour qu'on se prenne au jeu rapidement. Bien évidemment, on porte au poignet le célébre Pip-Boy comme si on y était ! Mais pour le moment, le gameplay s'avère très limité et se concentre sur l'aspect shooter du jeu, et sur le loot : on ne peut rien construire, rien crafter. Frustrant quand on a déjà joué à Fallout 4 sur PC ou consoles.

0320000008526186-photo-fallout-4-vr.jpg
Bethesda ne propose pas encore de visuels à partager de ces deux expériences, mais la démo de Fallout 4 prend place dans le relais Red Rocket.

Du côté de Doom, l'action est plus présente et les déplacements en combats sont un enjeu important du gameplay : on comprend très vite que se téléporter d'un point à un autre est essentiel dans les affrontements brutaux, même si la démo proposée ne comporte pas de game over. Il y a un côté réellement jouissif dans le fait de dégommer des créatures démoniaques avec la collection d'armes que l'on connait, ou même à la grenade. La démo s'achève avec un affrontement contre un boss dans une arène qui présente des caractéristiques de level design montrant le potentiel stratégique de l'expérience - principalement des endroits pour se couvrir, tandis que les précédentes salles mettent l'accent sur un level design à différents “étages” et des zones pour se cacher.

Des expériences toujours en développement



A la fin de notre essai, les développeurs de Bethesda nous ont expliqué qu'ils avaient encore de très nombreuses réflexions et ajustements à effectuer avant de pouvoir proposer ces jeux en réalité virtuelle. Bien que convaincantes en matière d'immersion, les démos présentées affichent de nettes différences de gameplay avec les jeux dont elles sont directement tirées.

Le potentiel est là, et Doom, et presque étonnemment Fallout 4, se prêtent plutôt bien à la r.éalité virtuelle. On attend désormais de voir comment vont se présenter les deux expériences dans leurs versions finales, prévues sur PC pour le courant de l'année 2017, sachant que les développeurs sont clairs sur un point : rien n'est encore gravé dans le marbre en termes d'expérience de jeu
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Jeux vidéo Gamescom
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Jugée insuffisamment sécurisée, la version gratuite de Slack est bannie en interne par Microsoft
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le MacBook Pro 16 pouces pourrait être présenté en septembre
Google Slides est (enfin !) contrôlable au clavier
Le smartphone est désormais l’appareil de prédilection pour regarder la télévision en ligne
L'intérieur et l'écran de bord de la Porsche Taycan fuitent (et confirment l'Autopilot)
Pour Ubisoft, la PS5 et la Xbox Scarlett représentent un « bond majeur » en termes de puissance
La OnePlus TV pourrait être lancée très prochainement
Le rover Curiosity découvre des quantités surprenantes de gaz sur Mars
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
scroll top