Leap Motion met la réalité virtuelle à portée de main dans les jeux vidéo

AO avec Relaxnews
18 février 2016 à 11h21
0
La start-up américaine Leap Motion, spécialisée dans la réalité virtuelle, a lancé mercredi un nouveau produit qui va permettre de littéralement toucher des mondes virtuels dans des jeux vidéo ou d'autres applications.

Leap Motion a utilisé son savoir-faire en termes de suivi informatique des mouvements de la main pour concevoir Orion, qui offre la promesse de pouvoir manipuler des objets dans une réalité virtuelle avec la même dextérité que dans le monde réel.

En combinant des capteurs et un logiciel, Orion permet de se servir de ses mains pour interagir naturellement avec l'environnement de réalité virtuelle, au lieu de devoir se contenter de regarder ou recourir à une manette comme c'est généralement le cas sur les produits proposés jusqu'ici, malgré de multiples efforts fournis par les constructeurs pour faciliter les interactions virtuelles.

« On ne se contente pas de me montrer un espace numérique, je suis vraiment dans un espace numérique », explique David Holz, cofondateur de Leap Motion, en faisant une démonstration d'Orion à l'AFP. « L'idée générale de la réalité virtuelle, c'est qu'elle devrait être le plus possible comme la réalité » estime-t-il. « Se servir de ses mains est une chose naturelle. »

0320000008350542-photo-leap-motion-orion.jpg

La réalité virtuelle fait partie des créneaux les plus populaires actuellement dans le secteur technologique. Oculus, filiale de Facebook, a ouvert les commandes le mois dernier pour son premier casque grand public, l'Oculus Rift, qui sera livré à partir du mois de mars. Sony compterait quant à lui commencer la commercialisation du PlayStation VR, à destination de la PS4, dans le courant de l'automne prochain. Le Vive d'HTC est également prévu cette année. Tous ces appareils seront proposés avec des contrôleurs spécifiques, destinés à offrir une prise en main la plus naturelle possible.

Si les amateurs de jeux vidéo semblent une première cible évidente pour la réalité virtuelle, ses promoteurs envisagent aussi des applications plus larges, dans l'éducation, la médecine, le sport, le commerce, la pornographie... « Avoir ses mains est essentiel pour que la réalité virtuelle se généralise », fait toutefois valoir Michael Buckwald, cofondateur et patron de Leap Motion. « Le Saint-Graal de la réalité virtuelle, c'est un sentiment d'immersion totale », avance-t-il. « Nous permettons aux développeurs et (fabricants d'appareils) de créer ce type d'expérience »

Le logiciel d'Orion fonctionne avec les capteurs déjà commercialisés par Leap Motion. Les développeurs peuvent le télécharger en ligne pour l'essayer sur des appareils intégrant déjà ces capteurs. Leap Motion collabore aussi avec des fabricants pour incorporer Orion à des appareils grand public, d'après ses fondateurs.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top