Gamescom 2015 - Crackdown 3 et le cloud de Microsoft au service de la destruction massive

07 août 2015 à 16h36
0
La présentation et la prise en mains de Crackdown 3 sur le stand Xbox de la Gamescom permettait d'expérimenter l'annonce récemment réalisée par Microsoft : le titre repose sur le Cloud Azure pour offrir un environnement 100% destructible dans sa version connectée.

Depuis l'annonce de la Xbox One, Microsoft promet un usage complémentaire de son cloud Ade zure pour booster certains jeux. Une démarche jusque-là assez peu exploitée - hormis dans Titanfall - que les britanniques de Reagent Games mettent en avant à travers Crackdown 3.

Le jeu d'action en monde ouvert, exclusif à la Xbox One, dispose de deux modes : l'un déconnecté, qui propose une expérience « classique » dans laquelle il est possible de détruire une partie du décor durant les missions et l'exploration libre. Mais c'est en ligne, dans le mode permettant à 4 joueurs de jouer ensemble, que l'expérience prend une tournure différente, puisqu'on se retrouve dans un environnement où absolument tout peut être détruit.

0320000008134224-photo-crackdown-3.jpg

Nuage de poussière

Un potentiel de destruction rendu possible par Azure, le cloud de Microsoft, qui permet d'apporter environ 20% de performances en plus au moteur du jeu, l'Unreal Engine 4. Dans la démo que nous avons pu essayer, il était possible de visionner, dans le coin supérieur gauche de l'écran, la charge « locale » du titre, ainsi que l'exploitation des serveurs du cloud. Plus la destruction était massive, plus les bâtiments s'écroulaient pour entraîner des réactions en chaîne, et plus Azure était exploité. Aucun ralentissement n'est pas ailleurs venu troubler l'expérience à 4 joueurs.

0320000008134228-photo-crackdown-3.jpg

Le potentiel de Crackdown 3 en termes d'amusement lié à cette technologie semble confirmé, car on imagine sans peine ce que peut donner une telle arène, immense et destructible, dans le cadre d'un PvP. Outre le fait que tous les immeubles peuvent être détruits, on trouve également des manipulations un peu plus subtiles, comme la possibilité de faire un trou dans un mur pour lancer une grenade à travers, par exemple.

Pour ce qui est de l'expérience solo, on peut affirmer sans prendre de risque que le titre misera quasiment tout sur l'action, comme les précédents opus, et proposera donc un défouloir qui ne fera pas dans la dentelle aux joueurs. Crackdown 3 ne change pas une recette qui a fait ses preuves, mais semble l'améliorer positivement. Le jeu est attendu sur la console de Microsoft courant 2016.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top