Gamescom 2015 - Crackdown 3 et le cloud de Microsoft au service de la destruction massive

07 août 2015 à 16h36
0
La présentation et la prise en mains de Crackdown 3 sur le stand Xbox de la Gamescom permettait d'expérimenter l'annonce récemment réalisée par Microsoft : le titre repose sur le Cloud Azure pour offrir un environnement 100% destructible dans sa version connectée.

Depuis l'annonce de la Xbox One, Microsoft promet un usage complémentaire de son cloud Ade zure pour booster certains jeux. Une démarche jusque-là assez peu exploitée - hormis dans Titanfall - que les britanniques de Reagent Games mettent en avant à travers Crackdown 3.

Le jeu d'action en monde ouvert, exclusif à la Xbox One, dispose de deux modes : l'un déconnecté, qui propose une expérience « classique » dans laquelle il est possible de détruire une partie du décor durant les missions et l'exploration libre. Mais c'est en ligne, dans le mode permettant à 4 joueurs de jouer ensemble, que l'expérience prend une tournure différente, puisqu'on se retrouve dans un environnement où absolument tout peut être détruit.

0320000008134224-photo-crackdown-3.jpg

Nuage de poussière



Un potentiel de destruction rendu possible par Azure, le cloud de Microsoft, qui permet d'apporter environ 20% de performances en plus au moteur du jeu, l'Unreal Engine 4. Dans la démo que nous avons pu essayer, il était possible de visionner, dans le coin supérieur gauche de l'écran, la charge « locale » du titre, ainsi que l'exploitation des serveurs du cloud. Plus la destruction était massive, plus les bâtiments s'écroulaient pour entraîner des réactions en chaîne, et plus Azure était exploité. Aucun ralentissement n'est pas ailleurs venu troubler l'expérience à 4 joueurs.

0320000008134228-photo-crackdown-3.jpg

Le potentiel de Crackdown 3 en termes d'amusement lié à cette technologie semble confirmé, car on imagine sans peine ce que peut donner une telle arène, immense et destructible, dans le cadre d'un PvP. Outre le fait que tous les immeubles peuvent être détruits, on trouve également des manipulations un peu plus subtiles, comme la possibilité de faire un trou dans un mur pour lancer une grenade à travers, par exemple.

Pour ce qui est de l'expérience solo, on peut affirmer sans prendre de risque que le titre misera quasiment tout sur l'action, comme les précédents opus, et proposera donc un défouloir qui ne fera pas dans la dentelle aux joueurs. Crackdown 3 ne change pas une recette qui a fait ses preuves, mais semble l'améliorer positivement. Le jeu est attendu sur la console de Microsoft courant 2016.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Bill Gates considère que
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top