Gamescom 2015 - à la découverte du contenu de The Crew Wild Run

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 06 août 2015 à 12h20
Disponible depuis un peu plus de six mois, The Crew était le premier gros projet d'Ivory Tower, un studio lyonnais fondé par des anciens d'Eden (Test Drive Unlimited). Un projet ambitieux et globalement réussi, même s'il souffrait d'un cahier des charges parfois un peu trop « ubisoftien » pour être complètement convaincant. Soucieux de maintenir l'intérêt de son jeu sur le long terme, Ivory Tower est aujourd'hui occupé par Wild Run, une extension que nous avons pu prendre en main à l'occasion de la Gamescom 2015. Impressions sur fond de brulant bitume.

De l'aveu même de ses principaux développeurs, le travail sur The Crew Wild Run a débuté dès la sortie du jeu originel. Ivory Tower avait toujours dans l'idée de proposer de nouveaux contenus à intervalle régulier à sa communauté et Ubisoft semble donc en phase avec cet objectif puisque l'éditeur a d'ores et déjà confirmé une sortie le 17 novembre prochain sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Une sortie qui devrait d'ailleurs se faire de deux manières différentes. The Crew Wild Run sortira effectivement en version dite standalone - sans avoir besoin du jeu de base - mais aussi en complete edition afin de profiter de l'intégralité du contenu imaginé autour de la franchise The Crew.

Yo Summit !

Côté scénario, Wild Run ne promet évidemment pas de faire dans l'originalité débridée : il nous propose de prendre part au Summit, un « championnat continu et itinérant à travers tous les États-Unis ». Vous vous en doutez, pour gagner votre ticket pour le Summit, il vous faudra réussir de très nombreuses courses, remporter un maximum d'épreuves et défier d'innombrables compétiteurs. Dans les faits, cela passe par de nouvelles catégories d'épreuves, des parcours inédits à travers certaines régions les plus célèbres des États-Unis et de nouveaux véhicules.

03E8000008132448-photo-the-crew-wild-run.jpg

À ce niveau, nous avons déjà pu nous essayer à quelques épreuves bien sympathiques comme par exemple les dragsters. De manière générale, une épreuve de ce type se déroule en trois runs, trois essais pour réaliser le meilleur temps. Les habitués de ces courses typiquement américaines n'auront pas besoin de rappel, pour les autres il s'agit d'un parcours en ligne droite où la différence se fait principalement dans la gestion de l'accélération de départ, la gestion des passages de vitesses et, enfin, la bonne utilisation de la nitro. Quelques éléments visuels ont été imaginés par les développeurs pour donner des indications aux joueurs, mais c'est surtout l'habitude et l'expérience qui permettra d'obtenir les meilleurs temps.

Autre catégorie introduite par Wild Run, les Monster Trucks changent radicalement de ce que nous avons l'habitude de voir dans The Crew. Les « circuits » sont plus vastes que les courses de dragsters, mais il n'est cette fois plus question d'établir un chrono. Non, sur l'ensemble du tracé sont disposés des pastilles de score (100, 500, 1000 et 10000 points). Bien sûr, les pastilles qui ont le plus de valeur sont aussi les plus difficilement accessibles : le parcours n'est rien d'autre qu'un enchevêtrement de routes avec sauts, loopings et autres rampes. L'objectif est, vous l'aurez compris, d'obtenir le score le plus élevé dans le temps imparti.

« Je ne reconnais plus personne en Harley Davidson »

Dernier élément plus particulièrement mis en avant par Ubisoft avec Wild Run, la présence de motos ne permet toutefois pas d'enfourcher les bolides qui faisaient Brigitte Bardot. En revanche, le style de conduite vient apporter encore un peu plus de fraîcheur au gameplay de The Crew. Plus encore que les autres véhicules déjà proposés par Ivory Tower, les motos sont particulièrement exigeantes : leur accélération et leur vivacité font plaisir à voir, mais il est nécessaire d'être très attentif, en particulier avec l'ajout d'objectifs baptisés « challenge instantanés » en mode freeride : il s'agit simplement de réussir des défis qui surviennent pour pimenter le mode libre.

03E8000008132452-photo-the-crew-wild-run.jpg

Enfin, les épreuves de Wild Run pourront compter sur la présence de drifts. Ces compétitions impliquent évidemment de bien maîtriser le freinage de bolides que l'on doit faire partir en dérapages contrôlés sur les plus grandes distances possibles. Le défi ne plaira pas à tous les pilotes, mais selon Ivory Tower, les joueurs ont demandé un tel mode avec insistance ! Notez toutefois que toutes ces nouveautés ne constituent pas réellement des passages obligés pour les joueurs, il s'agit plutôt de varier les plaisirs et d'offrir toujours plus de moyen de faire progresser son niveau - toujours limité à 50 - au sein du jeu.

Sur un plan davantage technique, Wild Run devrait également faire progresser The Crew avec l'amélioration de certains environnements de jeu, mais aussi et surtout par l'intégration d'effets météorologiques plutôt réussis. Si la pluie nous a semblé un cran en-dessous de ce que proposera Forza Motorsport 6, le résultat était déjà très intéressant. Il nous faut aussi évoquer la mise en place de nouveaux effets d'éclairages et d'un rendu physique complètement revu par les développeurs. Il est d'ailleurs utile de préciser que la refonte graphique ne sera pas réservée aux seuls possesseurs de Wild Run : tous les joueurs de The Crew en profiteront gratuitement dès le 17 novembre.

De fait, si Wild Run ne devrait pas révolutionner le concept de The Crew, cette extension semble proposer suffisamment de nouveaux contenus pour faire replonger tous les amateurs. Gageons maintenant que la politique tarifaire exacte - encore à définir - ne soit pas de nature à décourager les joueurs.

Nerces
Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.