Piratage du PSN : Sony n'avait pas menti aux consommateurs selon la justice US

24 octobre 2012 à 15h31
0
Une action collective lancée en juin 2011 par des consommateurs américains concernant le piratage du Playstation Network vient d'être rejetée par la justice du pays. Selon les autorités locales, Sony n'avait pas promis une « sécurité parfaite » aux utilisateurs du service, et ne leur a donc pas menti.

04255254-photo-psn.jpg
L'une des grandes sagas de 2011 dans le domaine du hi-tech et du jeu vidéo a été, à n'en pas douter, la mise hors ligne et le piratage important du Playstation Network de Sony. Depuis, le PSN a été renommé Sony Entertainment Network, et la firme japonaise a tout fait pour faire oublier triste épisode qui a mis en avant de sérieux problèmes de sécurité sur sa plateforme. Mais de nombreux utilisateurs du service ont attaqué Sony en justice, notamment aux USA, sous la forme d'actions collectives.

Et c'est l'une d'entre elles qu'un juge du district de Californie a rejeté en grande partie cette semaine. La class action, déposée en juin 2011, réclamait notamment des dédommagements en raison de l'impossibilité d'accéder à certains services payants comme Netflix, durant la période où le PSN était inaccessible.

Si la demande semblait légitime, le juge Battaglia a statué en faveur de Sony, en soulignant que l'entreprise n'a jamais promis à ses utilisateurs une sécurité sans faille. Il a mis en avant le fait que la clause d'utilisation du PSN stipule qu'une « sécurité parfaite n'existe pas » et que Sony « ne peut pas assurer ou garantir la sécurité de toutes les informations transmises par le biais du PSN », ce qui botte en touche les accusations de fautes commises par l'entreprise elle-même.

« Aucune garantie n'est donnée quant à la qualité, la fonctionnalité, la disponibilité ou la performance des services en ligne de Sony, ou de tout contenu ou service offert sur ou par Sony » ajoute le document. De fait, le juge a considéré que Sony n'avait pas d'obligation de fournir un « service continu et ininterrompu sur le PSN ou sur des services tiers payants. » Par ailleurs, les consommateurs américains à l'origine de l'action collective n'ont été en mesure de démontrer que le vol de données personnelles avait entré une usurpation d'identité ou un préjudice spécifique.

Ces derniers ont jusqu'au 9 novembre pour revoir leur copie et modifier leur plainte, pour éventuellement avoir une chance d'obtenir gain de cause devant la justice. Actuellement, une chose est sûre, la balance a plutôt tendance à pencher du côté de Sony.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top