Folding@home et PS3 : Sony met fin à son partenariat avec l'université de Stanford

22 octobre 2012 à 11h52
0
Le partenariat entre Sony et l'université de Stanford, qui s'est principalement traduit par l'intégration du programme Folding@home sur la Playstation 3, s'arrêtera à la fin du mois. La console de la firme japonaise sera mise à jour pour supprimer cette fonctionnalité, qui permet d'utiliser la puissance de calcul inutilisée de la machine pour faire le tri dans des données scientifiques.

05473919-photo-folding-home.jpg
Lancé en 2000, le projet Folding@home vise à étudier des données récoltées dans le cadre de recherches médicales, plus précisément dans le traitement de maladies comme les cancers ou Alzheimer. En analysant le repliement de protéines dans une grande quantité de situations, les scientifiques en cernent davantage le processus et peuvent en tirer des informations, notamment pour la fabrication de médicaments. Le problème, c'est que l'énorme quantité d'information à traiter prendrait trop de temps dans l'intimité d'un laboratoire : c'est là que Folding@home entre en jeu, en permettant aux utilisateurs d'un ordinateur d'utiliser la mémoire du GPU non-exploitée de ce dernier pour participer aux calculs.

Depuis plusieurs années, Folding@home était également disponible sur la Playstation 3 de Sony : il suffisait alors d'activer la fonctionnalité pour que la console traite des paquets de données avec sa puissance de calcul non-exploitée. Mais avec la mise à jour 4.30 que la firme japonaise compte déployer mardi 23 octobre, cette fonction disparaîtra de la console.

« Début novembre 2012, nous allons mettre fin aux services de Life with Playstation. » explique un billet de blog sur le site officiel de Playstation. « Cela marque la conclusion de notre participation au projet de l'université de Stanford Folding@home » ajoute le site.

« Compte tenu de la contribution de la PS3 à ce projet, nous avons décidé de résilier notre partenariat après en avoir discuté avec l'université de Stanford » poursuit Sony. Au total, 100 millions d'heures de calculs ont été réalisées depuis 15 millions de consoles qui ont pris part au projet, depuis 2007. Le parc mondial de consoles était estimé à 67 millions début octobre.

01F4000005473917-photo-folding-home.jpg
Folding@home sur PS3

Un joli succès pour la démarche, qui s'ajoute à une bonne prédisposition pour le processeur Cell de la console à participer efficacement à ce projet. « Il est 20 fois plus rapide que celui d'un PC. Ce n'est pas 20%, mais 20 fois, donc une hausse de 2000% par rapport à un PC moyen » explique la FAQ du projet.

La décision de Sony peut sembler abrupte et rapide, mais on peut penser que l'entreprise a désormais d'autres plans en la matière : on peut également souligner qu'il est toujours possible de participer à Folding@home en installant le logiciel sur un ordinateur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top