Sony rétablit le PSN, Qriocity et SOE

16 mai 2011 à 08h52
0
02930578-photo-playstation-network-psn.jpg
Après près d'un mois de fermeture de ses services en ligne, Sony a commencé hier à rétablir le Playstation Network, le Sony Online Entertainment et Qriocity. Une remise en service incomplète qui s'est faite dans une certaine douleur.

Pour plus de 100 millions de joueurs à travers le monde, dimanche 15 mai a sonné le glas de près d'un mois de privation des services en ligne de Sony. Le blog officiel Playstation, très actif pour l'occasion, a distillé au fil de la journée des informations concernant le retour du PSN et consorts, en se basant sur un communiqué vidéo de Kaz Hirai, publié samedi : les utilisateurs de la Playstation 3 ont d'abord pu avoir accès au firmware 3.61 de la console, signe évident du retour en ligne de la plateforme.

Accès saturé

L'une des particularités de la mise à jour 3.61, annoncée par Sony au cœur de la crise, est de demander une réinitialisation du mot de passe du compte PSN de l'utilisateur. Cette condition sine qua non pour accéder de nouveau aux services en ligne était difficilement accessible hier soir, en raison d'un très grand nombre d'utilisateurs connectés : « Pour ceux qui attendent le mail de modification de leur mot de passe PSN, nous avons beaucoup de requêtes, merci pour votre patience » commentait hier soir le compte Twitter de Playstation France. La situation s'est améliorée durant la nuit.

Sont donc désormais de retour côté PSN les fonctionnalités en ligne des jeux PS3 et PSP, la fonction chat, les trophées, la liste d'amis, le Playstation Home. Le SOE offre à nouveau l'accès à la plupart des jeux hébergés, et Qriocity est de retour également. Les services encore désactivés, notamment le Playstation Store, seront de retour d'ici à la fin du mois, comme promis par Sony.

Une attaque via le Cloud d'Amazon ?

Si les choses semblent revenir à la normale pour Sony et ses adeptes, la firme n'a toujours pas donné d'explication concrète concernant la façon dont les hackers s'y sont pris pour pirater les serveurs. Dans un article publié le 14 mai, Bloomberg évoque la possibilité que les hackers soient passés par le service Amazon Elastic Compute Cloud (EC2), normalement destiné aux développeurs. Les pirates auraient loué un serveur sous un faux nom, pour s'en servir de base de lancement de leur attaque.

Amazon et Sony n'ont pas commenté cette information : « Nous continuons à travailler avec les forces de l'ordre dans une enquête portant sur cette situation » s'est contenté d'indiquer Patrick Seybold, porte-parole de la firme nippone.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top