Vers une réglementation sur les jeux vidéo ?

Le Centre d'analyse stratégique est un organisme qui a pour but « d'éclairer le Gouvernement » sur des sujets vastes allant de l'Economie au numérique en passant par le social ou la Culture. Par ses observations, il donne des éléments de compréhension aux membres du gouvernement, puisqu'il est directement rattaché au Premier ministre.

00FA000000768808-photo-logo-gta-4.jpg
Le centre vient de rendre une note d'analyse au sujet des jeux vidéo et d'un éventuel besoin de régulation sur les contenus et les pratiques. Le rapport débute sur un constat : 38,8 millions de jeux ont été écoulés en 2009 en France. Un bon chiffre puisque selon la note, « les Français sont parmi les Européens les plus adeptes de ce loisir : 38% déclarent s'y être adonnés lors des six derniers mois ».

La note met alors en avant les risques que suscitent « certains jeux, jugés violents ou choquants, par des jeunes publics sensibles et fragiles ». Une critique qui n'est pas sans rappeler celle qu'avait formulée Nadine Morano, alors secrétaire d'Etat en charge de la Famille, contre le jeu GTA qu'elle considérait violent, amoral et potentiellement addictif. A l'époque, la presse s'était alors étonnée de la voir en photo dans les colonnes du journal Le Parisien, en famille devant le jeu Grand Theft Auto IV...

Pourtant, la note a le mérite de poser le débat et évoque les risques de « dépendance » ou « d'usages déraisonnés et excessifs ». Elle reconnaît même que ces cas « demeurent très rares ». Du coup, elle rappelle le rôle important que jouent les PEGI (Pan European Game Information), sorte de validations des jeux pour un public déterminé en fonction de l'âge (3+, 12, 16, 18+).

Le Centre d'analyse émet donc quelques propositions et souhaite par exemple faire un « rapprochement entre les sites Internet officiels existants en un unique portail de référence sur les jeux vidéo et leurs usages pour en améliorer l'efficacité » ou encore « intensifier le travail de sensibilisation au système PEGI/PEGI Online par le développement d'une campagne d'information du grand public et d'une charte de bonnes pratiques destinée aux distributeurs ».

Enfin l'étude souhaite procéder à une étude épidémiologique à l'échelon national sur l'usage excessif des jeux vidéo. Histoire de voir si tous les joueurs ne sont pas accros.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

France Telecom voudrait prendre des parts d'un opérateur irakien
15 000 développeurs d'app pour Windows Phone 7
The One : une tablette tactile Android chez Woow! Digital
La redevance TV ne sera finalement pas étendue aux PC et aux tablettes
L'Arcep met en demeure Free sur les appels surtaxés
Urbanears commercialise une édition multicolore très limitée de son casque Tanto
TRENDnet Powerline AV à 500 Mbps : enfin un débit constaté honorable pour le CPL ?
Le débit Internet gagne de la vitesse au sein de l'UE
La business intelligence, nouveau terrain de jeu des géants hi-tech ?
Le moniteur et le téléviseur convergent avec une dalle LCD IPS à 240 Hz chez LG
Haut de page