Steam accusé de vampiriser le marché du jeu dématérialisé par ses concurrents

12 novembre 2010 à 09h28
0
012C000003730360-photo-steam-banni.jpg
Entre la plateforme de jeux Steam et la concurrence, le torchon brûle : accusé de monopoliser trop fortement le marché de la vente dématérialisée, le service de vente et de jeux en ligne conçu par Valve pourrait prochainement être boycotté par ses rivaux. Un « blocage » qui passerait, en réalité, par le refus de ses concurrents de vendre les jeux utilisant Steam.

Le secteur du jeu vidéo dématérialisé cherche actuellement à déployer un peu plus ses ailes, mais selon les nouveaux acteurs du marché, le développement est difficile dans la mesure où de très nombreux éditeurs ne jurent que par Steam. Interrogés par le site MCV, certains détaillants, qui ont désiré garder l'anonymat, expliquent que le fait d'intégrer systématiquement Steam aux jeux PC partenaires pousse le consommateur à se tourner vers cette plateforme plutôt qu'une autre pour un futur achat.

La solution pour les concurrents s'estimant lésés semble donc s'imposer d'elle-même : arrêter de vendre des jeux utilisant Steam. « Quand on a un service numérique, on ne peut pas commencer à vendre un rival dans sa boutique » a commenté le PDG d'un service vendant du contenu dématérialisé en Grande-Bretagne. « Les éditeurs sont en train de créer un monstre. Nous leur demandons d'arrêter d'intégrer Steam dans leurs jeux ». Des déclarations qui résonnent comme un ultimatum : toujours selon MCV, au moins deux concurrents de Steam seraient déterminés à agir dans ce sens sans un effort des éditeurs.

Reste qu'abandonner Valve pour s'assurer des ventes sur d'autres plateformes n'est peut-être pas le choix le plus judicieux à faire : Steam canalise en effet à l'heure actuelle près de 80% des ventes de jeux dématérialisés sur PC, ce qui en fait le maître incontesté du secteur. Si on comprend l'attachement des éditeurs au service, on comprend également l'inquiétude de la concurrence : David Perry, le PDG de Gaikai, n'hésite pas à faire la comparaison entre Steam et iTunes, et craint que la plateforme de Valve finisse par dicter les conditions du marché. « Steam est simple d'utilisation et bénéficie d'une grande communauté. Mais combien de temps lui faudra-t-il pour prendre le contrôle de nos stratégies numériques ? Comme avec iTunes, à un moment donné, il sera trop tard » a-t-il déclaré. Une problématique qui est valable également du côté des joueurs, qui sont de plus en plus souvent contraints de passer par la plateforme pour jouer en ligne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top