Starcraft II : Blizzard bannit plus de 5000 tricheurs

04 octobre 2010 à 12h15
0
00FA000003410754-photo-starcraft-ii-wings-of-liberty.jpg
Après la prévention, la sanction : Blizzard a commencé à bannir les joueurs de Starcraft II utilisant des hacks et autres exploits pour augmenter leurs performances sur le jeu de stratégie en temps réel. L'éditeur a annoncé ce week-end que plus de 5000 tricheurs avaient déjà été sanctionnés en voyant leur accès coupé à Battle.net.

« Nous avons récemment pris des mesures, y compris des suspensions et des bannissements, pour plus de 5000 joueurs de Starcraft II ayant violés les conditions d'utilisation de Battle.net en trichant et/ou en utilisant des programmes de hack durant leurs parties. En plus de porter atteinte à l'esprit de concurrence loyale qui est essentiel sur Battle.net, la tricherie et le piratage peuvent conduire à des problèmes de stabilité et de performances sur le service » a expliqué Blizzard sur le blog officiel du jeu.

Bannir les tricheurs de Battle.net n'est pas une nouveauté chez Blizzard qui mène cette croisade depuis longtemps. En avril dernier, l'éditeur avait banni plus de 320 000 joueurs du service qui utilisaient des hacks et des exploits dans Warcraft III et Diablo II, des jeux âgés d'une dizaine d'années mais sur lesquels la firme garde un œil attentif.

Se faire prendre en train de tricher sur Starcraft II entraine une lourde sanction pour le joueur, qui se voit contraint de devoir racheter une licence de jeu pour pouvoir rejouer en ligne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Open Invention Network :
Verizon doit rembourser 50 milions de dollars à ses clients
HP Photosmart eStation : une tablette et des fonctions connectées pour encourager l'impression
Les photos en haute définition arrivent sur Facebook
Brevets : Apple perd une bataille, en prépare une autre
LG lance des écrans LCD esthétiques de moins de 13 mm d'épaisseur
Razer ressort le Mouse Bungee du placard
ACTA : dernier acte ?
Microsoft poursuit Motorola en justice pour ses smartphones Android
Microsoft LifeCam Studio : une webcam 1080p en réponse à Logitech
Haut de page