Jugé trop violent, GTA 5 est banni des magasins australiens : et la Bible, dans tout ça ?

0
Supprimé des étals de plusieurs chaînes de magasins en Australie, le jeu GTA 5 n'en reste pas moins un titre aux fervents défenseurs. Face aux pétitions visant à l'interdiction du jeu dans le pays, des gamers ont contre-attaqué pour faire interdire la vente de la Bible dans certains magasins.

Lors de sa sortie sur PS3 et Xbox 360 l'année dernière, GTA V avait déjà fait couler beaucoup d'encre : violent, subversif, teinté d'humour noir, le jeu de Rockstar, qui permet d'incarner trois malfrats différents au cours d'une aventure (délicieusement) immorale, n'avait pas fait que des heureux malgré un succès critique et commercial. Sa ressortie récente sur PS4 et Xbox One, avec quelques ajouts notables comme une vue à la première personne, a contribué à relancer la polémique.

C'est probablement en Australie que la grogne s'est fait le plus ressentir. Le pays, qui a déjà banni plusieurs jeux vidéo de ses étals, n'a officiellement pas interdit GTA 5 à la vente sur son territoire. Mais certaines chaînes de magasins, comme Target et K-Mart, ont décidé de supprimer le jeu de leurs rayons. Raison évoquée : une pétition publiée sur le site Change par trois femmes victimes de violences, qui pointent du doigt les possibilités proposées par le jeu.

« GTA 5 est un jeu misogyne qui fait l'apologie du dénigrement, de la violence et du meurtre à l'encontre des femmes » explique la page de la pétition, qui a reçu 48 820 signatures, et qui appelait donc Target à en stopper la vente. Une requête entendue.

03E8000007801255-photo-gta-5.jpg

GTA 5 contre la Bible

La réaction à cette situation ne s'est pas fait attendre : une seconde pétition a rapidement été publiée sur Change, cette fois-ci par les défenseurs du jeu vidéo. Leur point de vue : si GTA 5 doit être retiré des rayons pour son contenu jugé misogyne, alors d'autres œuvres doivent subir le même sort, à commencer par la Bible.

« Ce livre encourage les lecteurs à assassiner des femmes pour s'amuser » commence le texte, écho direct à celui de la précédente pétition. « Ce livre explique que, après différents actes sexuels, les lecteurs ont différents choix pour tuer les femmes : en les lapidant, en leur mettant le feu, en leur coupant les mains et en tuant leurs enfants. » Documentés un minimum, les initiateurs de la pétition citent un extrait du Lévitique : « Si la fille d'un sacrificateur se déshonore en se prostituant, elle déshonore son père : elle sera brûlée au feu. »

Cette pétition, toujours en cours, a recueilli à ce jour plus de 51 000 signatures, soit davantage que la première. Néanmoins, comme celle des joueurs peut toujours être signée et fait actuellement l'objet d'une grande médiatisation, il faut relativiser cette situation.

50 Nuances de protestation

On peut également citer d'autres pétitions en cours, notamment celle qui demande l'interdiction à la vente du roman 50 Nuances de Grey, accusé d'inciter à la violence et à la prise de drogues. Une autre pétition demande à Target de changer le logo de son enseigne, qui représente une cible, un symbole « agressif qui incite à la violence ». Des protestations qui ne regroupent que quelques milliers de signatures.

Cible de choix dans cette affaire, Target s'est contenté de répondre en soulignant un point important : la Bible n'est pas vendue dans ses magasins. Néanmoins, le commerçant admet, sur Twitter, que la mobilisation est plutôt impressionnante.



Take-Two, l'éditeur du jeu, a de son côté exprimé sa déception face à cette situation. « Nous sommes déçus que des détaillants australiens aient décidé de ne plus vendre Grand Theft Auto 5, un titre qui a reçu de nombreuses critiques élogieuses et qui est apprécié par des dizaines de millions de consommateurs à travers le monde. » a déclaré son PDG Strauss Zelnick. « GTA 5 explore des thèmes matures et du contenu semblable à celui que l'on trouve dans de nombreux autres produits de divertissement ».

0320000007801257-photo-gta-5.jpg

GTA 5 n'est pas officiellement interdit en Australie, et il est toujours possible d'en faire l'acquisition par d'autres canaux de distribution que Target et K-Mart, qui appartiennent d'ailleurs au même groupe commercial.

Paradoxalement, il n'est pas certain que la démarche de Target et des détracteurs du jeu portent vraiment préjudice à l'image du titre. GTA 5 cumule les records depuis sa sortie en novembre 2013, et avait rapporté 2 milliards de dollars en mai dernier. Les derniers chiffres de novembre 2014 font état de 36,45 millions de copies vendues, et le jeu est attendu début 2015 sur PC. Une performance particulièrement respectable, même si la Bible est très loin devant, forcément.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Salesforce cessera la prise en charge d’Internet Explorer 7 et 8
Piratage de Sony Pictures : une affaire sans précédent, selon un expert
Netflix : en plus de l'Ultra HD, des couleurs plus vives et du HFR
Le robot Nao est testé comme conseiller clientèle chez Darty
Le casque Gear VR commercialisé aux USA, et début 2015 en France
Les marques blanches moteurs du marché du stockage par disque dur
Asus lance une GTX 750 fanless pour PC multimédia silencieux
Seagate Archive HDD : 8 To à bas prix, mais pas sans contrepartie
Eddy Cue défend le recours aux DRM par Apple
Google Play se déleste des applis liées à The Pirate Bay
Haut de page