Des deepfakes de Trump, Gore ou Zuckerberg au cœur de la nouvelle série des auteurs de South Park

07 novembre 2020 à 08h08
5
Sassy Justice
© YouTube / Sassy Justice

Les créateurs de South Park ont dévoilé une nouvelle série créée avec des deepfakes, dans laquelle ils alertent, entre autres, sur les dangers... Des deepfakes.

Réalisée par Trey Parker et Matt Stone en collaboration avec l’acteur Peter Serafinowicz, qui a notamment prêté sa voix à plusieurs personnages dans South Park, la série était au départ un film, dont la production a été chamboulée par la pandémie de COVID-19.

Le célèbre humour de Trey Parker et Matt Stone

Sassy Justice met en scène un journaliste peu scrupuleux, Fred Sassy, dans la ville de Cheyenne, dans l’État du Wyoming. Ressemblant très fortement à Donald Trump, le reporter va interviewer l’ancien candidat démocrate à l’élection présidentielle Al Gore à propos du danger des deepfakes, et faire la rencontre d’un vendeur de dialyses qui n’est autre que… Mark Zuckerberg.

Bien entendu, les personnages sont en fait des deepfakes, réalisés à l’aide d’une IA capable de faire littéralement dire n’importe quoi à n’importe qui, en dupliquant son visage sur un corps.

Le premier épisode de Sassy Justice, met également en scène une fausse Ivanka Trump, la fille du président américain, ainsi que son mari Jared Kushner, ici transformé en une sorte d’enfant adulte ridicule. On retrouve bien sûr la patte des créateurs de South Park, le dessin-animé culte dressant une satire acerbe de l’Amérique. 

La démarche de Trey Parker et Matt Stone est ici d’éduquer les spectateurs au danger des deepfakes, en les faisant rire. 

Un long-métrage stoppé par la pandémie

Cette technologie représente en effet un nouveau format pour leurs créations : « C'est vraiment une nouvelle forme d'animation pour des gens comme nous, qui aimons construire des choses au niveau de chaque plan, avec un contrôle sur chaque acteur et chaque voix. C'est un support parfait pour nous », a expliqué Trey Parker. 

Au départ, les deux réalisateurs travaillaient sur un film conçu à partir de deepfakes. Ils avaient ainsi embauché une vingtaine d’artistes et techniciens spécialisés dans ce domaine, et monté un studio baptisé Deep Voodoo. La pandémie a toutefois mis un coup d'arrêt à la production du long métrage, et donné à Trey Parker et Matt Stone l'idée d'utiliser les images déjà enregistrées pour créer Sassy Justice

On ignore encore si la réalisation du film reprendra son cours mais vous pouvez, en attendant, profiter de Sassy Justice sur YouTube

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
7
kast_or
Y a des passages bien marrant dans la vidéo, même si le début est un peu longuet
SlashDot2k19
Oui mais malheureusement ce genre de série n’atteint pas les crédules qui boivent comme du petit lait les théories complotistes et autres ragots qui sont relayées par les populistes.
cirdan
Rien que pour la permanente de Trump ça vaut le coup d’œil.<br /> Heureusement qu’on peut quand même détecter la supercherie parce que les possibilités d’arnaque avec ce système ont de quoi faire réfléchir.
Blap
T’as déjà vu Zuckenberg parler ? Tu viens de décrire le parfait deepfake !
cyrano66
Vimaire:<br /> Zuckenberg n’a aucune expréssion de visage quand il parle, y’a le bas du visage qui bouge, et rien, mais absolument rien sur les yeux ni le front, pas 1 mouvement.<br /> Justement c’est extrêmement réaliste <br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le metaverse de Meta est tellement buggé que les équipes qui le développent ne l'utilisent pas
Acer présente Swift Edge, un PC portable OLED 16 pouces ultraléger
Prime Day avant l'heure : le SSD portable SanDisk Extreme 1 To est à moitié prix !
Corsair et Nanoleaf s'associent pour vous en mettre plein les yeux
Twitter x Musk : le procès en pause, l'achat va-t-il enfin pouvoir se conclure ?
Toujours en avance, Microsoft teste l'aperçu de lien dans Outlook
Juste avant le Prime Day, Amazon brade le Samsung Galaxy A13
Au tour de TikTok de faire du Instagram... tous différents, bientôt tous pareils ?
Need for Speed Unbound : le retour de la licence prodigue ?
Apple va se pourvoir en cassation pour (encore) faire baisser le montant de l'amende infligée par la France
Haut de page