Apple publie un correctif supprimant le malware Flashback

13 avril 2012 à 10h02
0
Apple a finalement publié hier soir une mise à jour de sécurité, sobrement baptisée « Java for OS X 2012-003 », qui « supprime les variantes les plus répandues du logiciel malveillant Flashback ».

00BE000005097010-photo-ic-ne-java-pour-os-x.jpg

Cette mise à jour, reposant sur Java SE 6 version 1.6.0_31, prend les devants : elle désactive par défaut l'exécution automatique d'applets Java, ce qui aurait probablement prémuni une majorité d'utilisateurs. L'utilisateur peut naturellement réactiver leur exécution automatique, mais elle se désactivera automatiquement si aucun applet Java n'est chargé pour une longue durée.

La firme de Cupertino avait annoncé la veille qu'elle travaillait à un correctif pour ce cheval de Troie qui a entrainé l'infection de plus de 600 000 ordinateurs exécutant OS X.

Plusieurs éditeurs de sécurité bien connus dans le domaine du « PC » (comprendre de Windows) avaient déjà publié et annoncé en grande pompe des détecteurs puis des correctifs plus ou moins faciles à mettre en œuvre.

Mais le mal est fait, l'image de système d'exploitation exempt de virus de Mac OS X, bien qu'elle était déjà usurpée, est probablement définitivement ternie. Le correctif d'Apple est quoi qu'il en soit accessible du gestionnaire de mises à jour du menu pomme.

000001E005096898-photo-mac-os-x-java-update.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Prixing, comparateur de prix mobile, lève 1,75 million d'euros
Microsoft ouvre une filiale dédiée à l'open source
La TV d'Orange arrive sur Xbox et Kinect, pour les possesseurs d'une Livebox seulement
Microsoft publie Office 2011 SP2 pour Mac OS X
Numericable renoue avec la croissance et fait le point sur la fibre
Google : bénéfices en hausse et création d'actions sans droit de vote
Cubby : LogMeIn lance son offre de stockage et de synchronisation
Lexmark : des multifonctions numérisant en recto-verso
Microsoft souhaite monétiser les API de Bing Search
Viadeo lève 24 millions d'euros, auprès de fonds privés et du FSI
Haut de page