Test Amazon Kindle 3G : une liseuse aboutie... pour anglophones

Par
Le 22 avril 2011
 0

Amazon Kindle 3G

Le Kindle d'Amazon, liseuse vedette aux Etats-Unis, nous revient en ce premier trimestre 2011 dans sa toute dernière version, la 3ème génération. Plus petit, plus rapide, doté d'un meilleur écran et communicant, ce Kindle fera-t-il mieux que l'ancien Kindle ? Et mieux que les autres concurrents ? Réponse à venir...

0190000004195644-photo-kindle-3g.jpg


Présentation

00c8000004195906-photo-kindle-2g-vs-3g.jpg
Rappelez-vous le Kindle deuxième du nom que nous testions en janvier 2010... Il s'agissait en fait du premier Kindle commercialisé en France, de 2ème génération aux Etats-Unis (le Kindle 1G n'a pas été vendu en France). Eh bien le livre électronique le plus populaire outre-Atlantique repasse à l'offensive pour la troisième fois de son existence. Avec pas mal de différences à la clé, comparé à l'ancienne mouture :

  • passage de 2 Go à 4 Go (dont 3 Go disponibles pour le stockage)
  • adoption du Wi-Fi en plus de la 3G (sur notre modèle)
  • 50% de contraste en plus (donnée Amazon)
  • 21% plus compact (volume comparé 20,6 % plus petit pour être précis)
  • 17% plus léger (et même 21 % d'après nos calculs puisque le 2G fait 291 g et le 3G 230 g)
  • 20% plus rapide pour tourner les pages (donnée Amazon)

Outre le coloris gris, c'est en premier lieu sur la taille que le 3G se distingue : 19,1 x 12,2 x 0,85 cm (pour 230 g). En même temps, le Kindle 2G était plutôt vaste... Ce 3G se place donc dans la même catégorie de gabarit que le Bookeen Orizon. L'autre point qui surprend, c'est la finition, et cette fois en retrait. Amazon a en effet remplacé la coque d'aluminium brossé par du plastique au toucher doux. L'assemblage reste de très bonne facture et le contact plaisant, mais à choisir entre plastique et aluminium, nous préférons clairement le second. Quel dommage également qu'Amazon ne fournisse plus de couverture en cuir comme sur le 2G !

00c8000004195640-photo-kindle-3g-vs-poche.jpg
00c8000004195638-photo-kindle-3g-de-dos.jpg
00c8000004195672-photo-kindle-3g-finesse.jpg

Le Kindle troisième du nom sous toutes les coutures


Prise en main

Affichage


Le 2G était déjà un modèle du genre, et bien le 3G confirme le haut niveau d'exigences placé par Amazon sur la qualité de ses affichages. Le géant américain utilise la dernière technologie d'encre électronique E-Ink, la fameuse Pearl qu'on retrouve aussi sur les Reader de Sony. Le résultat est tout aussi bon, voire un cran meilleur grâce à la police d'écriture choisie par Amazon, aérée et assez grasse. On oublie vraiment qu'on a un écran devant les yeux, même si le contraste n'est toujours pas comparable à celui d'un vrai livre. Côté technique, le Kindle reste sur une dalle mate de 6'' affichant 800 x 600 pixels sur 16 niveaux de gris. Et la liseuse d'Amazon se retrouve être la seule du comparatif à ne pas avoir d'écran tactile. Ce qui en soi n'est pas tant un problème vu la qualité des couches tactiles des concurrents (sauf Sony) !

012c000004195712-photo-kindle-3g-vs-bookeen.jpg
012c000004195710-photo-kindle-3g-vs-vrai-livre.jpg

Technologie E-Ink comparée au SiPix du Bookeen Orizon, et contraste par rapport à un vrai livre


Ergonomie


Côté ergonomie, nous formulerons un diagnostic similaire à celui avancé pour la version précédente du Kindle. Ce 3G est encore plus réactif et tout aussi agréable et intuitif à utiliser. Mais il n'a toujours pas été adapté au public francophone, même un tant soit peu : clavier QWERTY, système d'exploitation en anglais, adaptateur secteur américain, librairie Amazon.com TRES majoritairement anglophone... Bref, c'est d'autant plus rageant que ce Kindle 3G est largement plus vivant que ses concurrents : il s'allume en 1,4 s, depuis une veille légère comme un sommeil profond, il n'affiche aucune latence gênante et tourne ses pages en moins de 0,5 s ! Cette « nervosité » se manifeste notamment à l'utilisation du clavier, où chaque lettre apparaît en même temps qu'on presse une touche. C'est peut-être le b.a.-ba, mais la faculté est si rare sur la plupart des liseuses qu'elle devient ici vertu.

00c8000004196412-photo-kindle-3g-adaptateur-secteur.jpg
00c8000004195660-photo-kindle-3g-clavier.jpg
00c8000004195676-photo-kindle-3g-introduction.jpg

La prise aux norme américaines, le clavier en Qwerty ou encore l'OS en anglais... rien à faire, Amazon ne semble pas vouloir adapter son Kindle


On retrouve avec plaisir les deux boutons latéraux pour tourner les pages en avant et en arrière, boutons qui sont présents de part et d'autre du Kindle pour garantir la même ergonomie qu'on soit en mode portrait ou paysage, droitier ou gaucher. Le joystick a été remplacé par un pavé multidirectionnel tout aussi pratique, situé en bordure du clavier de 37 touches (les chiffres ont disparu, dommage). Avec dans un mouchoir de poche quatre des touches les plus importantes : Menu, Back, Home, Aa (options d'affichage) et Sym (affichage des symboles et chiffres du clavier). Sous l'appareil, le bouton de volume, la sortie audio casque, la prise micro USB et le slider pour éteindre ou allumer le Kindle.

0096000004195656-photo-kindle-3g-boutons-lat-raux-1.jpg
0096000004195658-photo-kindle-3g-boutons-lat-raux-2.jpg
0096000004195662-photo-kindle-3g-clavier-d-tail.jpg
0096000004195654-photo-kindle-3g-boutons-inf-rieurs.jpg

Les deux boutons avant et arrière, situés de part et d'autre du Kindle, la partie du clavier contenant les touches essentielles, et la connectique située sous l'appareil


0096000004195714-photo-kindle-3g-wifi-et-3g.jpg
L'interface n'a pas vraiment changé. On retrouve la barre de navigation en haut de page qui permet de filtrer l'affichage du contenu du Kindle, disposé de base en vrac sur l'écran d'accueil. Un système qui va toujours autant à l'essentiel, mais on regrettera tout de même qu'il ne soit plus possible de trier en fonction du type de contenu comme avant. Là il ne reste plus que le classement par date, titre, auteur ou collection. Et l'accéléromètre n'est toujours pas pour cette cuvée de Kindle !

Le Kindle 3G en action

Fonctionnalités


Comme pour son prédécesseur, le Kindle de troisième génération est doté d'une puce 3G financée par Amazon en partenariat avec l'opérateur américain AT&T. En France, les communications sont donc effectuées en itinérance (« roaming ») avec les opérateurs locaux, mais les échanges sont totalement automatisés (on ne sait pas sur quel réseau on est) et heureusement gratuits ! Attention, cette connectivité 3G ne sert qu'à aller sur le Kindle Store. Si vous voulez utiliser le navigateur Web intégré, il faudra activer le Wi-Fi. Ce navigateur WebKit est certes limité par la technologie d'écran (affichage noir et blanc, rafraichissement saccadé), mais il reste relativement rapide et utilisable.

012c000004195680-photo-kindle-3g-navigateur-web.jpg
Le navigateur Web est relativement efficace !


Du côté du store, rien de nouveau. Amazon annonce 681 939 ouvrages au catalogue (au 20 avril 2011), répartis en 24 catégories. On regrettera qu'il n'y ait pas de catégorie ciblant les livres en langues étrangères ni de rubrique pour les livres gratuits. En tapant « French » dans la barre de recherche, le store rapporte environ 7 000 résultats, avec plus ou moins un tiers de « French Edition ». La marche à suivre pour effectuer des achats est toujours la même : il suffit de disposer d'un compte Amazon. On peut alors effectuer la « registration » dans les « settings » et le Kindle 3G est prêt ! Les achats sont débités sur la carte bleue principale de votre compte Amazon, puis automatiquement téléchargés sur la page d'accueil du Kindle. La page www.amazon.com/manageyourkindle permet d'obtenir un résumé détaillé de vos achats.

scroll top