Xbox One : critiqué pour sa politique, Microsoft revoit sa copie

20 juin 2013 à 00h02
0
Microsoft vient d'opérer un volte-face aussi étonnant de conséquent : l'entreprise, dont la nouvelle console Xbox One était très critiquée depuis son annonce, a revu sa copie de manière drastique concernant sa politique de DRM et de connexion.

00FA000006029992-photo-le-logo-xbox-sur-la-xbox-one.jpg
C'est un retournement de situation qui fera date : dans un billet de blog publié sur le site de Xbox, Don Mattrick, président de la branche Interactive Entertainment Business de Microsoft, vient d'annoncer la levée de deux restrictions initialement incluses dans la Xbox One. Une décision qui fait suite aux violentes critiques qu'a essuyé l'entreprise après l'annonce de la console, qui nécessitait, à l'origine, une connexion au Web toutes les 24 heures, et sonnait le glas du prêt et de la revente de jeux.

Au final, le système qui sera proposé par la Xbox One devrait être en tout point similaire à celui disponible sur Xbox 360 : une seule connexion à Internet sera nécessaire, au premier lancement de la console. Ensuite, le joueur, s'il n'en éprouve pas le besoin ou n'en a pas les possibilités, n'aura pas à se reconnecter à aucun moment pour jouer.

Quant à la revente et au prêt de jeux, là encore, Microsoft annonce la levée de toutes les restrictions annoncées. « Il n'y aura pas de limites à l'utilisation et au partage de jeux, tout va fonctionner comme c'est le cas aujourd'hui sur Xbox 360 » assure Mattrick.

« Les jeux de Xbox One seront jouable sur n'importe quelle console, il n'y aura pas de restriction régionale » ajoute le cadre de Microsoft, balayant ainsi le fait que le dispositif devait initialement être zoné.

A la fin du billet, Don Mattrick remercie la communauté pour « sa passion, le soutien et la volonté de remettre en question les problématiques liées aux licences numériques et à la connectivité » et assure que Microsoft « reste déterminé à écouter et retenir les retours pour fournir un excellent produit pour la fin de l'année. »

Pour les joueurs mais également pour les revendeurs de jeux d'occasion, c'est une véritable victoire qui démontre qu'il est encore possible de faire réagir les grandes entreprises face à des pratiques abusives. On imagine également que la réaction de Sony et l'annonce d'une PS4 moins chère et bien moins restrictive n'est pas étrangère à la décision de la firme de Redmond. Microsoft appuie cependant sa vision initiale du tout connecté, en estimant que « la majorité des gens joueront à des jeux en ligne et d'accéderont au cloud pour les jeux et le divertissement. »

XBOX one : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top