Gamescom : Dishonored 2 précise son gameplay avec Emily Kaldwin

Par
Le 19 août 2016
 0
A l'occasion de la Gamescom, Bethesda et Arkane Studio dévoilent deux nouveaux extraits de gameplay de Dishonored 2 derrière les portes closes. Une nouvelle fois, c'est le personnage d'Emily qui est à l'honneur.

A défaut d'avoir pu poser nos mains sur une manette pour s'essayer à Dishonored 2, c'est sous la forme d'un hands-off que nous avons pu découvrir deux nouveaux environnements, ainsi que de nouveaux pouvoirs dont est dotée Emily Kaldwin, la fille de Corvo.

Ce dernier était à l'honneur durant la QuakeCon, et il laisse donc sa place au second personnage du jeu à l'occasion d'une présentation d'une quinzaine de minutes qui propose une petite visite du fameux Clockwork Mansion, le manoir dont la configuration change en temps réel, que l'on pouvait apercevoir dans la toute première vidéo du titre. Cet environnement, aussi génial que complexe, est la création de l'inventeur Kirin Jindosh, qui n'est qu'une cible parmi d'autre dans la quête de vengeance d'Emily.

0320000008527830-photo-dishonored-2.jpg

Assassinats mécaniques


La démo est l'occasion de découvrir dans une action non-stop quelques-uns des pouvoirs d'Emily, comme l'effet Domino qui permet de tuer plusieurs ennemis en les connectant, et en exécutant un seul d'entre eux pour les faire tomber en même temps. Le Doppelganger permet à Emily de se dédoubler pour tromper ses adversaires, et créer une diversion, mais pas seulement, puisque son double peut aussi attaquer.

0320000008527834-photo-dishonored-2.jpg

L'héroïne dispose également de belles facilités de déplacements : elle peut sauter dans des espaces réduits, glisser entre les jambes de ses adversaires, se faufiler très discrètement avec un pouvoir qui la transforme en ombre. La démo la montre en train d'évoluer avec une déconcertante facilité, dans un mélange de maîtrise parfaite de ses capacités et d'ennemis aux réactions mollassonnes, qui le voient à aucun moment Emily arriver, même à quelques mètres. On espère qu'il y a tout de même un challenge supplémentaire, et que ce n'est pas un reflet concret de l'IA qui nous attend dans le jeu.

Emily et Jindosh jouent au jeu du chat et de la souris dans manoir totalement labyrinthique, et se souvenir du bon chemin à prendre et du bon interrupteur à activer est un atout incontestable au moment où l'inventeur décide de lâcher ses robots mécaniques aux trousses de l'héroïne. L'affrontement en frontal est possible, mais la fuite est parfois le meilleur moyen d'attaquer.

Crimes et châtiments


Comme dans le premier Dishonored, il existe plusieurs moyens de venir à bout d'une cible, et la solution la plus cruelle n'est pas toujours dans la mort. On peut ainsi décider de tout simplement tuer Jindosh, ou bien l'épargner mais utiliser une machine sur lui pour le changer à tout jamais. Dishonored 2 ne s'annonce pas plus clément que le premier volet de la franchise, bien au contraire.

0320000008527836-photo-dishonored-2.jpg

Enfin, la démo s'achève avec une visite rapide d'un autre environnement, un sanctuaire de sorcières, dirigé par Delilah Copperspoon. Là encore, l'infiltration est de mise, et Emily n'épargne personne : il est intéressant de voir qu'Arkane et Bethesda ont décidé de montrer des personnages qui n'ont aucune pitié pour leurs ennemis, alors que le jeu pourra être terminé sans jamais tuer personne, si le joueur le souhaite - et surtout, s'il a le courage d'explorer cette voie complexe.

A défaut de montrer le potentiel de l'intelligence artificielle, cette démo met en avant la quantité conséquente de pouvoirs que l'on pourra utiliser dans le jeu, ainsi qu'un level design réellement impressionnant, qui propose une grande quantité d'approches différentes et devrait séduire de nombreux joueurs. Dishonored 2 sortira le 11 novembre sur PC, PS4 et Xbox One.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top