Gamescom : Lego Worlds, ou Minecraft pour les mordus de briques

Par
Le 19 août 2016
 0
Avec un mode multijoueur dévoilé à l'occasion du dernier E3, Lego Worlds continue son petit bonhomme de chemin et a tout pour s'imposer comme un sérieux concurrent à Minecraft. Disponible depuis plus d'un an en accès anticipé sur Steam, ce bac à jouets gigantesque nous a ouvert ses portes le temps d'un essai.

Les développeurs de Traveller's Tales sont investis corps et âmes dans l'univers vidéoludique de Lego : à l'origine de la totalité des jeux Lego de Warner - y compris les campagnes de Lego Dimensions - ils développent depuis plusieurs années Lego Worlds, une gigantesque sandbox dans laquelle il est possible de faire tout et n'importe quoi avec la version virtuelle des briques colorées. Cela inclut la destruction des environnements naturellement présents dans la zone de jeu - ainsi que des personnages que l'on peut y croiser - l'exploration des différents endroits à l'aide de véhicules volants, roulant, flottant ou même plongeant, et, bien évidemment, la possibilité de construire des bâtiments en tous genres, sans autre limite que celle de l'imagination.

Lego Worlds n'est pas un jeu mystérieux : il est disponible à l'achat sur Steam depuis juin 2015, en accès anticipé. Le jeu n'évite pas la comparaison avec Minecraft, y compris dans son modèle de développement, puisque la communauté est sollicitée pour donner son avis et emettre des suggestions sur son évolution. Et les développeurs sont plutôt réceptifs. Il est d'ailleurs toujours agréable de voir l'enthousiasme des personnes qui travaillent sur ce type de projet évolutif !

0320000008527982-photo-lego-worlds.jpg

4 bâtisseurs


Depuis une mise à jour réalisée fin juillet, il est désormais possible d'évoluer jusqu'à 4 joueurs dans un espace hébergé par l'un d'eux. L'occasion de bâtir un univers entouré de 3 amis et d'y évoluer comme bon nous semble. Il ne faut cependant pas s'attendre à un jeu avec des objectifs multiples : il s'agit d'un bac à sable pur et dur dans lequel il faut se créer sa propre expérience de jeu.

Malgré des ralentissements dus à la quantité de données à afficher, le jeu s'avère plutôt agréable à jouer, et surtout accessible en matière de gameplay. On retrouve des menus qui rappellent l'interface des jeux Lego plus classiques, et l'accès aussi bien aux constructions préfabriquées (armes, véhicules) qu'aux briques qui permettent de construire des bâtiments est plutôt simple. Là où il faut commencer à s'armer de patience, c'est lorsqu'on souhaite construire des choses complexes : si la manette est parfaite pour l'exploration et les combats, pour l'aspect construction, le clavier et la souris sont de rigueur. Quand il s'agit de placer des personnages ou des véhicules dans le décor, on peut par contre s'aider d'une sorte de gros pistolet pour viser l'endroit précis où l'on désire poser l'objet.

0320000008527980-photo-lego-worlds.jpg

Pas de licences prévues


Dans l'immédiat, Lego Worlds exploite l'héritage classique de Lego, avec ses thèmes de base - la ville, le Far West, les pirates, etc. On ne trouve pas de références à des licences comme Star Wars, Harry Potter ou encore DC ou Marvel. Le développeur à qui nous avons demandé si l'arrivée de licences était possible nous a laissé entendre que ce n'est pas prévu, Lego Worlds étant vraiment focalisé sur les Lego classiques. Il est vrai que, finalement, il est rare de voir la facette classique des Lego dans les jeux de Warner puisque ces derniers se concentrent sur de très célèbres licences.

Proposé aux environs de 15 euros en accès anticipé, Lego Worlds est une valeur sûre pour les joueurs désireux de s'essayer à une sandbox extrêmement riche, tout en restant en terrain connu. Il est également rassurant de voir qu'après un an d'early access, le jeu est toujours soutenu et amélioré. Même si, dans l'immédiat, aucune date de sortie officielle concernant une version finale n'est pour l'heure évoquée.

0320000008527984-photo-lego-worlds.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top