Outil de rencontre, Clear History : les annonces de la conférence Facebook

Par
Le 02 mai 2018
 0
Comme chaque année, Facebook organise une conférence - le F8 - s'étalant sur deux jours. Cette conférence, principalement destinée aux développeurs, est également l'occasion d'en apprendre un peu plus sur le travail du géant américain sur son réseau social, ainsi que toutes les nouveautés à venir. Suite au récent scandale Cambridge Analytica, l'allocution du PDG, Mark Zuckerberg, était particulièrement attendue.

C'est un Mark Zuckerberg plaisantin et sûr de lui qui est monté sur l'estrade du F8 hier soir (heure française). En opération séduction auprès de son audience, le fondateur de Facebook n'a pas lésiné sur les blagounettes et les anecdotes familiales et personnelles pour se mettre son public dans la poche. Un public qu'il s'est d'ailleurs définitivement acquis lorsqu'il a annoncé qu'il offrirait un exemplaire d'Oculus Go à chaque personne présente dans la salle...

Le jeune PDG n'a pas esquivé les sujets délicats tels Cambridge Analytica ou le départ du fondateur de Whatsapp, mais les a rapidement traités en début de keynote avant de passer à des annonces plus légères sur les divers lancements et évolutions de ses produits.

f8 2018 facebook


La protection des données avant tout


Entre le récent scandale de Cambridge Analytica et l'ingérence supposée de la Russie au cours des dernières élections présidentielles américaines, Facebook, comme le reste du web, a fort à faire en matière de protection des données. Si l'Europe a d'ores et déjà commencé à prendre les devants avec le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), le PDG du plus grand réseau social du monde souhaite aller encore plus loin.

« Cambridge Analytica a été un événement majeur et nous devons faire en sorte que ça ne se reproduise jamais. Nous allons donc, désormais, restreindre les données auxquelles les développeurs (travaillant pour Facebook) ont accès. Nous avons déjà fait plusieurs avancées sur le sujet depuis 2014 mais nous devons aller plus loin. »

fighting fake news.png


Dans le cadre de cette volonté de proposer plus, le patron de Facebook annonce la mise en place, dans les prochains mois, d'un nouveau système appelé Clear history qui permettra aux utilisateurs de Facebook de voir les sites et applications qui envoient des données à Facebook, de les contrôler, de les supprimer, mais également d'empêcher leur stockage.

Mark Zuckerberg a toutefois l'air de savoir que ce nouvel outil ne résoudra pas tous les problèmes et clôt le sujet en ajoutant : « On ne résout jamais définitivement un problème de sécurité des données, c'est un travail permanent. »

Pour les développeurs, l'accès aux données personnelles va être réduit et la surveillance des apps tierces va être renforcée. Ben Puygrenier, Community manager de Facebook France, explique :

« Nous rouvrons notre processus d'examen des applications après avoir apporté certains changements afin de le rendre plus complet et fondé sur l'assurance que chacune de nos API crée de la valeur pour les gens, est transparente et renforce la confiance. »

Stories et Groupes : la communauté au centre du jeu


La suite du discours de Zuckerberg est beaucoup plus légère et se concentre sur les nouveautés dont le réseau social devrait se parer dans un futur plus ou moins proche. Ainsi, on apprend que les « Stories », un peu (beaucoup, il faut bien l'avouer) inspirée de l'application Snapchat, va continuer d'évoluer et devrait bientôt offrir plus de possibilités concernant leur création, en plus d'être plus fluides et simples d'accès.

La création d'un onglet « Groupes » a également été mentionné, qui permettra un accès plus rapide aux groupes dont l'utilisateur est membre et facilitera la découverte de nouveaux groupes via une partie « Explore ».

groups tab facebook


Un outil de rencontre intégré à Facebook


Plus étonnant, Mark Zuckerberg a fait part de la future mise en place d'une fonctionnalité de rencontre. Ainsi, il sera possible aux utilisateurs de Facebook de se créer un profil différent de leur habituel profil Facebook, un peu à la manière d'une application de rencontre classique, afin d'entrer en contact avec d'autres utilisateurs.

Les personnes choisissant de tenter l'aventure se verront recommander d'autres profils en fonction de leurs amis communs, préférences, centres d'intérêt etc. Le PDG précise au passage que toutes les interactions qui auront lieu dans cette nouvelle partie ne seront pas notifiées à leurs amis du réseau social. Parfait pour les adeptes de la discrétion.

dating app facebook f8


La ressemblance avec l'application Tinder est assez évidente, Facebook bénéficiant de l'avantage de la taille avec plus de 2 milliards d'utilisateurs actifs mensuels (dont plus de 200 millions qui indiquent être célibataires sur leur profil, d'après le fondateur du réseau social). On note d'ailleurs qu'à la suite de cette annonce, les cours des principaux services de rencontre se sont effondrés en Bourse.

match group inc stock exchange


Crisis Response monte en puissance


Crisis Response est la fonctionnalité qui permet d'être informé « en temps réel » des événements et catastrophes ayant lieu dans le monde et de savoir si des proches présents dans la zone touchée sont en sécurité. Cet outil devrait être enrichi avec un système de partage d'informations pour permettre aux témoins présents sur une scène de communiquer rapidement sur le réseau social.

Une autre fonction va être implémentée, qui pourrait particulièrement intéresser les associations présents sur le terrain après une catastrophe : celle de lancer un appel à dons du sang en précisant les groupes sanguins recherchés. Un système de « match » entre donneurs et receveurs, en quelque sorte.

blood donations.png


Instagram, Whatsapp, Messenger : quelques refontes et des stickers en plus


D'autres annonces, plus anecdotiques, ont été faites sur l'application Instagram. On apprend qu'il sera bientôt possible d'y réaliser des conversations vidéo (notamment de groupe), qu'une partie appelée « AR Studio » y sera bientôt disponible, permettant ainsi aux utilisateurs de l'application de « concevoir des expériences uniques et interactives, y compris des filtres faciaux et des effets mondiaux », ou encore que la fonction « Explore » va être totalement repensée afin qu'il soit plus facile d'y découvrir de nouvelles choses susceptibles de nous intéresser.

Les autocollants vont arriver sur Whatsapp, et Messenger va connaître une refonte graphique et l'ajout de nouvelles fonctionnalités dans les mois qui viennent. Selon Mark Zuckerberg, les développeurs seront en mesure de « créer des expériences qui permettront aux gens de personnaliser ou d'essayer virtuellement des marchandises, de découvrir de nouveaux produits ou simplement de s'exprimer de façon amusante ».

mark2.png


Oculus Go est commercialisé depuis le 1er mai


Enfin, la dernière partie du discours tourne autour d'Oculus Go, premier casque VR autonome d'Oculus et disponible depuis le 1er mai au prix de base de 199$. Avec plus de 1 000 applications déjà compatibles lors de son lancement, le fondateur de Facebook l'a qualifié de « moyen le plus simple de se lancer dans la réalité virtuelle ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top