Test Roborock S5 Max : évolution matérielle mais régression logicielle

20 novembre 2019 à 17h03
6
7
Le constructeur chinois propose une révision de l'un de ses modèles phares, le Roborock S5. Le constructeur a revu et amélioré la fiche technique de son aspirateur-robot, pour offrir toujours plus de performances sans augmenter le tarif. Le résultat est-il à la hauteur ?

Une évolution qui ne passe pas par le design

Pour ce nouvel appareil haut de gamme, Roborock a préféré conserver une formule qui marche et n'a quasiment pas revu l'esthétique de son appareil. Le S5 Max est un robot à forme circulaire qui intègre une brosse centrale en dessous de l'appareil et une brosse latérale assez large pour récupérer la poussière dans les coins.

Sur le dessus de l'appareil on retrouve le bouton de démarrage rapide ainsi que celui pour renvoyer le robot à sa base, là encore du grand classique qui a fait ses preuves.

La marque a intégré un grand nombre de capteurs sur le capot, dont un accéléromètre et un odomètre qui permettent au S5 Max de se déplacer dans l'espace de votre maison ou de votre appartement, tout en évitant les obstacles.

Test Roborock S5 Max
Seulement deux boutons pour un démarrage rapide de l'appareil © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La qualité de fabrication est plutôt bonne dans l'ensemble. Même si Roborock a privilégié le plastique pour la réalisation de son appareil, le robot comme la base de chargement sont solides, avec une attention toute particulière aux finitions. Du bel ouvrage.

Un manque d'explications qui pose problème

Si le matériel est de très belle facture, Roborock n'a pas facilité la tâche de ses utilisateurs pour la configuration du produit et son premier démarrage.

Premier problème rencontré lors de nos tests : l'application Xiaomi Home, le logiciel conçu par Xiaomi n'est pas compatible avec ce nouveau robot, le S5 Max n'étant pas disponible dans la liste des appareils disponibles.

Test Roborock S5 Max
La nouvelle application Roborock, dont le nom n'apparait nulle part dans la documentation fournie avec l'appareil

Après quelques recherches, il nous est apparu qu'une nouvelle application, Roborock, était disponible sur l'App Store et le Google Play Store. Il n'est indiqué ni sur le packaging et encore moins sur le manuel d'utilisation qu'il faut installer ce logiciel pour faire fonctionner le robot.

Roborock nous a indiqué que Xiaomi Home devait être mise à jour pour supporter également le S5 Max mais ce n'est toujours pas le cas à l'heure où nous rédigeons ce test.


Un nettoyage de qualité et très (trop?) rapide

Roborock vante sur ses différents supports de communication le système de navigation du S5 Max, qui cartographie immédiatement les différentes pièces de la maison pour proposer un nettoyage à la fois rapide et précis du sol assisté par de l'intelligence artificielle et profitant de la puissance de son processeur.

Force est de constater que le robot fait très correctement son office dès le premier passage. L'aspiration est forte et réussit à récupérer la majeure partie des poussières et poils d'animaux. Les déplacements de l'appareil sont rapides, et après avoir effectué le tour de la pièce, le S5 Max procède à un passage en « couloirs » pour couvrir la totalité de la surface de travail.

Test Roborock S5 Max
Les deux brosses combinées à une excellente puissance d'aspiration © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Malgré sa puissance, le Roborock S5 Max n'est pas aussi bruyant que bon nombre de ses concurrents. Il peut être utilisé sans s'absenter de la maison, ce qui est assez rare dans l'univers de l'aspirateur-robot pour être signalé.

La navigation est à l'avenant, avec une vraie intelligence dans les déplacements. Le S5 Max sait anticiper les obstacles et se déplace avec aisance dans la maison. Les nouveaux capteurs ajoutés à l'appareil offrent une détection plus fine des objets qui se présentent devant lui et il ne se cogne pas brutalement dans les pieds de table, ce qui est appréciable pour conserver son mobilier dans un état correct.

Test Roborock S5 Max
Le robot est assez fin pour se glisser sous les meubles et assez intelligent pour s'arrêter avant l'obstacle © Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut noter toutefois que le Roborock S5 Max confond parfois vitesse et précipitation. Le robot manque de minutie et ne passe qu'une seule fois dans chaque zone et peut laisser passer quelques débris au passage. On aurait aimé que le S5 Max soit un peu plus pointilleux, quitte à prendre quelques minutes de plus dans chaque pièce.

Le Roborock propose cinq modes de nettoyage au total, du plus silencieux et délicat au mode MAX qui est très bruyant, mais permet de faire briller un sol particulièrement sale, comme après une soirée par exemple.

Un mode serpillère sympathique, mais dispensable

Le Roborock S5 Max propose un module à installer sous l'appareil qui intègre un réservoir d'eau et une serpillère pour passer un petit coup de frais sur le sol de votre maison.

Nous ne sommes pas très fans des robots-aspirateurs se proposant également de laver le sol et ce n'est pas cet appareil qui nous fera changer d'avis. Ne pouvant laver qu'à l'eau froide et sans produit nettoyant, le résultat s'avère très limité, même si le robot laisse moins de traces que certains de ses concurrents.

Test Roborock S5 Max
Un mode serpillère assez gadget, mais qui peut être utile à de rares occasions © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Il pourra retirer quelques petites traces en surface et proposer un sol brillant au quotidien, mais ses possibilités de nettoyage très limitées ne valent malheureusement pas grand chose face à un lavage manuel, plus rapide, précis et sans traces.

Une application complète, mais brouillonne

L'application Roborock reprend l'interface de Xiaomi Home, vous ne serez donc pas perdu si vous possédiez un ancien aspirateur-robot de la marque. La page d'accueil présente la cartographie de votre maison ainsi que les statistiques du dernier nettoyage et l'accès aux différentes options de paramétrage.

Que l'interface de Roborock est pénible et mal traduite. La moitié des intitulés et des explications sont encore en chinois et certaines traductions sont à la limite du compréhensible. L'arborescence et la mise en place des différents menus sont également réalisées en dépit du bon sens et il n'est pas rare de littéralement s'arracher les cheveux pour comprendre que telle icône renvoie à tel type de paramétrage, ou pourquoi des fonctions essentielles sont nichées dans un menu secondaire et pas disponibles dès la page d'accueil.

Test Roborock S5 Max
Test Roborock S5 Max

Un manque de traduction que chaque page ou presque de l'application

C'est bien dommage tant Roborock offre pourtant un très grand nombre d'options à son appareil. Outre les nombreux modes d'aspiration, le logiciel propose bien évidemment un système de programmation qui permet d'organiser les passages du robot selon le jour de la semaine et de définir des fréquences hebdomadaires ou quotidiennes.

La sélection des différentes pièces et zones est là aussi bâclée. Le S5 Max n'a pas été en mesure de diviser l'espace de notre appartement en plusieurs pièces, et l'outil d'édition est caché dans un sous-menu trouvé presque par hasard. Il faut ensuite manuellement tracer des lignes entre chaque pièce pour découper l'espace de vie pour retrouver la disposition des principales pièces.

On peut également créer des zones de nettoyage, pour une action ciblée sur un endroit particulièrement sale de la maison, ou encore la possibilité d'interdire l'accès à certaines parties pour éviter que le robot ne passe sur un câble ou une zone où il pourrait se bloquer.

Test Roborock S5 Max
Test Roborock S5 Max

La cartographic est de qualité, mais les différentes réglages restent confus

Le tout reste classique, mais Roborock a le bon gout de ne négliger aucune fonctionnalités et chaque mode ou réglage fonctionne correctement.

Une bonne autonomie idéale pour de larges surfaces

Le Roborock S5 Max, sur un cycle de nettoyage de 40 minutes pour environ 40 m2, n'avais perdu qu'environ 30% de batterie. On peut estimer que son autonomie totale est d'environ deux heures, soit une valeur tout à fait convenable pour ce type d'appareil. L'aspirateur pourra dès lors être utilisé sur des surfaces bien plus larges ou sur plusieurs niveaux avec une seule charge.

Une fois revenu à sa station, le robot mettra environ trois heures pour charger entièrement, et pourra repartir très vite s'occuper d'une partie de votre maison. Là encore ces valeurs sont tout à fait conformes à ce que l'on peut retrouver chez la concurrence.

Test Roborock S5 Max
Une autonomie suffisante même pour les grandes maisons © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Roborock S5 Max : l'avis de Clubic

Pour ce nouveau modèle haut de gamme, Roborock s'est appuyée sur ses acquis. La marque ne cherche pas à réinventer la roue et a conservé les lignes de design et la qualité de fabrication qui ont fait son succès.

L'amélioration technique est elle bien visible. Le robot aspirateur nettoie le sol plus efficacement et plus rapidement. On peut regretter parfois une légère précipitation, ou une volonté des ingénieurs à montrer leurs efforts en matière de rapidité d'exécution au détriment de la qualité de nettoyage, mais cela reste de l'ordre du détail.

Si l'objet est techniquement très abouti et remplit pleinement sa mission, on ne peut pas en dire autant de la partie logicielle. Mal localisée en français et confuse, l'interface proposée par Roborock n'est jamais plaisante ou intuitive et rend chaque réglage laborieux. Une catastrophe ergonomique que ne sauve pas le nombre très important de fonctionnalités disponibles.

Le Roborock S5 Max reste toutefois, malgré ces errements logiciels, une valeur sure pour nettoyer son sol quotidiennement. Pour un prix public de 549€, l'appareil offre une puissance d'aspiration tout à fait satisfaisante, une grande autonomie et une navigation plutôt intelligente dans la maison. C'est ce qu'on demande en priorité d'un aspirateur-robot et le Roborock S5 Max ne déçoit pas sur ses points. Ne reste plus aux ingénieurs de la marque qu'à corriger leur application pour en faire un incontournable de son secteur.

Roborock 5 Max

7

Les plus

  • Excellente qualité d'aspiration
  • Un niveau sonore mesuré
  • Une navigation précise dans la maison

Les moins

  • Un logiciel mal conçu et agaçant
  • Traduction incomplète
  • Manque parfois de minutie dans le nettoyage

Fabrication8

Qualité d'aspiration7

Navigation8

Logiciel5


Modifié le 20/11/2019 à 17h33
6
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top