Messenger, WhatsApp, Telegram... Ces arnaques qui pullulent mais que vous pouvez éviter

09 juin 2024 à 15h00
2
Les arnaques en tous genres pullulent sur les réseaux sociaux et apps de messagerie instantanée, soyez prudents ! - © Ascannio / Shutterstock.com
Les arnaques en tous genres pullulent sur les réseaux sociaux et apps de messagerie instantanée, soyez prudents ! - © Ascannio / Shutterstock.com

Les applications de messagerie comme WhatsApp, Facebook Messenger, Telegram, Signal et Instagram ont révolutionné notre façon de communiquer. Mais attention aux mauvaises surprises ! Ces plateformes sont aussi le terrain de jeu favori des escrocs en ligne, prêts à tout pour dérober votre argent ou vos informations personnelles. Hameçonnage, faux investissements, rançongiciels... Vous pensiez pouvoir échanger en paix sur Messenger ou WhatsApp ? Détrompez-vous.

Imaginez : vous recevez un message WhatsApp d'un soi-disant ami en galère financière, une proposition d'investissement insolite sur Telegram, ou encore une demande suspecte d'assistance technique via Facebook Messenger.

Méfiance, il s'agit très probablement d'une tentative d'arnaque ! Les applications de chat comme WhatsApp, Messenger ou Signal sont infestées de cyberpirates malins comme des singes, qui rivalisent d'imagination pour piéger leurs victimes. Leur unique but ? Mettre la main sur votre argent durement gagné ou dérober vos données personnelles.

Quel que soit votre service de messagerie instantanée préféré, de Facebook Messenger à Telegram en passant par Instagram ou même l'ultrasécurisé Signal, personne n'est à l'abri de ces attaques sournoises. Les cyberpirates jouent sur notre fibre émotionnelle et notre confiance pour mieux nous embobiner.

Mais pas de panique ! En connaissant leurs techniques, vous pouvez les contrer et protéger aussi bien vos économies que votre vie privée. Clubic épluche pour vous les types d'arnaques les plus fréquentes sur WhatsApp et les autres apps de chat. Vous saurez les identifier, les esquiver, et réagir si jamais vous en êtes victime.

Panorama des arnaques qui sévissent sur les messageries instantanées

Les applications de messagerie comme WhatsApp ou Telegram croulent littéralement sous les tentatives d'escroquerie, qui touchent encore un Français sur 5, en tout genre. On ne compte plus les variantes, mais certains grands classiques reviennent sans cesse.

Le faux-ami dans le besoin

En tête du palmarès, l'inusable arnaque à « l'ami » soi-disant dans le besoin, ou l'enfant chéri en détresse qui débarquent comme un cheveu sur la soupe sur WhatsApp ou Messenger pour mendier quelques billets.

Le support technique bidon

Autre grand favori des filous 2.0 : le coup du faux support technique, où un soi-disant conseiller vous contacte via Instagram ou Signal pour un prétendu problème urgent à régler sur votre compte.

Les « Yahoo Boys »

Les escrocs font aussi fureur sur les apps de dating intégrées aux messageries type Facebook Dating, avec des profils charmeurs qui cachent bien leur jeu. Coucou aussi les princes nigérians version Telegram, et autres spams à l'héritage inattendu !

Les placements financiers miraculeux

Très tendance aussi, les tentatives de phishing avec des liens piégés se multiplient sur Messenger et consorts, tout comme les bonnes affaires financières (cryptomonnaies, placements miracle) trop belles pour être vraies sur Telegram ou Signal.

Offes d'emploi, jeux-concours et autre scams

Gare également aux sondages et jeux-concours en toc, aux propositions d'embauche malhonnêtes et aux pièces jointes fourrées de virus qui traînent sur WhatsApp ! Sans oublier les imposteurs qui piratent le compte Facebook de votre entourage, les maîtres-chanteurs amateurs de Messenger, les spambots sur Telegram et les éternels scams à la nigériane recyclés sur Instagram.

En résumé, c'est toute une faune numérique mal intentionnée qui prolifère sur nos messageries préférées !

Phishing, ransomware, arnaque amoureuse, gare aux pirates sur les services de messagerie instantanée ! - © Summit Art Creations / Shutterstock
Phishing, ransomware, arnaque amoureuse, gare aux pirates sur les services de messagerie instantanée ! - © Summit Art Creations / Shutterstock

Les bons réflexes pour ne pas se faire avoir sur WhatsApp et les autres apps

Vous l'aurez compris, les arnaques pullulent sur les messageries type WhatsApp ou Telegram. Mais quelques précautions de bon sens permettent de les déjouer dans la majorité des cas.

À fuir : les messages non-sollicités

La règle d'or : se méfier comme de la peste des messages non-sollicités, qu'ils atterrissent sur votre WhatsApp, Messenger ou autre. Surtout s'ils contiennent des liens bizarres ou des demandes d'argent.

À vérifier: l'identité des contacts

Autre réflexe salvateur : toujours vérifier l'identité d'un contact avant d'engager la conversation, les brouteurs adorent usurper vos proches. Un vrai ami ne refusera pas un appel vidéo ! Et à propos d'appel vidéo, les appels qui proviennent de personnes qui ne sont pas dans vos contacts ne sont jamais bien intentionnés. On ne le répétera jamais assez : on ne parle pas aux inconnus.

À renforcer : vos identifiants

Pensez aussi à verrouiller tous vos comptes (WhatsApp inclus) avec des mots de passe solides et si possible une authentification en deux étapes.

À refuser : donner vos coordonnées bancaires

Promesses trop alléchantes sur Telegram, pression d'un pseudo-conseiller sur Instagram, méfiance absolue ! Un vrai service client n'opère jamais de la sorte. N'oubliez pas qu'aucun organisme financier ne vous demandera de lui communiquer vos coordonnées bancaires ou vos identifiants.

À suivre : votre instinct

De manière générale, fiez-vous à votre instinct. Si un détail, même insignifiant, vous semble louche sur Signal ou Messenger, n'hésitez pas. Coupez court à l'échange, signalez le profil et parlez-en à vos amis pour les alerter.

Comment éviter le piège des ransomwares et du phishing
A découvrir
Comment éviter le piège des ransomwares et du phishing
1 déc. 2023 à 13:11
Contenu sponsorisé

Arnaques sur les messageries instantanées: comment agir si vous êtes piégé

Malgré toute votre vigilance, une arnaque sur WhatsApp ou Telegram peut hélas vous avoir dans ses filets. Pas de panique, ni de honte à avoir. L'essentiel est de réagir vite.

Signaler l'escroc à la plateforme

Première chose à faire : signaler le fraudeur à la messagerie en question (sur le profil WhatsApp, dans les paramètres Telegram ou Messenger...) et le bloquer.

Faire opposition auprès des organismes de paiement

Dans la foulée, prévenez votre banque, surtout si vous avez donné vos coordonnées bancaires ou effectué un virement. Elle pourra faire opposition et suivre les mouvements suspects. Contactez aussi le service de paiement concerné (PayPal, Lydia...) le cas échéant.

Modifier tous vos accès

Autre priorité : sécurisez vos comptes en changeant immédiatement tous vos mots de passe (WhatsApp, mais aussi mail, réseaux sociaux...) et en analysant les paramètres de sécurité.

Déposer plainte

Enfin, même si c'est désagréable, déposez plainte dès que possible, en vous rendant au commissariat ou en ligne via la plateforme THESEE du site servicepublic.fr avec captures d'écran des échanges sur la messagerie à l'appui (conversation WhatsApp ou autre). C'est indispensable pour vous protéger et aider les autorités à coincer ces cyberdélinquants.

Facebook Messenger

  • Une application de messagerie instantanée liée au réseau social le plus populaire.
  • La possibilité d'intégrer les SMS à son utilisation pour tout centraliser.
  • Gratuit et sans publicité.

Instagram

  • Des interactions faciles par de nombreux canaux (publications, Stories, messagerie, etc.)
  • Un réseau social adapté aux préférences des utilisateurs dans la gestion de leur compte
  • De nombreux types de contenus à créer, à partager et à consulter

WhatsApp

  • Les fonctions de messagerie
  • Les options de personnalisation
  • Gratuit

Signal

  • Riche en fonctionnalités
  • Open source
  • Sécurisée

Mélina LOUPIA

Modératrice, contributrice et community manager pour le regretté OVNI Le Post, puis journaliste société spécialisée dans la parentalité et la psychologie notamment sur Le HuffPost, l'univers du Web, d...

Lire d'autres articles

Modératrice, contributrice et community manager pour le regretté OVNI Le Post, puis journaliste société spécialisée dans la parentalité et la psychologie notamment sur Le HuffPost, l'univers du Web, des réseaux, des machines connectées et de tout ce qui s'écrit sur Internet s'inscrit dans le champ de mes sujets préférés.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (2)

Squeak
Article clair et détaillé. Même si ça reste des grands classiques pour les personnes qui sont au courant, je pense notamment aux personnes plus âgées ou qui débutent sur Internet, il faudrait leur donner une sorte de guide de ce genre.<br /> Ca c’est bien un domaine dans lequel l’intelligence artificielle pourrait aider aussi, détecter les messages suspects et avertir l’utilisateur
Belgarath
Tu as raison. Malheureusement, les personnes susceptibles de se faire rouler ne lisent pas Clubic.
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page

Sur le même sujet