Cartes SD spéciales 4K : 45 Mo/s chez Panasonic, 250 Mo/s chez SanDisk !

13 février 2014 à 16h39
0
Alors que les appareils photo et caméras filmant en Ultra HD et 4K commencent à se démocratiser, les fabricants de cartes mémoires profitent de l'occasion. Panasonic propose des cartes mémoires adaptées à son nouveau GH4 tandis que SanDisk explose un record avec la carte SD « la plus rapide du marché ».

000000F007161688-photo-sandisk-extreme-pro-uhs-ii.jpg

250 Mo/s chez SanDisk

SanDisk a effectivement annoncé des cartes SD, baptisées Extreme Pro UHS-II, qui culminent à 280 Mo/s en lecture et à 250 Mo/s en écriture. Les appareils à cartes SD qui filment en 4K encodent tout au plus à 200 Mb/s (mégabits par seconde), c'est-à-dire à 25 Mo/s (mégaoctets par seconde), puisqu'un octet contient pour rappel huit bits.

Ces SanDisk Extreme Pro UHS-II sont les premières cartes SD du fabricant à être certifiées UHS Speed Class 3 (U3), en offrant un débit en écriture plus de huit fois supérieur aux 30 Mo/s que cette certification garantit. Il faut effectivement rappeler que la plupart des cartes certifiées U1 répondaient à la classe U3 bien avant qu'elle ne soit créée en novembre dernier : les SanDisk Extreme Pro UHS-I par exemple atteignaient 45 Mo/s dès leur lancement en janvier 2011, puis 90 Mo/s après une révision. Ces nouvelles cartes dépassent en revanche le taux de transfert maximal de 104 Mo/s de l'interface UHS-I et tirent donc profit de l'UHS-II présentée il y a un an. Elles ne sont d'ailleurs déjà pas si loin du maximum de 312 Mo/s.

Des U3 moins rapides que des U1 chez Panasonic

L'annonce de Panasonic illustre d'ailleurs bien l'absurdité de la situation : ses nouvelles cartes U3 sont nettement moins performantes que les Gold Pro seulement U1 qu'il a lancées en juin 2011. Les taux de transferts sont effectivement de 90 Mo/s en lecture, contre 95, et de 45 Mo/s en écriture, contre 80. Le pictogramme U3 ne sert qu'à rassurer les moins technophiles.

000000F007161686-photo-panasonic-sd-uhs-speed-class-3.jpg

Mais à quoi bon ?

En définitive ni des rafales de photos en très haute définition ni même la vidéo 4K ne justifient d'investir spécifiquement dans de nouvelles cartes. On ne les exploitera pleinement que lors des transferts vers et depuis l'ordinateur, ce qui peut toutefois être un argument suffisant. Mais à condition de disposer d'un des rares appareils photo ou lecteurs à la fois UHS-II et USB 3.0, tel que celui que SanDisk a lancé pour l'occasion, au prix de 48 euros.

Les cartes SanDisk Extreme Pro UHS-II seront disponibles en 16, 32 ou 64 Go à partir du mois d'avril pour la coquette somme de 84, 144 et 360 euros, soit plus ou moins 5 euros/Go. Le prix et la date de lancement des cartes de Panasonic ne sont pas communiqués.

0140000007161690-photo-sandisk-extreme-pro-uhs-ii-sd-reader.jpg

Aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Face à la dislocation du réseau, l’Europe veut
Google et VMware : un aveu d'échec pour Chrome OS ?
Smartphones : Samsung reste en tête, derrière Apple la concurrence se durcit
Bouygues Telecom : pas de 4G illimitée mais une box à 20 euros/mois en vue ?
Infos US de la nuit : un wiki très spécial, un nouveau genre sur Facebook, Clone Wars sur Netflix
Loi de consommation : pour un bien non-conforme, la réclamation sera plus facile (màj)
AMD annonce la Radeon R7 265, une 7850 renommée
Mpman : une tablette Android à 50 euros digne d'intérêt
E-Learning : reportage sur la création d'une app pour le Bac
Paris se met au paiement du stationnement par mobile et Internet
Haut de page