Synology DS1512+ : un autre NAS haut de gamme Atom Cedar Trail et USB 3.0

01 mars 2012 à 17h08
0
Synology occupe le terrain en n'annonçant qu'hier le nouveau « DiskStation DS1512+ », successeur du DS1511+ lancé il y a un peu plus d'un an mais aussi et surtout variante à cinq baies du DS1812+, lui-même variante du DS712+.

0140000004998830-photo-synology-diskstation-ds1512.jpg

Si le DS712+ fut lancé il y a quelques temps avec une plateforme différente, le DS1812+ quant à lui ne l'a été que la semaine dernière et, à l'exception du nombre d'emplacements pour disques durs, partage l'intégralité de sa fiche technique, jusqu'à sa connectique.

On retrouve donc un processeur Intel Atom D2700 (bi-cœur cadencé à 2,13 GHz), 1 Go de mémoire vive DDR3 extensible à 3 Go, deux ports USB 3.0, quatre ports USB 2.0 et deux ports eSATA permettant de relier autant d'unités d'extension DX510. La combinaison de disques durs ou SSD Serial ATA à 3 Gbps au format 3,5 ou 2,5 pouces en RAID 5 et les deux ports Ethernet Gigabit combinés revendiquent quoi qu'il en soit un taux de transfert en lecture et en écriture de respectivement 200 et 195 Mo/s.

Par rapport à son prédécesseur, outre la mise à niveau matérielle, le DS1512+ bénéficie à son tour d'un système de refroidissement accessible à l'utilisateur. S'il le souhaite, ce dernier peut effectivement nettoyer les ventilateurs de 80 mm d'origine ou les remplacer par des modèles plus efficaces et/ou plus silencieux.

Le « Synology DiskStation DS1512+ » est disponible dès à présent au prix public d'environ 725 euros. Il exécute naturellement le micrologiciel unifié DiskStation Manager (DSM), dont les fonctionnalités sont décrites dans cette actualité notamment.

00F0000004998832-photo-synology-diskstation-ds1512.jpg
00F0000004998834-photo-synology-diskstation-ds1512.jpg

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page