SSD Intel 750 Series : le test à 2,4 Go/s

09 avril 2015 à 19h22
0
La note de la rédac

Endurance et consommation

Si les bénéfices apportés par un tel SSD en termes de performance semblent évidents, qu'en est-il de l'endurance ? Cette question est primordiale, surtout pour un SSD qui a vocation à être sollicité de manière intensive.

De ce point de vue, les progrès sont bien moindres, voire inexistants. Et pour cause : les puces utilisées par Intel dans son 750 Series sont peu ou prou identiques à celles que l'on trouve dans un 730 Series, à savoir des NAND IMFT (évidemment) gravées en 20 nm. Notre exemplaire de test compte ainsi 14 modules de 16 Go sur l'une des faces du PCB, 18 puces de 64 Go sur l'autre face, pour un total de 1 376 Go.

012C000007978871-photo-intel-750-series.jpg
012C000007978869-photo-intel-750-series.jpg

Notre 750 Series de 1 200 Go dispose donc d'une généreuse réserve représentant 14% de la capacité du SSD. Intel appliquait déjà une politique semblable sur son 730 Series, avec pour but de proposer une endurance correspondant à l'écriture de 70 Go par jour durant 5 ans, soit une écriture totale de 219 To.

Un chiffre confortable et rassurant pour la plupart, mais qui reste bien inférieur à ce qu'a rendu possible la NAND 3D de Samsung : le 850 Pro, dans sa capacité la plus importante (1 To) supporte 300 To d'écriture.

Toutefois, Intel est également présent sur le marché de la mémoire 3D (voir SSD : la course à la NAND 3D est lancée) et il n'y a pas à douter de l'arrivée de cette technologie sur les SSD PCI-E NVMe de la marque, comme sur ceux de la concurrence par ailleurs.

Pas d'évolution non plus concernant la protection des données : Intel confie à deux condensateurs le soin de pourvoir le SSD en énergie pour terminer une écriture en cours lors d'un défaut d'alimentation, comme il le faisait déjà sur le 730 Series.

01F4000007978875-photo-intel-750-series.jpg

Enfin, il est un domaine où on ne peut parler ni de gain, ni même de stagnation : c'est celui de la consommation. D'après les chiffres fournis par Intel, le 750 Series engloutit 4 watts au repos, et jusqu'à 22 watts lors d'une opération d'écriture, sur le modèle de 1,2 To. En comparaison, le 730 Series n'avait besoin que de 5,5 watts au plus fort de son activité.

07984977-photo-intel-750-series.jpg

Qui dit consommation importante dit fatalement dégagement de chaleur non négligeable : le 750 Series est pourvu d'un impressionnant radiateur posé sur des puces elles-mêmes recouvertes d'un pad thermique. Un dispositif qui pourrait d'ailleurs se montrer un peu encombrant dans une configuration où la place viendrait à manquer.

01F4000007978883-photo-intel-750-series.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top