Flash 3D : Intel répondra à Samsung l'année prochaine

27 novembre 2014 à 10h25
0
0046000007577731-photo-v-nand.jpg
Intel proposera dès l'année prochaine des puces de mémoire flash « 3D », à la manière de ce qu'a déjà entrepris Samsung depuis quelques mois. Avec la promesse de SSD de plus grande capacité.

Alors que la bataille de la mémoire flash se menait sur le terrain de la finesse de gravure, elle se déporte désormais sur la NAND 3D. Après Samsung, dont le 850 Pro embarque déjà cette technologie, c'est donc au tour d'Intel / Micron d'annoncer ses avancées en la matière.

Lors d'une réunion regroupant des investisseurs, le fondeur a présenté dans les grandes lignes sa NAND 3D. Composées de 32 couches (comme chez Samsung), ces puces embarqueront des dies de 32 Go, voire 48 Go pour une conception en TLC.

Grâce à une gravure probablement plus fine que celle utilisée par Samsung (40 nm), Intel promet une vraie différence quant aux coûts de production par rapport au procédé de son concurrent qui, selon toute vraisemblance, devrait toutefois faire évoluer sa NAND 3D dans le courant de l'année prochaine.

Rob Crooke, manager général de la division mémoire non volatile d'Intel, assure que cette mémoire 3D permettra la production de SSD d'une capacité de 10 To ou de réduire les puces de 1 To à moins de 2 mm, ce qui devrait considérablement profiter aux smartphones et autres tablettes. Et ce, dans les deux ans.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top