Toshiba HG6 : des SSD avec une nouvelle génération de puces

19 février 2014 à 17h34
0
Toshiba a annoncé hier le renouvellement de sa gamme de SSD destinée au grand public. Il lance la série HG6, qui bénéficie d'une toute nouvelle génération de puces.

Bien que Toshiba ait récemment racheté OCZ, il lance en son nom un nouveau SSD destiné aux ordinateurs personnels (par opposition aux serveurs). La nouvelle série HG6 est la première du fabricant à bénéficier de la seconde génération du procédé de fabrication de puces flash NAND en 19 nm.

Ces nouvelles puces MLC 2.0 Toshiba Advanced 19 nm (Toshiba A19nm) sont à la fois plus petites, plus performantes et plus efficaces sur le plan énergétique que leurs prédécesseurs. Le modèle 2,5 pouces de 512 Go atteint ainsi 534 Mo/s en lecture séquentielle et 482 Mo/s en écriture séquentielle.

0190000007176444-photo-toshiba-hg6-series.jpg

La série HG6 est déclinée en cinq formats : en 2,5 pouces de 7 ou 9,5 mm d'épaisseur, en mSATA ou en M.2 simple ou double face. Des capacités de 64, 128, 256 et 512 Go sont proposées pour chacun de ces formats, sauf le M.2 simple face qui n'est disponible qu'en 128 et 256 Go. Ils sont enfin proposés avec ou sans chiffrement matériel (TCG Opal 2.0) et effacement automatique.

Toshiba n'a communiqué ni la date ni le prix de ces SSD en France, mais on peut espérer qu'ils y seront commercialisés puisque leurs prédécesseurs nous avaient convaincus.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page