ADATA S396 : un SSD aux faux airs de modèle premier prix

Par
Le 19 décembre 2011
 0
ADATA a récemment annoncé un nouveau SSD d'entrée de gamme, le « S396 », qui s'en tient à une modeste fiche technique, malheureusement sans pour autant tenir ses promesses sur le plan tarifaire.

0000014004831776-photo-adata-s396.jpg

L'« ADATA S396 » repose effectivement selon un confrère sur le contrôleur SandForce SF-2141, qui s'en tient pour commencer au Serial ATA à 3 Gbps.

En outre, bien qu'il ne soit proposé qu'en capacité de 30 Go, trop juste pour un système d'exploitation et son lot d'applications, ce qui le réserve par conséquent à une utilisation en mémoire cache d'un disque dur traditionnel, il abrite de la mémoire NAND Flash MLC en 25 nm, et non SLC comme sur l'Intel SSD 311 Series dédié à la fonction Smart Response Technology (SRT).

Il revendique quoi qu'il en soit un taux de transfert de 280 Mo/s en lecture séquentielle et de 250 Mo/s en écriture séquentielle. En aléatoire on nous promet un « maximum d'IOPS en écriture 4K », malheureusement sans plus de détail, bien que cette donnée soit primordiale dans le cadre d'une utilisation en mémoire cache. La fonction TRIM, chargée de répartir les écritures pour prolonger la durée de vie du support, est enfin de la partie.

L'« ADATA S396 » devrait prochainement être commercialisé en France au prix public de 75 euros, soit un coût élevé de 2,50 euros/Go. Gageons que les revendeurs le vendront à un tarif nettement inférieur, à l'heure où l'on se rapproche de l'euro/Go sur certains modèles populaires comme l'Intel SSD 320 Series.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top