SSD : LSI rachète SandForce et ses contrôleurs

Par
Le 27 octobre 2011
 0
Concentration en vue sur le marché des SSD : l'américain LSI vient en effet d'annoncer la signature d'un accord portant sur l'acquisition de son compatriote SandForce, spécialisé dans la conception de contrôleurs dédiés aux unités de stockage à mémoire Flash.

00b4000003624542-photo-contr-leur-sandforce.jpg
Si la transaction est approuvée, LSI deviendra d'ici la fin du premier trimestre 2012 propriétaire de SandForce, bien connu des amateurs de SSD pour ses contrôleurs, pour un montant total d'environ 370 millions de dollars. LSI, qui propose aujourd'hui sur le marché entreprise ses propres SSD à base de puces SandForce (les Warpdrive) renforce ainsi ses positions sur ce marché prometteur.

L'intégration des produits SandForce au catalogue LSI fait d'ailleurs sens, puisque l'américain fournit déjà des contrôleurs équivalents sur le marché des disques durs magnétiques. Les employés et produits SandForce rejoindront la division Flash Components Division, fraîchement créée chez LSI.

A ce stade, l'acquéreur ne précise pas quels sont ses projets quant à la commercialisation des contrôleurs SandForce, qui équipent aujourd'hui bon nombre des SSD présents sur le marché grand public, produits par des marques comme Corsair ou OCZ par exemple.

OCZ, justement, s'est ému de l'annonce de cette transaction mercredi. « Dans la mesure où OCZ et SandForce ont envisagé ce scénario par le passé, nous espérons que cette réunion (entre LSI et SandForce) n'aura pas d'impact matériel sur nos lignes actuelles de produits et d'activités », commente Ryan Petersen, CEO d'OCZ.

En mars dernier, OCZ a lui aussi racheté un spécialiste du contrôleur SSD concurrent de SandForce, Indilinx. Le fabricant avait alors indiqué que les produits Indilinx continueraient à être proposés à des marques tierces.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top