Bug du chipset P67 : les fabricants s'expriment

03 février 2011 à 16h06
0
L'annonce par Intel en début de semaine d'un bug dans les chipsets accompagnant les processeurs Sandy Bridge, et la mise en place d'un programme de rappel des dits chipsets, n'en finit pas de faire l'actualité. Après les cybermarchands (voir SATA P67 / H67 : les e-commerçants français réagissent), en première ligne sur ce sujet, c'est au tour des fabricants de cartes mères de prendre officiellement position.

La filiale française d'Asus vient de mettre en ligne un communiqué dans lequel elle précise sa position. Tout d'abord la livraison et la vente des cartes mères P67/H67 sont aujourd'hui arrêtées, chez tous les distributeurs. Pour le client final, Asus propose deux solutions : le remboursement de la carte mère (le client doit s'adresser au distributeur pour se faire rembourser) ou bien l'échange de la carte mère. Naturellement cette dernière option prendra du temps, les livraisons en volume ne devant pas redémarrer avant le mois d'avril. Asus indique au passage qu'il réinitialisera la garantie au moment où le client aura vu sa carte mère effectivement échangée. Le fabricant taiwanais précise que ces mesures s'appliquent également aux ordinateurs de bureau et aux ordinateurs portables en Sandy Bridge. La liste des cartes mères, ordinateurs et ordinateurs portables concernés est disponible ici.

Chez Gigabyte, le fabricant indique sans surprise avoir arrêté la production de ses cartes mères P67/H67. Le fabricant procède actuellement au retrait des stocks existants avant de les renouveler, le moment venu avec la révision B3 des chipsets Intel. Pour les consommateurs ayant fait l'acquisition d'une carte mère P67/H67, Gigabyte s'engage à procéder à un échange dès le mois d'avril. Toutefois, le fabricant ne communique à aucun moment sur un éventuel remboursement. Pourtant, outre-atlantique le même Gigabyte propose un remboursement des cartes. Qui plus est, Gigabyte insiste sur le fait que les cartes mères équipées exclusivement de ports Serial-ATA 6 Gb/s ne sont pas concernées par ce rappel.

03885750-photo-carte-m-re-asus-ga-p67a-ud5.jpg


Côté MSI, la communication semble moins évidente. Contacté par nos soins, le fabricant ne dispose pour l'heure d'aucun communiqué en français. Toutefois, le bureau européen a mis en ligne un communiqué en anglais. Celui-ci précise que MSI a arrêté la fabrication des cartes tandis qu'il a demandé à ses revendeurs et distributeurs de stopper la commercialisation. Dans un premier temps, MSI disait évaluer les lots qui pourraient être affectés par ce problème. Rappelons que d'après Intel toutes les cartes mères équipées d'un chipset en série 6 avec connecteur Serial-ATA 3 Gb/s sont victimes du souci... L'évaluation du problème chez MSI devrait donc être déjà réglée. C'est visiblement le cas puisqu'une mise à jour du communiqué précise dorénavant que le fabricant échangera les cartes mères défectueuses aux clients dès que les nouvelles cartes seront disponibles. Les clients peuvent également se faire rembourser leur achat en se rapprochant de leur revendeur. A noter qu'une référence d'ordinateur portable est également concernée par le problème chez MSI.

Le problème dans tout cela, car problème il y a, c'est que pour l'heure les revendeurs ne sont pas au courant de ces mesures ni de leur modalité d'application. De plus certains revendeurs semblent ne pas être enclin à rembourser le client et reprendre la marchandise au delà de la période de rétractation légale préférant proposer un échange différé des cartes mères défectueuses. Cette dernière position n'est pas forcément illogique : les cartes mères P67 ne sont pas immédiatement défectueuses, elles sont encore fonctionnelles pour la plupart et si le revendeur acceptait de rembourser la carte mère, il ne le ferait... que pour la carte mère. Que deviendrait alors le processeur en Socket LGA1155 qui perdra de sa valeurs pendant les semaines à venir alors qu'il ne servira plus à rien ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top