GeForce GTX 1050 : la famille Pascal s'agrandit à pas (trop) cher

Par Julien Jay
le 23 octobre 2016 à 19h02
0
NVIDIA annonce aujourd'hui l'arrivée des GeForce GTX 1050. Deux nouvelles références pour que l'architecture Pascal attaque le marché par le bas, c'est-à-dire via l'entrée/milieu de gamme.

Cette actualité ayant rencontré un certain succès dans la semaine, nous la remettons en avant afin que ceux qui n'auraient pas pu la consulter puissent le faire.

Ce sont donc deux nouvelles cartes qu'annonce NVIDIA : les GeForce GTX 1050 et GeForce GTX 1050 Ti. Deux cartes qui partagent la même puce : un GP107 gravé en 14 nm par Samsung (et non en 16 nm comme le GP104 des GeForce GTX 1070 & 1080). Bénéficiant de l'architecture graphique Pascal, à l'œuvre notamment dans les GeForce GTX 1080 et GeForce GTX 1060, les GeForce GTX 1050 sont évidemment plus modestes dans leurs performances et logiquement dans leur prestation.

Implacable, la présentation de NVIDIA oppose les nouvelles GeForce GTX 1050 aux circuits graphiques intégrés d'Intel d'il y a trois ans et d'aujourd'hui leur octroyant généreusement une moyenne de 7 et 9 fps (Core i5 Haswell et Core i5 Skylake) dans un panel de jeux qui regroupe entre autres The Division, Fallout 4 ou encore GTA V et Overwatch. Heureusement d'ailleurs qu'Overwatch est dans la liste pour faire grimper les scores d'Intel. En face, la nouvelle GeForce GTX 1050 est créditée par NVIDIA de performances avoisinant les 61,2 fps en 1080p avec des réglages moyen. Face aux précédentes solutions du caméléon, comme les GeForce GTX 650 et 750 Ti, NVIDIA annonce des performances trois fois supérieures pour la GeForce GTX 1050.

0258000008574210-photo-asus-geforce-gtx-1050.jpg


Techniquement, la puce GP107 compte 640 coeurs CUDA pour sa version GeForce GTX 1050 contre 768 coeurs CUDA pour le modèle GeForce GTX 1050 Ti. L'autre différence se fera du côté de la mémoire, si dans les deux cas c'est un bus 128 bits, on a 2 Go de mémoire GDDR5 pour la GeForce GTX 1050 et 4 Go pour le modèle Ti. Du reste, le modèle Ti bénéficie de quelques unités de texture supplémentaires : 48 pour la GeForce GTX 1050 Ti contre 40 pour la GeForce GTX 1050. Les fréquences de fonctionnement sont de 1 354 Mhz pour la GeForce GTX 1050 et 1 290 MHz pour la GeForce GTX 1050 Ti : des fréquences de base qui grimpent en Turbo à 1 455 MHz pour la GeForce GTX 1050 et 1 392 MHz pour la GeForce GTX 1050 Ti. Les fréquences moindres du modèle Ti sont censées être compensées par son plus grand nombre d'unités.

NVIDIA annonce un TDP raisonnable de 75 Watts (donc pas de prise d'alimentation supplémentaire) avec une tarification qui n'est pas encore clairement communiquée pour l'Europe mais que l'on estime entre 125 euros TTC pour la GeForce GTX 1050 et 155 euros TTC pour la variante Ti. La disponibilité est prévue pour le 25 octobre pour la GeForce GTX 1050 Ti (GeForce GTX 1050 le 8 novembre) avec des modèles de partenaires : Asus, EVGA, Gigabyte, MSI et Zotac notamment auront des GeForce GTX 1050 à proposer toujours dans des designs double slot mais demi longueur. Si NVIDIA vise Intel dans sa communication, les GeForce GTX 1050 devront se positionner face aux récentes Radeon Polaris d'AMD comme la RX 460 vendue 119 euros TTC. Et la marque ne semble pas avoir prévu de Founders Edition pour cette GeForce GTX 1050 qui devrait assez vite remplacer la GeForce GTX 950.

0258000008574194-photo-nvidia-geforce-gtx-1050.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
scroll top