Nvidia GeForce GT 610, 620 et 630 : renommages et castration

18 mai 2012 à 10h11
0
Nvidia a récemment complété sa nouvelle gamme de GeForce de la série 600, inaugurée fin mars avec la carte graphique la plus performante du marché, de GPU d'entrée de gamme de la génération précédente. Quel contraste !

Si d'ordinaire le caméléon justifie vaguement ses renommages avec des hausses de fréquences, certes anecdotiques, mais des améliorations tout de même, cette fois il n'en est rien, au contraire.

La nouvelle GeForce GT 610 n'est effectivement rien d'autre qu'une GeForce GT 520. Les deux cartes graphiques reposent sur le même GPU GF119 à architecture Fermi, comportant 48 unités de calcul, 8 unités de texture et 4 ROPs cadencés à 810 MHz, épaulé par le même 1 Go de mémoire DDR3 cadencé à 900 MHz sur 64 bits.

La GeForce GT 620 quant à elle est une variante castrée de sa devancière : elle repose sur le même GPU GF108 que la GeForce GT 430, lancé en octobre 2010, embarque autant d'unités de calcul (96), autant de ROPs (4), mais moitié moins d'unités de texture (8 au lieu de 16) et un bus mémoire moitié moins large (64 bits au lieu de 128). Les fréquences stagnent à 700 MHz pour le GPU et 900 MHz pour le 1 Go de mémoire DDR3.

0140000005174334-photo-nvidia-geforce-gt-630.jpg

Les quatre variantes de la GeForce GT 630 enfin sont strictement identiques aux quatre variantes de la GeForce GT 440, avec le même GPU GF108, les mêmes 96 unités de calcul, 16 unités de texture et 4 ROPs, la même fréquence de 810 MHz et la même mémoire DDR3 à 900 MHz ou GDDR5 à 1600 MHz.

De nouveau nous ne saurions que vous conseiller de rester vigilant lorsque vous ou l'un de vos proches achètera un nouvel ordinateur, il n'y a aucune raison qu'un ordinateur équipé d'une de ces trois cartes, toutes choses restant égales par ailleurs, soit plus cher qu'un autre équipé de leurs devancières.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet