Alienware Graphics Amplifier : le compagnon de jeu idéal du portable ?

le mercredi 30 décembre 2015
Avec son Graphics Amplifier, Alienware propose une solution qui vise à offrir aux ordinateurs nomades la même puissance que leurs homologues de bureau, avec une carte graphique externe. La solution idéale pour accompagner un portable ? Pas sûr...

PC portable et jeu sont deux univers difficiles à mêler. Car dans un châssis aussi compact que celui d'un tel ordinateur, fût-ce un 17 pouces plutôt encombrant, il reste compliqué de placer les mêmes composants que dans un boîtier de bureau.

La raison est simple : la chaleur produite par ces puces (CPU comme GPU) est trop importante pour être évacuée, même avec une ventilation, et donc des nuisances sonores, très importantes.

S'ensuivent des phénomènes de réduction de fréquences et autres mises en sécurité qui abaissent inévitablement le niveau de performance.

NVIDIA, avec sa dernière génération de GPU Maxwell, a bien présenté des GPU de classe desktop dans des PC portables, mais cette avancée est encore bien timide (voir La NVIDIA GTX 980, maintenant dans les portables).

Le meilleur moyen pour apporter un gain de puissance graphique à un ordinateur nomade est donc de passer par une solution externe.

08289496-photo-graphics-amplifier.jpg

L'idée de déporter un GPU performant ne date pas d'hier. Certains s'y sont bien essayés dès 2011 - Sony, avec le Vaio Z ou Gigabyte, avec le M2432 - sans jamais y revenir. Plusieurs fabricants ont également conçu des boîtiers Thunderbolt, mais ne les ont pas commercialisés, Intel interdisant cet usage.

Il a fallu attendre cette année pour qu'un acteur comme Alienware, spécialisé dans le matériel pour joueur, mette son grain de sel dans cette histoire. Avec son Graphics Amplifier, la marque à l'alien a pour ambition de vous faire « jouer sans compromis ». Avec succès ? Notre test.

Un boîtier pas très discret


Le Graphics Amplifier est un boîtier externe dont les dimensions nous ont surpris lorsque nous avons découvert le produit. Mesurant 17 cm de haut, 19 de large et près de 41 de profondeur, il ne passera pas inaperçu si vous décidez de l'installer sur votre bureau. Et avec ses 3,5 kg, il est une fois et demie plus lourd que l'Alienware 13, par exemple.

0190000008275468-photo-alienware-graphics-amplifier.jpg
0190000008275466-photo-alienware-graphics-amplifier.jpg

En dehors de ses généreuses dimensions, ce qui rend le Graphics Amplifier tout sauf discret, c'est la ventilation qu'il embarque. Pour refroidir la carte graphique installée dans le boîtier, Alienware a prévu un ventilateur à l'avant. L'idée n'est pas dénuée de sens, mais nous aurions aimé que la vitesse de ce ventilateur soit modulée par la charge supportée par la carte graphique.

01f4000008275480-photo-alienware-graphics-amplifier.jpg

Au lieu de cela, il tourne de façon continue et à la même vitesse. L'informatique des années 90... Fatalement, les nuisances sonores sont continues et clairement présentes : le boîtier fait nettement plus de bruit, la plupart du temps, que la carte qu'il abrite.

Ce bruit, on ne le doit pas, en revanche, à l'alimentation prévue par Dell pour fournir à la carte graphique le courant dont elle a besoin. Ce bloc sait en effet se faire oublier, bien mieux que le ventilateur qui occupe le côté opposé du boîtier. D'une puissance de 460 W, il ne permet toutefois pas d'alimenter les cartes dont la consommation ne dépasse pas 375 W. Ce qui, avec les cartes modernes, n'est pas vraiment limitant, d'autant que cette alimentation est dotée de deux connecteurs 6+2 broches, qui lui permettent de parer à toute éventualité.

0190000008275476-photo-alienware-graphics-amplifier.jpg
0190000008275482-photo-alienware-graphics-amplifier.jpg

Ce bloc est également en charge d'alimenter le hub de quatre ports USB 3.0 placé à l'arrière du boîtier. Une bonne idée si on veut relier un clavier, une souris ou d'autres périphériques.

01f4000008275478-photo-alienware-graphics-amplifier.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top