Jawbone Big Jambox : tombée dedans quand elle était petite

13 juillet 2012 à 16h35
0

Jawbone Big Jambox

Dernier rejeton du californien Jawbone, la Big Jambox reprend les bases de conception de sa sœurette Jambox mais en version dopée aux amphétamines. L'idée : surfer sur le même esprit tendance mais sonoriser de plus grands espaces. Verdict ?

0190000005290592-photo-jawbone-big-jambox.jpg
La Big Jambox de Jawbone


Présentation et ergonomie

La Big Jambox adopte le même design parallélépipédique que la petite Jambox, à la différence près qu'elle a pris un sérieux embonpoint : 25,6 x 8 x 9,3 cm pour 1,23 kg. 1904 cm3 versus 344 cm3 pour la petite Jambox... soit un volume 5,5 fois supérieur ! On passe de la briquette au parpaing... La Big Jambox perd ainsi le côté passe-partout de la Jambox. Elle reste transportable dans un sac à dos mais moins commode que la Wireless Boombox de Logitech ou la SoundLink de Bose, toutes deux nettement plus plates.

015E000005292188-photo-jawbone-jamboxes.jpg

La Big Jambox est plus "big" que "jambox"...


0064000005290706-photo-jawbone-big-jambox2.jpg
Jawbone a toutefois conservé l'esprit de la Jambox : design moderne (toujours décliné en plusieurs coloris) et finition soignée, en grande partie métallique. Seuls les boutons, les parois latérales et les huit pieds adoptent le caoutchouc.

La connectique, logée sur un des côtés, reste plus ou moins la même : bouton de mise en route, bouton de pairage, entrée mini jack, prise micro USB et alimentation. Sur le dessus de l'enceinte, trois boutons de navigation audio font leur apparition : lecture, avant et arrière. La touche ronde personnalisable et le volume sont toujours de la partie. Bref, une Jambox en plus gros...

012C000005290708-photo-jawbone-big-jambox3.jpg
012C000005290710-photo-jawbone-big-jambox4.jpg

Sous la bête, 8 pieds en caoutchouc pour atténuer l'effet des vibrations. Sur le côté, la connectique, sur le dessus les commandes


À l'instar de sa petite sœur, la Big Jambox intègre un micro permettant à l'appareil d'assurer la fonction kit mains libres. La couche Bluetooth est identique : version 2.1 + EDR, profiles A2DP, HFP et HSP. À cette exception près que la Big Jambox prend également en charge le contrôle de la lecture audio, et c'est étrangement le profile SPP (Serial Port) que Jawbone a implémenté et non pas le AVRCP (Audio/Video Remote Control). Toutes les personnalisations via l'interface MyTalk évoquées dans le test de la Jambox sont ici aussi possibles. Petit regret pour terminer : Jawbone ne fournit pas de housse de transport avec son enceinte. Elle existe, mais en accessoire.

Autonomie et qualité audio

Jawbone n'annonce pas moins de 15 h d'autonomie pour sa Big Jambox. Suite à notre épreuve de test, il s'avère que l'enceinte est encore plus coriace que prévue, puisqu'elle a animé la rédaction (encore pardon à tous mes collègues...) pendant 18 heures et 20 minutes ! Impressionnant...

06708132-photo-miniblok-autonomies.jpg
Les autonomies comparées en minutes


Autre bon point : l'affichage natif de la jauge de batterie sur les dispositif iOS. Les terminaux Blackberry et Android peuvent bénéficier de cette fonction via une application Jawbone dédiée. Et bien sûr, on peut toujours appuyer sur le bouton rond pour que l'enceinte énonce, avec la voix de son choix, le niveau de batterie restant.

000000FA05297366-photo-jawbone-affichage-batterie-restante.jpg
Sur iOS, une petite jauge apparaît à côté de celle du terminal : c'est celle de la batterie de la Big Jambox (et Jambox)


La Big Jambox intègre deux transducteurs propriétaires d'environ 5 cm de diamètre d'après ce qu'on voit à travers la grille (contre 3,5 cm environ pour la Jambox) et deux radiateurs de basses passifs, également propriétaires. Alors ? Ça crache ! Notre sonomètre à mesuré une pointe à 100,6 dB à fond. Mais sur notre exigeant morceau de test (Kid A de Radiohead), le volume maximum atteignable sans distorsion s'arrête à 90 dB : il y a donc un niveau de saturation assez conséquent, Jawbone ayant visiblement dopé son enceinte outre mesure.

06708134-photo-miniblok-son-max.jpg
Les volumes maximum mesurés par notre sonomètre à 1 m des enceintes, sur le même morceau de test (Kid A de Radiohead)


06708136-photo-miniblok-son-max-sans-disto.jpg
Même chose mais en baissant les volumes pour chaque enceinte jusqu'à faire disparaître la saturation


Maintenant si nous restons sous cette barre de distorsion, que dire de la qualité audio ? Elle est très bonne... mais aurait pu être meilleure. Le son demeure propre mais nous trouvons que les mediums sont un peu trop en avant et les basses pas assez profondes. Nous n'irons pas jusqu'à dire que le son de la Big Jambox est plat, loin s'en faut. Toutefois, mise à côté de l'enceinte de Bose, sa principale concurrente en termes de prix, la Big Jambox se montre moins ample dans sa reproduction sonore. Disons que c'est un son assez consensuel, plutôt chaud et agréable mais pas aussi pêchu que nous l'attendions. Notez qu'en filaire, la Big Jambox perd un peu de voix, contrairement à la Jambox tout court sur laquelle la connexion filaire est aussi puissante que celle en Bluetooth.

012C000005139430-photo-jawbone-big-jambox.jpg


En revanche, la stéréo déjà bonne à la base devient proprement hallucinante quand on active la fonction LiveAudio. Le son vient des côtés et même un peu de derrière ! Certes, comme sur la Jambox, le traitement réduit le niveau des mediums. Mais cette atténuation, sur des mediums à la base plus hauts, a ici moins d'impact. Enfin dernier bon point : le passage en filaire ne provoque pas de perte de volume depuis un iPhone 4.

Conclusion

La Jambox première du nom pouvait expliquer son prix musclé en tablant sur un rapport qualité audio/compacité impressionnant. La Big Jambox tente de réitérer la performance mais à notre goût, elle a davantage gagné en taille qu'en son et rompt ainsi un peu l'équilibre de la formule Jawbone. Telle quelle, nous trouvons sa mobilité discutable, tandis que l'audio, très bon et puissant mais pas démentiel, ne parvient pas à totalement compenser. Maintenant, elle ne coûte « que » 100 € de plus, et le constructeur aurait pu se montrer plus gourmand encore. L'enceinte reste très bonne, forte d'une autonomie monstre. Mais si la fonction mains libres ne vous intéresse pas et si vous êtes prêts à débourser 300 €, la SoundLink de Bose constitue alors un meilleur choix.

Jawbone Big Jambox

Les plus
+ Gros volume / son agréable
+ Stéréo sans et surtout avec LiveAudio
+ Kit mains libres / personnalisations
+ Design / Finition / autonomie monstre
Les moins
- Mediums un peu trop en avant
- Trop de puissance pour HP
- Gabarit "parpaing" pas pratique
- Prix conséquent / pas de housse
Qualité sonore
Autonomie
Finition
4




UE Boom : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top