Nouvelle souris Logitech MX Revolution

24 août 2006 à 09h25
0
00055161-photo-logo-logitech-aqua.jpg
Deux ans, il aura fallu près de deux années aux ingénieurs de Logitech pour donner à leur mulot le plus haut de gamme, la MX1000, une héritière. Disposant d'une ergonomie éprouvée, d'un capteur optique laser haute précision et d'une roulette multidirectionnelle, la MX1000 s'est imposée comme référence en matière de souris haut de gamme. Logitech se doit donc de frapper fort avec sa MX Revolution pour remplacer dans le coeur des utilisateurs la MX1000.

Apparemment pas peu fier de sa nouvelle souris haut de gamme, Logitech n'y est pas allé par quatre chemins pour son nom de baptême. Mais qu'a donc cette souris de véritablement révolutionnaire ? L'essentiel du travail aura porté, cette fois-ci, non pas sur le capteur optique, mais sur la roulette. Eh oui notre bonne vieille roulette, inventée par Microsoft en 1996 avec son Intellimouse, n'a pas encore dit son dernier mot !

0000015400346059-photo-logitech-mx-revolution-visuel.jpg

Design

Pour cette nouvelle souris, Logitech étrenne un design qui semble tout droit inspiré de ce que l'on retrouve habituellement dans le monde automobile. Logique puisque le fabricant suisse destine cette souris haut de gamme à un public plutôt masculin adepte de belles mécaniques. Mélangeant habilement les matériaux, la MX Revolution dispose d'une coque mate et gris anthracite, frappée sur sa partie supérieure du logo Logitech et masquant toujours aussi habilement les boutons gauche et droit alors que la molette s'insère entre les deux. Logé juste en dessous de la molette, on note un nouveau bouton chromé qui donne accès à la fonction One-Touch Search. Mais revenons à la forme du périphérique dont l'extrémité gauche se dote d'un large renfoncement à la forme triangulaire pour le pouce. Outre le plastique noir brillant délimitant le repose-pouce, on retrouve un vaste patin en caoutchouc pour une meilleure prise en main du mulot. Certains diront que celui-ci a un air de famille avec une vague semelle de chaussure, mais le jugement est un rien sévère ! Comparativement à la MX1000, la zone réservée au pouce est bien plus importante et donne accès aux boutons page précédente / page suivante ainsi qu'à la seconde molette.

0000012C00346060-photo-logitech-mx-revolution-1.jpg
000000F000346062-photo-logitech-mx-revolution-3.jpg

Logitech MX Revolution : une forme très masculine

Du côté droit de la souris, on retrouve une surface très légèrement bosselée dur laquelle votre auriculaire reposera vraisemblablement. Le dessous de la souris a également évolué et Logitech propose dorénavant de larges patins en polytétrafluoroéthylène (PTFE) qui, s'ils ne sont pas aussi larges que ceux des souris G5 ou G7, devraient tout de même remédier aux problèmes de décollement observés sur nombre de souris de la gamme MX tout en garantissant une bonne glisse, et ce, dans un plus grand silence. Avec deux contacteurs, l'arrière de la souris est bien sûr doté d'un capteur optique laser et d'un bouton de mise en marche : pratique pour tout simplement éteindre la MX Revolution lorsque vous ne vous en servez pas durant plusieurs jours / semaines.

000000C800346061-photo-logitech-mx-revolution-2.jpg
000000C800346064-photo-logitech-mx-revolution-5.jpg

Terminons cette partie consacrée au look de la bête par quelques mots sur le socle de rechargement qui l'accompagne. Celui-ci n'évolue pas d'un pouce par rapport au modèle qui est livré avec les MX1000 en version Bluetooth (pack DiNovo). Toutefois de par la forme même de la nouvelle souris, ce socle n'est, hélas, pas encore parfait. En effet, il peut arriver de reposer la souris sur la base sans qu'elle ne fasse effectivement contact empêchant ainsi le bon déroulement de la recharge. Il faudra donc jeter un œil sur les diodes, Logitech ayant reconduit le système de diodes à trois niveaux pour la recharge de la batterie. Sachez enfin que le récepteur radio n'est pas intégré au sabot de recharge, Logitech livrant une clef USB que l'on connecte à l'un des ports libres de son PC. La clef utilise une transmission radio 2,4 GHz et offre une portée maximale de neuf mètres.

0000014000346063-photo-logitech-mx-revolution-4.jpg

MX Revolution ou la roulette russe

000000A000346066-photo-logitech-mx-revolution-roulette-2.jpg
Comme nous l'annoncions en introduction, cette année la nouveauté n'est pas à chercher du côté du capteur laser de la MX Revolution. Celui-ci demeure effectivement grosso modo identique à celui de la MX1000 et offre, rappelons-le, une compatibilité avec un plus large éventail de surfaces tout en se montrant plus précis et plus rapide qu'un capteur optique conventionnel. Sa résolution reste fixée à 800 cpi. La nouveauté de cette MX Revolution réside essentiellement dans la molette supérieure que Logitech a savamment baptisée MicroGear Precision Scroll Wheel. Jusqu'à présent, les molettes de souris offrent un seul et même mode de défilement qui n'est pas forcément adapté à la consultation de longs documents puisqu'il faut tourner, tourner et tourner encore pour enfin atteindre la 78e page de votre rapport de thèse. Certes, Logitech avait tenté de proposer une alternative dès le lancement de ses MX700 avec des boutons que l'on maintenait enfoncés pour un défilement continu, mais ceux-ci n'étaient pas forcément précis ni d'ailleurs toujours pratiques.

Avec sa MicroGear Precision Scroll Wheel, Logitech a conçu une molette disposant littéralement de deux vitesses de défilement. Le premier mode est tout à fait traditionnel puisqu'il s'agit de ce bon vieux défilement cranté. Le second en revanche est réellement novateur puisque la roulette passe en mode roue libre pour atteindre une vitesse de déplacement d'environ 2500 lignes pour un tableau Excel ou 200 pages pour un document Word ou Acrobat. Faite d'un alliage métallique, la nouvelle roulette est une pièce mécanique de haute précision composée d'une multitude d'éléments. La roulette pouvant changer automatiquement de mode de défilement en fonction de l'allure à laquelle vous la maniez, Logitech lui a adjoint un capteur ainsi qu'un micro-moteur à faible consommation qui active ou désactive le mécanisme de cliquet. Dotée d'un tout nouveau châssis, la roulette est aussi plus lourde que les roulettes conventionnelles. Pour permettre à la roulette de défiler pendant plusieurs secondes sans s'arrêter, et ce d'une seule impulsion, le constructeur a porté son poids à 14 grammes, alors que la roulette d'une MX1000 ne pèse que 2,4 grammes. À l'utilisation, cet embonpoint ne se ressent absolument pas et outre la conception métallique de la roulette, un ruban de caoutchouc l'entoure ce qui contribue à donner une impression de solidité tout en rendant son maniement des plus agréables.

0000014000346067-photo-logitech-mx-revolution-roulette-3.jpg

Tournez roulette !

Outre l'aspect purement technique de la réalisation, il faut bien admettre que la nouvelle roulette de Logitech est impressionnante ! D'une simple pression sur celle-ci on bascule d'un mode de défilement à l'autre, et le mode roue libre se montre effectivement idéal pour la navigation dans les longs documents qu'il s'agisse de documents Word, de tableaux Excel ou de votre base email. D'une pichenette la roulette se met à tourner sur elle-même, provoquant le déplacement vertical dans votre document et il suffit d'approcher son index pour l'arrêter presque instantanément et se retrouver à la bonne page. Bien sûr la roulette est capable, en liaison avec les pilotes, de changer de mode automatiquement en fonction de l'usage que vous en faites, mais dans ce cas l'installation des SetPoint est obligatoire. C'est ce que Logitech appelle le SmartShift, une fonction qui est également à même de sélectionner automatiquement le mode de défilement le plus adéquat en fonction de l'application en cours d'exécution. Sous Word la roulette fonctionne par exemple en roue libre alors qu'en ouvrant le dossier Mes Images, la roulette passera en mode de défilement cranté. Seul hic à nos yeux le passage d'un mode de défilement à l'autre est parfois trop lent. Difficile de dire si la faute incombe aux pilotes ou au microprocesseur de la souris ou encore à la mécanique. Pourtant, Logitech annonce que le changement prend moins de 40 ms, mais dans bien des cas après une utilisation de la roulette en mode roue libre, celle-ci reste bloquée dans ce mode jusqu'à ce que vous l'effleuriez à nouveau... Sachez enfin que la roulette demeure multidirectionnelle pour vous permettre de vous déplacer horizontalement dans vos documents.

0000014000346069-photo-logitech-mx-revolution-ecorch.jpg

Écorché de la roulette MicroGear, ici sur une Logitech VX Revolution

Les autres nouveautés et changements

000000A000350404-photo-logitech-mx-revolution.jpg
Avec sa MX Revolution, Logitech change bon nombre de choses au niveau des touches de fonction. Exit donc les boutons de défilement entourant la molette, ceux-ci devenant caducs avec le mode de défilement rapide. Exit également le clic de la molette reprogrammable pour effectuer un double-clic. En effet, le clic est désormais assigné exclusivement au changement manuel de mode de défilement de la roulette. Mais ce n'est pas tout, puisque le bouton de changement d'application de la MX1000 est ici remplacé par une seconde roulette logée sous votre pouce. Attention, malgré une forme identique, celle-ci est bien différente de la roulette supérieure et il s'agit d'ailleurs dans les faits d'une molette à trois positions : haut, bas et clic central. Par défaut, une fois les SetPoint installés, elle offre une fonction baptisée Document Flip qui permet de se balader dans la liste des applications actuellement ouvertes à l'écran pour basculer d'un document à l'autre d'un simple clic. Pratique, cette roulette peut également être reprogrammée, toujours via les SetPoint, pour agir comme un zoom avant/arrière que ce soit sur des documents, des pages web ou des images.

Autre nouveauté de cette MX Revolution : le bouton argenté présent sous la roulette principale et frappé d'une loupe. Baptisé One Touch Search, ce bouton permet de lancer une recherche Google après avoir sélectionné le mot, ou le groupe de mots, de votre choix dans un document Word ou un courrier électronique (ou dans une autre application). Naturellement, il est possible de changer le moteur de recherche par défaut ainsi que la langue de celui-ci. Pour l'instant, les pilotes bêta offrent un choix limité : Google ou . Si la recherche Google ouvre une nouvelle fenêtre de votre navigateur avec tous les résultats, la recherche Yahoo Live Words affiche un petit rectangle avec les résultats en transparence sur votre application. C'est bien vu même si la pérennité de la fonction n'est pas garantie dans le sens où l'utilisateur risque de l'employer de manière anecdotique.

Les pilotes SetPoint...

Toujours aussi lourds ! Voilà ce qu'on est tenté d'écrire de but en blanc pour qualifier la dernière version 3.0 des pilotes SetPoint qui accompagnent la MX Revolution. Malgré le passage en version 3.0, Logitech n'a effectivement fait aucun effort pour rendre ses pilotes moins envahissants. Indispensables pour utiliser les fonctions avancées de la souris, comme le défilement rapide, les pilotes SetPoint 3.0 nécessitent un redémarrage du système après leur installation et ne supportent que Windows XP et Windows XP x64. L'interface n'a pas changé d'un pouce, toutefois Logitech propose -enfin- des fonctions plus riches pour sa souris haut de gamme. Alors qu'avec les MX1000 les pilotes ne permettent pas de reprogrammer le comportement des boutons en fonction de l'application utilisée, c'est maintenant possible avec la MX Revolution. L'utilisateur peut donc reprogrammer le bouton One-Touch Search pour effectuer, par exemple, un double-clic en général sauf sous Word où il servira de fonction de recherche.

000000C800346464-photo-logitech-setpoint-3-0-mx-revolution-1.jpg
000000C800346465-photo-logitech-setpoint-3-0-mx-revolution-2.jpg

Pilotes Logitech SetPoint 3.0


Les SetPoint 3.0 proposent toujours des paramètres spécifiques pour les jeux, avec la possibilité lorsqu'un jeu se lance de conserver les paramètres SetPoint ou d'adopter ceux du système d'exploitation. D'autres options sont disponibles pour les jeux, mais on retiendra avant tout la richesse des fonctions proposées pour la roulette. Tous les paramètres de la roulette sont personnalisables, de la vitesse de déplacement verticale ou horizontale au comportement de la technologie SmartShift. Cette dernière adapte automatiquement le mode de défilement de la roulette centrale en fonction de l'application utilisée et il est possible de faire ses propres sélections par application ou encore de changer les préréglages par défaut. Ainsi, sous Photoshop CS2, les pilotes configurent automatiquement la roulette en mode roue libre, ce qui peut en irriter certains. Un petit tour par les pilotes SetPoint permettra de désactiver le défilement rapide pour Photoshop et de l'activer pour Excel par exemple, ou pour une autre application de son choix. Avec un onglet de surveillance du niveau de la batterie, les pilotes SetPoint indiquent dorénavant l'autonomie restante estimée en jours ou en pourcentage.

000000B400346466-photo-logitech-setpoint-3-0-mx-revolution-3.jpg
000000B400346467-photo-logitech-setpoint-3-0-mx-revolution-4.jpg
000000B400346468-photo-logitech-setpoint-3-0-mx-revolution-5.jpg

Quelques captures supplémentaires de SetPoint 3.0


Complets et fouillés, les pilotes SetPoint le sont assurément. Reste divers bugs agaçants comme celui, apparemment difficilement reproductible, du clignotement des fenêtres qui oblige à fermer les SetPoint si l'on veut pouvoir taper quelques lignes au clavier... Ou encore le bouton précédent qui est inopérant sous Firefox sauf à manuellement changer son mode opératoire dans les SetPoint. Sans oublier un nouveau bug : la remise à zéro de la vitesse d'accélération du pointeur dès l'ouverture des pilotes. Quant à l'ergonomie des pilotes, elle semble tout à fait perfectible...

Maniement

0000008C00329192-photo-prey.jpg
D'un poids quasiment identique à la MX1000, la MX Revolution se manie très agréablement. La main épouse naturellement les contours du rongeur et l'emplacement repose pouce se révèle particulièrement agréable grâce à sa forme élargie. Conséquence parfois négative de ce dessin, la souris est peu adaptée aux mains de très petite taille. Dans un autre registre, la glisse semble également de très bonne facture même si nous ne nous prononcerons pas sur l'évolution dans le temps des patins en téflon. Précise, véloce, la souris est particulièrement agréable et le nouveau mode de défilement s'avère bluffant. Bien sûr, si vos documents ne font en moyenne que trois pages de longueur, ce nouveau mode n'a à peu près aucun intérêt. En revanche, s'ils contiennent des dizaines de pages, le défilement rapide deviendra vite votre mode de déplacement favori. On regrettera, une fois encore, le petit délai de passage d'un mode de défilement à l'autre ou encore l'impossibilité de reprogrammer le clic central pour effectuer un double clic, mais ce ne sont là que des points de détail.

Avec des applications comme Photoshop CS ou PaintShop Pro, la MX Revolution donne toute satisfaction, la précision lors des sélections étant au rendez-vous. Dans les jeux, la MX Revolution se comporte très bien, qu'il s'agisse de jeu de shoot ou de titres orientés stratégie comme Rise Of Nations ou Age Of Empires. Nous avons ainsi pu boucler le trop court Half-Life 2 Episode One avec cette souris sans noter le moindre problème et en profitant d'une très grande précision pour les headshots. Mais attention, les joueurs ne sont pas la cible première de cette souris ! On regrettera au passage l'absence d'une fonction permettant de désactiver le changement de mode de défilement de la molette dans les jeux. S'il est possible de reprogrammer le défilement horizontal de la molette pour effectuer des actions de son choix, on ne peut hélas pas lui assigner des raccourcis Claviers ce qui aurait pu être utile dans les jeux.

000000F000346070-photo-logitech-mx-revolution-visuel-2.jpg


Conclusion

Innovante la MX Revolution ? Pour sûr ! Révolutionnaire ? Peut être pas autant que Logitech aimerait le faire croire. Certes on retrouve dans cette MX Revolution tous les ingrédients d'une souris de haut niveau : design à couper le souffle, quoique très viril, forme et ergonomie très confortables, précision du capteur laser sans oublier la batterie rechargeable. La roulette MicroGear constitue à n'en pas douter un pas en avant important, pour autant elle ne concerne pas tout le monde. Si pour la première fois une molette de souris semble le fruit d'un véritable travail d'orfèvre, son principal apport, le défilement rapide, est loin de concerner tout un chacun. Monsieur tout le monde a rarement besoin d'atteindre une vitesse de 2500 lignes sous Excel... En revanche, pour l'utilisateur exploitant régulièrement Excel et Word, ce qui est le cas de votre serviteur, cette molette est presque le Saint-Graal !

Il ne faudrait cependant pas croire que la MX Revolution est parfaite ! On regrette par exemple le délai nécessaire pour le changement de mode de défilement de la roulette ou encore la lourdeur des pilotes qui traînent depuis des annéees les mêmes bugs. Certains nous reprocheront sans doute de ne pas faire l'éloge des fonctions QuickFlip ou One-Touch Search, mais nous les considérons plus comme des gadgets logiciels que comme de réelles nouveautés technologiques.

Ne vous y trompez cependant pas, la MX Revolution reste une bonne souris avec des avancées significatives malgré son prix trop élevé (99 euros tout de même).

Logitech MX Revolution

6

Les plus

  • Roulette novatrice
  • Mode de défilement rapide
  • Zone repose pouce avec molette

Les moins

  • Prix élevé
  • SetPoint toujours lourds

0

Confort9

Précision8

Boutons8




Cette souris vous intéresse ? Retrouvez-la dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Logitech MX Revolution
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Dell renonce au marché des lecteurs MP3
Logitech MX Revolution en test sur Clubic
  GC : Battlestations : Midway  s'illustre un peu
  GC :  une image, deux vidéos de  ET : Quake Wars
89% des PC grand public infectés par un spyware ?
Apple versera 100 millions de dollars à Creative
  GC :  images et informations de  Reservoir Dogs
  C&C 3  : un site, des images, le retour de Kane
La fibre divise Free et France Télécom
Blackberry 8100 : Le Smartphone multimédia de RIM se précise
Haut de page