Quand l'Ina fait ses premiers pas sur le Web

Par
Le 19 mai 2006
 0

Quand l'Ina nous ouvre ses portes

Nombreux sont ceux parmi nous qui ont véritablement découvert l'Ina (Institut National de l'Audiovisuel) le 27 avril dernier, à l'occasion de l'inauguration du site « Archives pour tous ». Pourquoi cette annonce - la mise en ligne de 10 000 heures d'archives - a-t-elle suscité un tel intérêt chez le grand public ? Sans doute parce que l'Ina n'est pas seulement la mémoire de la télévision et de la radio, mais le dépositaire d'une partie de notre histoire. Que l'on soit nostalgique, collectionneur, fan ou simplement à la recherche d'un contenu éducatif, les motivations ne manquent pas pour s'intéresser à cette offre unique en son genre.

Pour parvenir jusqu'aux locaux qui abritent cette vénérable institution, il faut faire quelques dizaines de kilomètres en direction de l'Est depuis Paris, et s'arrêter dans la commune de Bry-sur-Marne. Treize directions et services (Direction des archives, Ina Formation...) y sont implantées. D'autres services sont toutefois présents ailleurs sur le territoire. L'Ina compte ainsi six délégations régionales et plusieurs antennes parisiennes. Le stockage est reparti sur trois sites : celui de Bry, à la maison de Radio France et, pour la partie la plus importante, dans le centre de conservation situé aux Essarts-le-Roy (78). L'Ina est actuellement le dépositaire de 1,5 million d'heures de programmes, soit 2,5 millions de documents répartis sur 80 kilomètres de rayonnages.

000000fa00305292-photo-ina-visite.jpg

Aujourd'hui, il fait gris ; un temps à regarder la télé


C'est toutefois bien au siège de Bry-sur-Marne, où se trouvent la majorité de ses 950 salariés et de ses services, qu'il faut se rendre pour remonter aux origines de ce projet. Avant d'être en mesure de proposer du contenu vidéo en téléchargement sur un site convivial, il aura fallu pour l'Ina répertorier, nettoyer, restaurer et classer l'ensemble des archives qui accueillent 70 années de radio et 60 de télévision ! Autant d'étapes dont cette visite se propose de vous donner un aperçu de façon à mieux comprendre les tenants et aboutissants de ce projet d' « Archives pour tous », sur lequel on reviendra plus en détail en fin de parcours.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top