🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test de Sherlock Holmes Contre Jack l'Eventreur

19 mai 2021 à 13h50
0
00D2000002115320-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
Après un Sherlock Holmes Contre Arsène Lupin quelque peu décevant, Frogwares continue d'exploiter le riche univers du détective imaginé par Sir Arthur Conan Doyle. Dans la continuité du précédent, ici ce n'est plus la fiction qui rencontre une autre fiction, mais bien une dure et morbide réalité, celle du terrible Jack l'Éventreur, tueur en série de prostituées dans le quartier de Whitechapel dans le Londres de 1888. Le sujet abordé est très intéressant, le meurtrier n'ayant jamais été attrapé et ses raisons prêtant toujours à l'interrogation. La rencontre de la rigueur logique face à la rigueur meurtrière permet-elle de créer une bonne aventure ?

Mise à jour 03/12/09 : A la fin du test, vous trouverez les points concernant la version Xbox 360.

Des tripes à la mode londonienne

Au 221b de Baker Street, Sherlock Holmes s'ennuie. Aucune enquête intéressante n'attire son attention. Quand le Docteur Watson arrive avec le journal pour lui raconter l'horrible crime qui a eu lieu la veille dans le quartier de Whitechapel, le mode opératoire du tueur ne manque pas d'attirer l'attention du célèbre détective. Ce dernier décide alors de se procurer les rapports d'enquête préliminaire au commissariat du quartier. C'est ainsi que commence la traque de celui qui deviendra le sinistre Jack L'Éventreur.

Nous voici plongés dans une aventure point & click qui a la particularité de pouvoir se jouer aussi bien en vue à la première personne, qu'en vue à la troisième personne. Les deux catégories de joueurs d'aventure peuvent donc choisir la représentation qui leur convient le mieux. Le passage d'une vue à l'autre se fait instantanément et le plus naturellement possible (molette de la souris ou clavier). La barre d'espace permet de faire apparaître tous les lieux intéressants.

En vue à la troisième personne ou subjective nos deux héros mènent l'enquête.

En vue subjective, nous sommes pleinement immergés dans cet univers sombre et sale du quartier pauvre de Londres. Cependant, les déplacements ne sont pas immédiats et, pour interagir avec les divers éléments, il faut toujours se coller à eux afin que l'icône d'action daigne faire son apparition. Par contre, les déplacements sont plus agréables qu'en vue à la troisième personne. Cette dernière souffre de pathfinding et les changements d'écran ne sont pas toujours évidents. D'un autre côté, les interactions se font quelle que soit la distance. Au final, les deux vues se complètent parfaitement avec une légère préférence cependant pour la vue subjective.

Classiquement dans ce style de jeu, nous retrouvons l'inventaire qui permet de combiner les objets entre eux, les discussions à choix multiples, les documents textuels sources de nombreuses informations et qu'il faudra même bien choisir pour résoudre certaines énigmes. Une carte permet de se déplacer rapidement d'un point connu à un autre dans le quartier de Whitechapel, mais également dans divers endroits de Londres.

Prise de tête pour prise de sang sauvage

Quelle que soit la vue adoptée, visuellement, le titre de Frogwares est en demi-teinte, pas franchement laid, ni ouvertement beau. Les lieux visités manquent très souvent de détails et de finesse, certaines textures se révélant vraiment moches. Mais ce n'est heureusement pas tout le temps le cas. Et puis cela ajoute, quelque part, à l'atmosphère pauvre, sale et délabrée du quartier assez bien retranscrit. Les lieux traversés sont bien vivants, mais en dehors des habitants du quartier, peu d'animations sont présentes. Les modélisations des personnages sont satisfaisantes malgré une certaine rigidité et un manque d'attitudes de Holmes qui passe son temps à reproduire sans cesse les mêmes mouvements de bras.

Alors que le titre déçoit au niveau musical, avec très peu de variété dans les thèmes instrumentaux et une ambiance sonore de fond avec des voix restées en anglais, il se révèle particulièrement convaincant avec le doublage des acteurs. Ces derniers se donnent correctement et on ne peut pas dire que le jeu soit avare en texte. Alors que les monologues de Holmes lors de ses déductions pourraient être rapidement rébarbatifs, ils en deviennent passionnants. Les acteurs retranscrivent parfaitement les doutes et le scepticisme de Watson, tout comme l'humour noir et le cynisme de Holmes. On regrette cependant la synchronisation vocale qui est en retrait très souvent.

Des lieux vivants mais un aspect visuel alternant l'agréable et le tristounet.

Au-delà de ses quelques défauts techniques, visuels et sonores, Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur est un titre qui se révèle au fil du temps particulièrement addictif. Si le déroulement de l'histoire est un peu lent et mou tout du long de l'aventure, il n'en demeure pas moins que la richesse du scénario captive le joueur qui est pleinement investi dans l'enquête. Et un joueur pleinement investi est un joueur quasiment conquis.

Le scénario est basé sur les véritables événements (noms, lieux, descriptions des mutilations, etc.) perpétrés par le tueur en série. Les éléments de la narration sont réels, rendant l'histoire encore plus crédible et captivante. L'avancée dans celle-ci est axée sur les crimes de Jack l'Éventreur et le scénario nous y amène progressivement par le biais de mini enquêtes finalement pas si annexes que ça puisque leur finalité reste la logique du tueur.

Jack a dit...

Tout comme la narration qui monte progressivement en intensité, le niveau de difficulté des nombreuses énigmes rencontrées suit le même cheminement, pouvant aller parfois jusqu'à un enchaînement à la limite de l'overdose. Le joueur ne trouvant pas le temps de souffler que les puzzles et autres déductions s'enchaînent à toute allure.

Sherlock Holmes oblige, la logique préside avant tout dans la résolution des énigmes et autres puzzles. Le niveau de difficulté est très correct, moins difficile que dans les précédents titres de la série, mais demandant tout de même une bonne dose de réflexion. Certaines énigmes se révèlent tout de même assez retorses.

Une grande richesse des énigmes et un véritable plaisir à conduire une réflexion.

Tout le cheminement logique d'une déduction en bonne et due forme est présent. Ainsi, nous examinons les lieux du crime, organisons nos réflexions, mettons en place nos déductions, gérons l'échelle de temps des événements, reconstituons les crimes et envisageons des hypothèses probables. Tout le travail cérébral du détective est au bout du pointeur de la souris. Le tout présenté de façon claire et ergonomique.

Le titre de Frogwares nous propose une très grande variété dans les puzzles et énigmes qui ne manquent pas de se renouveler en permanence afin de ne pas lasser le joueur. Seul le tableau des déductions revient régulièrement. Particulièrement bien pensé, il permet au joueur de vivre pleinement les déductions puisque c'est lui qui les établit et qu'elles ne sont pas bêtement présentées au cours d'une discussion.



Version Xbox 360 : Sortie un peu plus tard sur la console de Microsoft, cette aventure de Sherlock Holmes est la première dans le style point & click à faire son apparition sur ce support. Adaptation fidèle de la version PC, sur le fond le jeu est identique mais quelques modifications visuelles et dans la maniabilité ont tout de même été apportées.

Graphiquement, cette version Xbox 360 nous offre des environnements un peu plus contrastés au niveau des couleurs et des jeux de lumière tout en proposant des textures de meilleure qualité. Quelques ralentissements surviennent occasionnellement, principalement durant les phases de transitions où nous ne contrôlons pas nos héros.

Les deux vues ont été maintenues et tout comme dans la version PC, la vue subjective est bien plus agréable à jouer que celle à la troisième personne. Dans cette dernière, au contraire de la version PC où nous cliquions pour déplacer notre personnage, ici, il se contrôle au stick analogique et cela pose quelques soucis de déplacements lors des changements de plans. Enfin, la gestion des puzzles et des résolutions d'énigmes a été parfaitement adaptée aux boutons de la manette et tout se fait de façon intuitive.



Conclusion

De par son ambiance, par l'atmosphère recréée et la progression logique et immersive du scénario et des énigmes, ce Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur est particulièrement addictif. À tel point que ses quelques défauts de réalisation finissent rapidement par passer inaperçus. Nous pouvons regretter que le jeu n'ose pas aller véritablement au fond des choses en matière d'horreur. Les crimes et les scènes de meurtres sont toujours suggérés ou présentés de façon schématique sous forme de dessins. Plus accessible que ses prédécesseurs, il permet à tout joueur amateur d'aventure de prendre beaucoup de plaisir avec le plus grand et le plus célèbre des détectives.

Sherlock Holmes Contre Jack L'Eventreur (PC / Xbox 360)

6

Les plus

  • Un scénario captivant
  • Grande variété des énigmes
  • Doublage de grande qualité
  • Deux vues possibles
  • Le tableau des déductions
  • Visuellement amélioré sur Xbox 360

Les moins

  • Réalisation générale un peu datée sur PC
  • Quelques ralentissements sur Xbox 360
  • Musiques et ambiance sonore de fond
  • Problèmes de déplacements et d'interactions selon les vues

0

Réalisation6

Prise en main7

Durée de vie8




Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Sherlock Holmes Contre Jack L'Éventreur sur PC
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Sherlock Holmes Contre Jack L'Éventreur sur Xbox 360

00D2000002115226-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115254-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115312-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115160-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115124-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115122-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115110-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115098-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115070-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115120-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115202-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
00D2000002115138-photo-sherlock-holmes-contre-jack-l-ventreur.jpg
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Une nouvelle édition du Motorola RAZR disponible avec un bootloader débloqué
Logitech G600 : une souris pensée MMO à 20 boutons
Le Nexus 5 de LG en fuite sur le Web ?
LG et Google, partenaires sur le Nexus 5 et sur une Google TV OLED ?
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page