Microsoft Optical Mouse by Starck

20 juillet 2004 à 11h30
0
Microsoft aime décidément nous surprendre, et cette fois-ci la surprise n'est pas logicielle mais bien matérielle. En dévoilant début juillet sa nouvelle collection de périphériques de pointage, Microsoft s'est livré à un classique rafraichissement de ses gammes qu'il a assorti du lancement de l'Optical Mouse by Starck qui nous préoccupe aujourd'hui. Ceux qui s'attendaient à ce que le géant du logiciel se démarque sur le plan des innovations technologiques en seront pour leurs frais, du moins pour le moment, les équipes de développement de Microsoft ayant préféré mettre l'accent sur le design. C'est ici le maître mot de l'Optical Mouse by Starck qui se veut être une combinaison d'art et de performance si l'on en croit ses promoteurs.

Afin de concevoir un mulot qui ne laissera à coup sûr personne indifférent, Microsoft s'est adjoint pour l'occasion les services d'un designer de renommée internationale qui n'est autre que Philippe Starck. Le passé nous a enseigné que la refonte par Starck d'un objet de la vie quotidienne peut donner lieu à des surprises et nous aurons ici à cœur de vérifier que la vision de la souris par Starck participe à son confort d'utilisation.

0000012C00094281-photo-gates-starck-microsoft-optical-starck.jpg

Bill Gates & Philippe Starck présentent la Microsoft Optical Mouse by Starck à l'occasion du Microsoft Windows Hardware Engineering Conference

Design

000000FA00093501-photo-optical-mouse-by-s-arck-1.jpg
Je vous le disais en préambule, tout est question de design avec l'Optical Mouse by Starck et ici le design commence dès l'emballage qui est à n'en pas douter l'un des plus originaux qu'il m'est été donné de voir, du moins pour une souris. Présentée dans un coffret en plastique et semblant reposer sur un oreiller, comme la pantoufle de vair d'une certaine Cendrillon, l'Optical Mouse by Starck est mise en valeur par un emballage hors norme. Reste que si l'emballage fait son petit effet, il devient tout à fait inutile une fois la souris déballée et installée. Mais revenons en à la souris qui est le véritable objet de ce test. Il faut ici reconnaître que le travail du designer français est impressionnant puisque tous les atours des habituelles souris haut de gamme ont disparus ; l'Optical Mouse by Starck est par exemple dépourvue de quelconques renfoncements pour loger votre pouce.

Adoptant une forme ovoïdale évoquant un galet, la souris revêt une robe de couleur argentée qui est séparée, de manière symétrique, par un insert de plastique bleu translucide au bout duquel transparaît une roulette de la même couleur. D'après Starck cette physionomie évoque les deux hémisphères du cerveau humain et le ruban de couleur bleue (ou orange selon le modèle) qui les sépare symbolise quant à lui la vie qui coule au centre... Il s'illumine d'ailleurs dès la mise sous tension de l'ordinateur ce qui confère à la souris une indéniable touche tuning. L'originalité du design fait qu'aucun bouton n'apparaît sur la souris ceux-ci étant englobés dans le corps de la souris. Epurée, la souris dispose de deux boutons et d'une roulette cliquable avec pour seule marque distinctive une mention Starck apparaissant en relief et en lettres d'argent sur son côté droit.

Sa prise en main est globalement confortable, d'autant que sur chacune de ses extrémités figure une auréole de plastique qui reste fixe même lorsque vous cliquez, ce qui assure un excellent maintient de la souris entre le pouce et l'annulaire. L'index et le majeur reposent pour leur part sur chacun des flancs de la souris et une simple pression, d'un côté ou de l'autre, servira de clic. En retournant la souris, on s'aperçoit que celle-ci comporte quatre patins de caoutchouc circulaires ainsi qu'un capteur optique placé en son centre au cœur d'un cercle de plastique bleu. La sobriété est ici toujours de mise, aucun numéro de série, aucune référence n'apparaissant au dos de la souris. Les informations concernant le modèle sont en effet déportées sur une étiquette autocollante apposée sur le câble translucide de la souris.

000000FA00093503-photo-optical-mouse-by-s-arck-3.jpg
000000B400093504-photo-optical-mouse-by-s-arck-4.jpg


Un soupçon de technique

Comme vous l'aurez compris, la Microsoft Optical Mouse by Starck n'est pas un condensé de technologie. Microsoft n'a ainsi pas jugé bon de la doter d'une liaison radio, ni même d'une roulette multidirectionnelle. Il faut donc se contenter de trois boutons et, pire encore, Microsoft ne livre aucun pilote IntelliPoint avec cette souris. Du coup il n'est pas possible de paramétrer l'action déclenchée par défaut lors d'un clic sur la molette. Dommage même si certains apprécieront la facilité d'installation qui ne requiert justement aucun pilote, Windows XP détectant la souris tout seul comme un grand. A défaut de proposer une débauche de fonctions, la souris est animée par un capteur optique IntelliEye de troisième génération. Capable de prendre quelques 6000 images à la seconde de votre bureau, ce capteur de qualité est à l'origine de mouvements rapides et fluides ce qui séduira nombre d'utilisateurs. Sachez enfin que l'Optical Mouse by Starck se raccorde au PC via un port USB et il n'est pas question de compter la brancher en PS/2, Microsoft ne livrant aucun adaptateur.

Côté maniement et précision c'est un sans faute la souris répondant à tous ses devoirs. Reste que si sa forme ne sera pas un handicap pour les joueurs, le manque certain de ressort des boutons pourra pénaliser les acharnés du shoot, qui lui préfèreront certainement un modèle conçu spécialement pour un usage ludique. Terminons par un mot sur la roulette dont le revêtement est lisse avec un défilement cranté fort similaire à celui offert par les souris de la série MX de son concurrent Logitech. Microsoft marque ici un bon point avec une roulette agréable à manier contrairement à la version multidirectionnelle proposée sur certains des modèles du constructeur.

0000014000093700-photo-microsoft-souris-trackball-optical-mouse-by-starck-blue.jpg

Conclusion

Lors de l'annonce il y a quelques semaines de l'Optical Mouse by Starck par Microsoft, certains craignaient le pire en matière d'ergonomie. Ce test viendra les soulager, la souris étant tout ce qu'il y a de plus maniable et confortable. Son design est à n'en pas douter exceptionnel et s'il ne nous appartient pas de dire si oui ou non l'esthétisme de cette pièce d'art contemporain est plaisant, il ne fait aucun doute que l'objet attire les regards et ne laissera personne de marbre. Le mariage du design et de l'informatique franchit ici un nouveau cap au détriment il est vrai des derniers gadgets à la mode sur les autres souris.

Bien que précise et rapide, l'Optical Mouse by Starck déroutera ceux qui depuis l'IntelliMouse Explorer sont habitués à disposer de cinq boutons... L'absence de roulette multidirectionnelle est moins rédhibitoire, contrairement à l'inexplicable impasse faite par Microsoft sur les pilotes. A un peu moins de 40€ l'Optical Mouse by Starck est un article intéressant dont le prix reste raisonnable. Plus que l'amateur de technologie ou le joueur acharné, cette souris ravira les amateurs d'art-déco ou les néophytes qui recherchent tout simplement une souris hors du commun qui sache mettre en valeur leur intérieur.


Microsoft Optical Mouse by Starck

6

Les plus

  • Design Hi-Tech
  • Roulette agréable
  • Capteur optique de bonne facture

Les moins

  • Aucun driver
  • Que trois boutons !

0

Confort8

Précision8

Boutons6


Cet article vous intéresse ? Retrouvez le dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Microsoft Optical Mouse by Starck
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apple : les nouveaux iPad dévoilés demain ?
Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant
Volkswagen a dévoilé son modèle électrique ID.6 au Salon de Shanghai
Fitbit lancerait un nouveau bracelet connecté « élégant » sobrement nommé Fitbit Luxe
L'Apple Mac mini (2020) dans sa version 256 Go en promotion (-10%)
La pénurie de semi-conducteurs met à l’arrêt les usines de Stellantis (Peugeot/Citroën)
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web afin d'appliquer plus facilement la censure
Euro numérique : le respect de la vie privée est la principale préoccupation des Européens
Tesla règle ses comptes (à l'amiable) avec son ex-employé parti chez Xpeng
Une pénurie de HDD / SSD ? Les cryptos et le proof of space en cause
Haut de page