PikaOne DupliCase CD

30 juin 2004 à 14h50
0
0000006400092630-photo-logo-pikaone.jpg
A tous ceux qui rêvent de mobilité et de liberté, le fabricant français PikaOne propose depuis peu un appareil pour le moins original répondant au doux nom de DupliCase CD. Derrière ce nom finalement assez explicite, du moins pour les plus anglophiles d'entre nous, se cache un périphérique autonome capable de copier vos CD sans être relié à un ordinateur. Pour cela le DupliCase regroupe deux unités optiques en un seul périphérique externe au look assez élégant comme nous le verrons plus loin. Pour être complet, le DupliCase peut bien entendu être relié à un PC pour servir de graveur externe et PikaOne l'a doté d'une interface USB 2.0.

Mais arrêtons-nous là pour revenir quelques instants sur l'intérêt du DupliCase et la cible visé. Avec ce périphérique PikaOne vise vraisemblablement une clientèle d'entreprise qui a besoin de rapidement dupliquer des CD sans immobiliser une station de travail ni mettre en place de coûteuses lignes de reproduction. Visant à répondre à des besoins de duplication ponctuels le DupliCase peut également séduire des particuliers à la recherche d'une solution simple pour, par exemple, rapidement copier les CD audio de leur bibliothèque musicale. Mais comme nous le verrons dans ce test malgré des ambitions prometteuses tout n'est pas toujours aussi rose.

000001E000092631-photo-pikaone-duplicase-cd-1.jpg

Le Design

PikaOne tente depuis sa création de se démarquer par le design de ses produits, qui selon les crus est plus ou moins réussi. Autant l'annoncer tout de suite, le design du DupliCase CD fait parti des millésimes réussis puisqu'il s'avère franchement sympathique ; le périphérique se présentant sous la forme d'un cube de plastique noir aux arrêtes arrondies. Finalement assez peu encombrant (6cm de haut sur 13cm de large), le DupliCase accuse quand même quelques 800g sur la balance et est divisé en deux parties distinctes. La partie supérieure comporte le graveur alors que la partie inférieure héberge, sur sa face avant, un tiroir destiné à accueillir le média source. Tiroir qui comporte un bouton d'éjection, une diode et un mécanisme d'éjection d'urgence. L'accès au graveur se fait par l'ouverture, manuelle, d'une trappe au centre de laquelle trône une auréole de plastique violet translucide laissant apparaître la marque PikaOne.

Si jusque là le DupliCase dégageait une sensation de robustesse, l'ouverture de la dite trappe donne un sentiment tout à fait contraire. Le capot est en effet des plus bancals et aucun système n'accompagne son ouverture. Pire le système de fermeture est loin d'être totalement sécurisé, le graveur ne bloquant que le côté gauche de la trappe qui peut en fonctionnement être soulevée par son côté droit. On ne s'attardera d'ailleurs pas sur les bruits désagréables entendus lorsque l'on referme le couvercle du graveur et que celui-ci est verrouillé mécaniquement. Question connectique le DupliCase embarque un mini port USB 2.0 de type B, ainsi qu'un connecteur d'alimentation sur sa face arrière, alors qu'il dispose sur son côté droit d'une prise casque et d'une molette de réglage du volume. Sachez enfin que la partie supérieure du Duplicase comporte une rangée de cinq boutons, ornée de diodes, permettant de contrôler le fonctionnement autonome du dispositif.

0000011800092632-photo-pikaone-duplicase-cd-2.jpg
0000011800092633-photo-pikaone-duplicase-cd-3.jpg

PikaOne DupliCase CD


Installation et caractéristiques techniques

L'installation du Duplicase est relativement simple puisqu'il suffit de relier ce dernier au secteur grâce à l'adaptateur fourni avant de le connecter au système en USB 2.0. Précisons que le Duplicase ne dispose pas de bouton marche/arrêt ; aussi le branchement du connecteur d'alimentation provoque généralement une petite étincelle ce qui n'est guère appréciable pour un périphérique de ce prix. Autre anomalie pas vraiment handicapante mais plutôt crispante, le circuit d'alimentation interne du Duplicase émet un bruit strident en fonctionnement qui ne contribue pas à donner une haute opinion sur la qualité de finition du produit.

Bien que comportant deux unités optiques, seul le graveur du Duplicase est exploitable lorsqu'il est relié à un PC. Ce dernier affiche des caractéristiques techniques plutôt correctes avec une vitesse de gravure de 40x pour les CD-R contre 12x pour les CD-RW. Arrêtons toute de suite ce descriptif pour préciser que le graveur n'a jamais voulu enregistrer nos CD-RW, peu importe leur marque, à plus de 4x... Côté lecture, PikaOne annonce 48x pour le graveur alors que le lecteur du DupliCase fonctionne un peu moins vite à savoir en 24x. Le graveur embarque 2 Mo de mémoire tampon, et est doté de la fonction SuperLink censée prévenir les erreurs de sous-alimentation de la mémoire tampon. Le graveur supporte par ailleurs le CD-TEXT ainsi que les méthodes DAO/SAO/TAO. Malgré ses particularités, le Duplicase est reconnu nativement par Windows XP et exploitable sans autre forme de procès avec Nero 6 ce qui tombe plutôt bien puisque PikaOne livre justement son Duplicase avec Nero. Précisons que la connectique USB 2.0 du DupliCase est compatible avec l'interface 1.1 mais dans ce cas les vitesses de lecture et de gravure seront sévèrement réduites.

000000B400092635-photo-pikaone-duplicase-cd-nero.jpg

PikaOne DupliCase CD vu par Nero 6

Utilisation autonome

000000C800092638-photo-pikaone-duplicase-cd-4.jpg
Avant de passer aux tests de performance il nous faut évoquer le fonctionnement autonome du Duplicase qui constitue tout de même son premier attrait. Celui-ci n'est malheureusement pas des plus évidents pour le béotien qui aura déjà du mal à comprendre que la partie supérieure du Duplicase abrite le graveur et non le lecteur. De manière intuitive on s'attend plutôt à l'inverse et il faut dire que PikaOne ne fait rien pour nous aider, aucune des deux unités optiques ne portant une quelconque mention pouvant nous renseigner quant à son utilité. Une fois cette subtilité maîtrisée on insert donc le disque vierge sur la partie supérieure de l'appareil et l'on oublie pas de glisser le disque source dans le tiroir du Duplicase. L'appareil se met alors à scintiller tel un sapin de noël et il faut appuyer sur le bouton central 'Copy' pour lancer le processus de duplication. Les diodes changent alors de couleur et le processus de copie démarre de manière autonome. Précisons d'ailleurs que le Duplicase reste assez silencieux... du moins en mode autonome où les vitesses de gravure sont réduites comme nous le verrons plus bas. Car exploité avec l'ordinateur le Duplicase fait un bruit d'avion au décollage lors des opérations de lecture & gravure.

Le seul problème est qu'aucun voyant, aucun indicateur ne vient vous rassurer quand au bon déroulement de l'opération. Impossible donc de savoir si la copie va se finir dans les secondes qui suivent où s'il faut encore patienter plusieurs minutes. Seul le passage du rouge au bleu de la diode On/Off vous indiquera que l'opération est achevée. Peu clair dans son fonctionnement le DupliCase est d'autant plus erratique qu'il dispose de limitations assez ennuyeuses. Tout d'abord il va de soit qu'il ne peut pas copier un CD-ROM protégé par Starforce, Safedisc et autres. Beaucoup plus ennuyeux, le DupliCase n'est pas non plus capable de faire une copie fonctionnelle, la précision à son importance, d'un disque audio protégé par Key2Audio. Nous avons en effet essayé de dupliquer l'album 'A new day has come' de Céline Dion. La copie a à notre plus grande surprise démarrée et s'est achevée sans erreur particulière. Du moins à priori... Car en insérant le média nous nous sommes vite aperçu que celui-ci était vierge même s'il contenait la table des matières de l'album... L'autre déception de ce test vient de la lenteur de l'appareil pour ce qui est de réaliser des copies. En effet alors que le graveur est annoncé comme étant un modèle 40x il faut compter près de 13 minutes pour copier un CD audio d'une durée de 80 minutes (ici l'album No Quarter de Page & Plant). Dans les faits, le PikaOne ne grave pas en 40x ce qui serait de toute façon impossible en mode autonome, son lecteur étant limité à 24x. Néanmoins si l'on retient une vitesse de gravure de 24x correspondant aux limitations techniques de l'appareil votre CD devrait être gravé en quelques 5 minutes ce qui est loin d'être le cas. En vérité il semblerait que la copie s'effectue autour des 4x ce qui est fort décevant.

Assez souple, le Duplicase peut fonctionner comme un lecteur de CD-Audio autonome et il vous suffit de raccorder un casque pour entendre vos morceaux préférés. Il n'est malheureusement pas capable de fonctionner comme un graveur audio portatif (on aurait pu envisager la possibilité de créer un CD-Audio sans passer pour le PC en raccordant n'importe quelle source analogique au Duplicase). Dommage d'autant que cela aurait pu redonner un semblant d'intérêt au produit du moins aux yeux de certains utilisateurs.

Durant nos tests, nous avons pu découvrir que le DupliCase dispose d'une fonction de simulation visant à s'assurer que le CD inséré peut être copié convenablement. Hélas cette fonction est tout à fait limité. En effet le mode test du Duplicase se borne à vérifier l'intégrité du disque inséré. Aussi le test pour un CD-Audio protégé s'exécute sans problème alors même que le CD produit sera illisible.

0000017C00092639-photo-pikaone-duplicase-cd-5.jpg



Bundle

Léger très léger, trop léger ! Voilà qui qualifie à merveille l'accompagnement du DupliCase CD. Le produit est en effet livré avec le minimum d'accessoires. Tout au plus trouve-t'on dans la boîte un manuel, un câble USB 2.0 de courte dimension, un adaptateur secteur et Nero dans sa version 5. Aucun média vierge n'est fourni et l'on ne pourra que regretter l'obsolescence du logiciel de gravure...
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Nous ne pouvions conclure cet article sans sacrifier au traditionnel rituel du test des performances. Le moins que l'on puisse dire est que nous avons bien fait, vu les diverses anomalies que nous avons relevé. Pour nos tests nous avons employé notre habituelle configuration de référence dont le détail figure ci-dessous :
  • Carte mère Asus P4C800 Deluxe rev2,
  • Intel Pentium 4C 3.4 GHz,
  • 2x512Mo Corsair TwinX 3200XL,
  • Disque dur Seagate 120Go 7200RPM,
  • Sapphire Radeon 9800 XT
Notre système fonctionnait sous Windows XP Profesionnel Service Pack 1.


Test de lecture - CD-Rom

00092642-photo-pikaone-duplicase-test-cdrom.jpg

Ce premier test est plutôt surprenant dans la mesure où le graveur est annoncé comme un modèle 48x alors que nous avons relevé un taux de transfert maximal frolant les 58x. Cette vitesse prodigieuse contribue à expliquer le bruit qu'émet le DupliCase en fonctionnement. Elle reste néanmoins dangereuse, les risques d'endommagement du média étant très important au dessus des 50x... Le temps d'accès relevé est pour sa part franchement mauvais alors que le teux d'occupation processeur reste convenable.


Test de lecture - CD-Audio

00092640-photo-pikaone-duplicase-test-cda.jpg

Avec notre album de référence, Dangerous de Michael Jackson, le DupliCase se montre heureusement un petit peu moins véloce qu'avec notre CD de données. Démarrant à plus de 18x, la vitesse d'extraction atteint les 34x à partir de la quarantième minute. Les performances sont ici convenables tout comme le temps d'accès. Seul le taux d'occupation processeur est trop élevé à notre goût.


Test de gravure - CD-R

00092641-photo-pikaone-duplicase-test-cd-r.jpg

La gravure de CD-R semble capricieuse à la lecture du graphique. Démarrant à quelques 18x, elle frôle les 40x à soixantième minute avant de brusquement chuter à 16x pour rapidement repartir autour des 32x. La vitesse moyenne de gravure est donc de seulement 29x et la vitesse promise de 40x n'est jamais atteinte. Dommage !


Test de gravure - CD-RW

00092648-photo-pikaone-duplicase-test-cd-rw.jpg

La gravure de CD-RW semble poser un problème de taille au PikaOne. Le périphérique s'est en effet montré incapable de graver le moindre CD-RW en haute vitesse. Pourtant annoncé comme capable de graver les CD-RW en 12x, nous n'avons pas pu dépasser les 4x et ce malgré l'emploi de divers médias dont des Verbatim certifiés 10x ou 24x notamment.

Conclusion

S'appuyant sur un concept convaincant le DupliCase aurait pu être un bon produit. Malheureusement le dernier bébé de PikaOne est desservi par un trop grand nombre d'imperfections. Malgré un design séduisant le périphérique est tout d'abord desservi par une finition largement perfectible. Le système d'ouverture du graveur est assez surprenant tout comme son verrouillage caractérisé par le bruit si particulier qu'il émet, sans parler de son inefficacité ; un seul côté étant effectivement bloqué. Au-delà de ces considérations, auxquelles nous pourrions rajouter l'alimentation à étincelles et ronronnement de série, le DupliCase pèche sur un point important, celui des performances. Relié à votre PC, le PikaOne semble avoir des problèmes de compatibilité avec certains médias et en mode autonome le délai pour copier un CD est en pratique beaucoup trop élevé. On reprochera également au périphérique son manque de convivialité.

Comme si cela ne suffisait pas le DupliCase n'est pas capable de copier des CD-Audio protégés par Key2Audio et plutôt que de vous prévenir en refusant de réaliser la copie, le PikaOne vous ruine un CD pour un résultat nul. Dans la même veine il ne faut pas espérer pouvoir copier un CD-Rom protégé... Dès lors le champ des possibilités offertes par le dispositif se réduit à peau de chagrin d'autant que son prix fixé à 249€ TTC ne plaide pas vraiment en sa faveur. Il vaut donc mieux passer son chemin... en attendant une version plus convaincante.

PikaOne DupliCase CD

2

Les plus

  • Design attractif
  • Concept intéressant
  • Encombrement minimal

Les moins

  • Bruyant
  • Prix élevé
  • Finition trop légère
  • Mauvaises performances
  • Incapable de copier des CD protégés

0

Performances6

Fonctionnalités7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Hausse de la mémoire pour bientôt ?
Graveur PikaOne DupliCase CD en test sur Clubic
Graveurs compatibles LightScribe pour cet été
Windows XP 64 sera réservé aux OEM
Nouveau graveur DVD externe signé Asus
Nouveau kit Watercooling chez Thermaltake
Valve en a bientôt terminé avec WON...
World Championship Tennis : un 'nouveau' tennis ?
Un nouveau thème pour Windows XP ? (màj)
Microsoft trouve un accord pour le Massachusetts
Haut de page