Lexmark Z35, Z45, Z55 et Z65 au banc d'essai

24 mai 2002 à 18h09
0
Lexmark est moins connu que ses trois concurrents HP, Epson et Canon et les part de marché de ce constructeur au niveau mondial avoisinent les 10%. Cette société a su se démarquer entre autre grâce à des Imprimantes jet d'encre parmi les plus rapides du marché.

La nouvelle gamme d'imprimantes jet d'encre couleur Lexmark vient de voir le jour et c'est l'occasion de la passer en revue. Au programme la petite Z35, la Z45 et les deux très proches Z55 et Z65.

Généralités sur la gamme

0096000000053021-photo-cartouche-d-encre-lexmark.jpg
Les quatre imprimantes testées utilisent toutes des cartouches d'encre à têtes d'impression intégrées. Cette particularité que l'on retrouve chez HP est un gage de qualité puisqu'à chaque renouvellement de la cartouche, les têtes sont changées.

Ces quatre imprimantes se connectent uniquement sur le port USB du PC à l'exception de la Z55 qui comprend aussi un port parallèle et de la Z65n qui se connecte en plus au réseau par le biais d'un port Ethernet. Notons au passage que, comme c'est la coutume chez tous les constructeurs d'imprimantes, le câble USB n'est pas livré (ce n'est pas tant le surcoût que cela entraîne mais plutôt l'énervement que cela procure d'arriver chez soi et de se rendre compte qu'on l'a oublié).

Ces quatre imprimantes sont conçues de la même manière. Le changement des cartouches se fait simplement en soulevant le capot avant, seul le format de celles-ci change. Leur design général laisse, lui aussi, bien penser qu'elles sont issues de la même lignée.

Côté mécanique, on notera que l'entraînement du papier semble ne s'effectuer que d'un côté ce qui donne l'impression les premiers temps que la feuille est mal engagée et qu'elle va être imprimée en biais. Il n'en est rien et lors de nos tests, les bourrages ne se sont produits que lorsque nous avons tenté des impressions de pages chargées (graphiques, photos) en recto ET verso.

00FA000000053029-photo-param-trage-de-l-impression-lexmark.jpg
Les pilotes logiciel de chacune de ces imprimantes sont similaires avec une interface claire. Tous les outils propres à l'imprimante (nettoyage des buses, niveau des cartouches...) sont réunis au sein du "Centre de solution Lexmark". Le nom est un peu "pompeux" mais il est assez pratique pour un débutant de pouvoir accéder à ces outils sans avoir à passer par le panneau de configuration Windows. Lors de l'impression il sera possible de choisir un des quatre modes d'impression. "Rapide" qui générera des tirages respectant les polices et les styles mais allégés sur les teintes, "Normale" qui est le mode d'impression par défaut, "Meilleur" qui peut être utile pour l'impression de graphiques détaillées et "Excellente" qui se réserve à l'impression photo.
Les pilotes permettent également d'activer ou pas le capteur d'analyse du papier. Celui-ci est par exemple capable de basculer en résolution "normale" lorsque c'est du papier 80g qui est chargé. Le chargement d'un papier glacé entrainera automatiquement une impression en qualité "excellente". Cela évite d'en faire le choix à chaque impression et c'est plutôt agréable.

Les CD fournis par le constructeur ne comprennent rien d'autre que les pilotes et les documentations au format .pdf. Pas de logiciel "cadeau" à se mettre sous la main.

Protocole de test

Le protocole de test que nous avons mis en place à pour but de couvrir toute l'utilisation d'une imprimante jet d'encre. Nous avons ainsi mesuré les trois caractéristiques principales d'une imprimante soit, la vitesse d'impression, la qualité d'impression et le coût à la page.

Vitesse d'impression

La vitesse d'impression est mesurée à l'aide de trois documents.

Un document de 10 pages contenant uniquement du texte dans lequel un vaste panel de type et de taille de police (serif ou sans serif) et de style (gras, italique, souligné) sont utilisés. On peut assimiler ce document à un rapport. La vitesse d'impression de ce document sera mesuré en mode "brouillon" afin d'obtenir une vitesse maximale et en mode "normal" qui représente l'utilisation courante de l'imprimante. Ces deux tirages seront effectués sur du papier courant (80g).

Le deuxième document permet de mesurer la vitesse d'impression d'un document de présentation, régulièrement utilisé en entreprise. Ce document d'une seule page comprend, des textes variés, un graphique couleur et un tableau de données dont certaines cellules et informations sont colorées. Ce tirage est établi sur du papier 80g généralement utilisé pour ce type de travail.

Le dernier document permet de tester l'utilisation "photo" de l'imprimante en mesurant la vitesse d'impression d'une page A4 composée de photographies haute résolution. Cette impression sera réalisée sur papier photo/glacé.

Qualité d'impression photo

La qualité d'impression est établie grâce à trois documents.

0096000000053027-photo-page-de-test-imprimante-photo.jpg
Une page au format Illustrator contenant un vaste panel d'informations aptes à mesurer la qualité d'un tirage. Elle comprend entre autre des polices de tailles différentes, des dégradés et des aplats de couleurs, des traits d'épaisseur variable et des images. Ce document sera imprimé une fois sur papier standard (80g) et une autre sur papier photo (celui recommandé par le constructeur) en qualité maximale.

La "qualité photo" des impressions sera mesurée grâce au document qui a été utilisé pour mesurer la vitesse d'impression photo. Cette page A4 tirée sur le papier photo recommandé par le constructeur comprend des photos haute résolution imprimées à la qualité maximale. Les photos choisies reproduisent la variété du panel de tons utilisés lorsqu'on tire des photos numériques (peau, ciel, nuit noire, feuillages...).

Coût d'impression à la page

C'est généralement là que le bas blesse avec une imprimante jet d'encre. Le prix d'achat est souvent assez bas mais les constructeurs se rattrapent sur les consommables avec des prix parfois de l'ordre de grandeur de celui de l'imprimante (un comble).

Pour mesurer ce coût d'impression à la page, nous avons utilisé deux pages de test afin de reproduire le taux de couverture classique d'une page monochrome (5% de noir) et d'une page couleur (5% de cyan, 5% de magenta, 5% de jaune et 5% de noir).

Chacun de ces documents est imprimé jusqu'à venir à bout successivement de la cartouche noir puis de la cartouche couleur. Le nombre de pages imprimées est ramené au prix public de la cartouche d'encre pour déterminer un "coût à la page". A chaque fois, ce sont des cartouches grande capacité qui ont été utilisées, elles sont en effet économiquement préférables dans une utilisation courante.

Lexmark Z35

012C000000053012-photo-lexmark-z35.jpg
La Lexmark Z35 est positionnée sur l'entrée de gamme, on la trouve aux alentours de 78€. Cette imprimante se destine, nous allons le voir, avant tout aux particuliers qui souhaitent une imprimante d'appoint.

Même si les quatre imprimantes de cette gamme se basent toutes sur un design similaire, la Z35 a semble-t-il été un peu malmenée. Sa forme générale est assez "basique" et les boutons font un peu toc. Une imprimante n'est toutefois pas faite pour décorer un bureau et on ne lui en sera pas gré.

Côté caractéristiques, la Z35 est capable d'imprimer jusqu'à une résolution de 2400x1200. Le constructeur annonce une vitesse de 11 pages par minute en noir et blanc et 6 pages par minutes en couleur.
Cette imprimante, de même que la Z45, est capable de produire des gouttes allant jusqu'à 7 picolitres

Résultats des tests

La position "entrée de gamme" de cette imprimante se confirme aux vues de ces résultats. L'imprimante est peu véloce et ce dans chacun des modes d'impression.

0194000000053016-photo-r-capitulatif-tests-z35.jpg


Comme nous le verrons avec les autres modèles, sur du papier standard (80g) et en impression " normale ", il est très difficile de trouver des différences de qualité entre ce modèle d'entrée de gamme et les quatre autres. Par contre dès que l'on utilise du papier couché ou photo/glacé les différences sont beaucoup plus prononcées. Les couleurs sont moins fidèles avec une légère tendance à l'exagération des tons (rouge "pétants", verts "flashy").

On notera aussi sur les tirages de ce modèle que l'on arrive à distinguer une légère trame horizontale ce qui est beaucoup moins le cas avec la Z45 et plus du tout avec la Z55 et Z65.

Lexmark Z45

012C000000053013-photo-lexmark-z45.jpg
La Lexmark Z45 située à environ 95€ (15€ de plus que la Z35) est beaucoup mieux finie question design. Sur le papier, elle présente des caractéristiques similaires à celles de sa petite soeur avec une résolution d'impression de 2400x1200 et des gouttes d'une taille de 7 picolitres au minimum. Le constructeur annonce 15 pages par minute en noir et blanc et 9ppm en couleur.

Résultats des tests

Sans être un bolide, la Z45 est plus rapide que sa petite soeur. Notons que c'est en qualité brouillon que la différence est la plus importante.

Dans le cas de l'impression de texte monochrome, la qualité d'impression en mode normal est suffisante pour permettre d'imprimer un rapport sans avoir trop à rougir du collègue qui dispose d'une imprimante laser. Quelque soit la taille des polices et même sur du papier courant, le résultat est net et les imperfections ne sont visibles que lorsqu'on s'approche fortement de la page. Dans ce type d'impression, il nous a été impossible de différencier les résultats de la Z35 et de la Z45.

0194000000053017-photo-r-capitulatif-tests-z45.jpg


Sur papier photo, la Z45 produit des tirages trop clairs et légèrement tramés horizontalement qui nous font lui préférer ceux de sa petite soeur la Z35.

Lexmark Z55

012C000000053014-photo-lexmark-z55.jpg
La Lexmark Z55 se distingue déjà de ses deux petites soeurs par son prix (140€) qui ne fait plus d'elle une imprimante achetée au "pied levé".

Technologiquement parlant, le constructeur établit cette distinction par la capacité que possède cette imprimante de générer des gouttes jusqu'à 3 picolitres. Côté résolution, un cap est également franchi puisque la Z45 est capable d'imprimer jusqu'à une résolution de 3600x1200. Lexmark annonce une vitesse d'impression maximale de 17 pages par minute en monochrome et de 13ppm en couleur.

Rappelons que c'est la seule imprimante de la gamme à posséder, en plus du port USB, un port parallèle.

Résultats des tests

La Z55 atteint des vitesses d'impression très correctes et il lui faudra moins d'une minute pour imprimer la page de synthèse d'activité mensuelle du service (le patron n'attendra pas trop ;-)

Le coût à la page en monochrome est identique à celui de la Z45 mais plus important en couleur.

Sur du papier courant, la Z55 et la Z65 sont un petit cran au dessus des Z35 et Z45 simplement sur le fait que les couleurs sont légèrement plus prononcées ce qui a tendance à renforcer la qualité des documents. Avec du papier de 80g, même les graphiques sont difficilement discernables sur les quatre modèles.

0195000000053018-photo-r-capitulatif-tests-z55.jpg


Sur papier photo, la Z55 est la meilleure imprimante des quatre. Ses gouttes de 3 picolitres assurent un excellent piqué à l'image et sa vitesse d'impression plus réduite que celle de la Z65 empêche le tramage horizontal.

Lexmark Z65

012C000000053015-photo-lexmark-z65.jpg
La Z65 constitue le haut de cette gamme. Comprenant deux bacs d'alimentation et équipée, en option, d'un port Ethernet (Z65n), elle se destine un peu plus aux entreprises. Cette imprimante fonctionnant avec les mêmes cartouches d'encre (donc les mêmes têtes d'impression) que la Z55 est disponible aux alentours de 185€ (soit 45€ de plus). Côté caractéristiques, seule sa résolution d'impression (4800x1200) et sa vitesse théorique (21ppm en monochrome et 15ppm en couleur) la distingue de sa petite soeur.

Côté design, c'est réussi. Sa forme travaillée ne l'empêche pas d'être facilement transportable et il suffit de fermer les bacs d'alimentation pour pouvoir l'emmener sous le bras.

Résultats des tests

Les cartouches et têtes d'impression utilisées par le Z65 et la Z55 étant identiques, il est naturel que leur consommation le soit aussi. C'est sur la vitesse que ce modèle se distingue avec un gain de presque une minute sur l'impression d'une photo A4 (signalons tout de même qu'avec une moyenne de 8 minutes pour imprimer notre page photo de test, nous ne sommes peut être plus à 1 minute près). En impression courante (texte et graphique), l'écart entre les deux modèles haut de gamme est plus réduit.

0194000000053019-photo-r-capitulatif-tests-z65.jpg


La remarque sur les têtes d'impression identiques des Z55 et Z65 est également valable sur le critère de la qualité. Il est ainsi impossible de distinguer la qualité du piqué des tirages sur papier photo de ces deux modèles. Par contre la vitesse d'impression plus importante de la Z65 lui est défavorable puisqu'un très léger tramage horizontal est visible sur les impressions.
Ces quatres imprimantes même si elles sont plutôt "généralistes" dans leur utilisation disposent chacune d'un point fort.

La Lexmark Z35 est capable à un prix plancher de réaliser des documents (textes, graphiques et photos) de qualité raisonnable pour une utilisation occasionnelle. Son coût à la page, en particulier en monochrome, est bien trop important pour envisager avec elle une utilisation fréquente.

La Lexmark Z45 est l'imprimante la plus économique de la gamme, aussi bien en utilisation monochrome que couleur. Les impressions de documents textes et graphiques donneront des bons résultats, même sur du 80g mais l'impression photo comprend trop de défauts pour envisager d'utiliser cette imprimante pour conserver des photos numériques.

La Z55 est assurément l'imprimante photo de la gamme Zxx de Lexmark. Ses gouttes de 3 picolitres garantissent un excellent piqué et les aplats de couleurs sur papier photo sont très proche d'un tirage argentine. Economique en monochrome, elle l'est beaucoup moins en couleur. Son port parallèle en plus du port USB ferra quelques heureux. C'est pour nous la meilleure imprimante de la gamme.

La Z65 est un peu le bolide du lot et la vitesse avec laquelle elle engage les feuilles en impressionnera plus d'un. La vitesse de son moteur lui sera utile en entreprise ou l'on a généralement pas le temps d'attendre un document mais pénalise la qualité des tirages photos. Dommage...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comparatif des meilleurs VPN (2021)
Meilleurs jeux mobiles gratuits : découvrez notre Top 10
Bon plan gaming : le casque filaire HyperX Cloud Alpha S disponible à moins de 100€
Genshin Impact : la version PS5 arrive le 28 avril avec plusieurs améliorations
Acer Nitro 5 : un PC portable gaming 17.3
Votre nouvelle Smart TV Samsung à moins de 30€ avec la fibre Bouygues Telecom
Mercedes dévoile EQS, sa berline électrique de luxe et ses 770 km d'autonomie
L'excellent casque Bose 700 profite d'une promo immanquable chez Cdiscount
Bon plan VPN : Top des bons plans à saisir chez CyberGhost, NordVPN et Surfshark
Amazon revendique 200 millions d'abonnés à Prime
Haut de page